L'école d'Elladat et sa cité Kalinach
Bonjour ou bonsoir.
Merci de votre visite! N'hésitez pas à nous rejoindre Wink
Ce n'est pas très compliqué : il vous suffit de choisir un nom et un prénom conforme à votre futur personnage.
La catégorie "Au tout début il y eu..." est là pour vous servir d'aide à la création du personnage. Et les membres seront ravis de répondre à vos questions.

Nous recherchons:
Des chaotiques.

L'école d'Elladat et sa cité Kalinach

.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Visite guidée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Visite guidée   Sam 3 Avr - 16:08

Ahakom adressa un sourire resplendissant à Sanosaki et glissa jusqu’à l’autel qui trônait au milieu de l’église en ruines. Sans quitter l’homme du regard, il déplaça d’une main le lourd bloc de pierre, dévoilant les escaliers qui menaient au complexe de cryptes et de caveaux sous l’église.

« Ne vous en faites pas. Pour ce qui est de la folie, je crois que l’état de mon esprit ne peut guère empirer ; et si c’est le cas, alors le résultat sera sans doute intéressant. On s’ennuie vite, par ici. D’ailleurs, c’est aussi pour cela que je vous laisse pénétrer dans mon domaine. J’espère que vous me distrairez cette nuit et que vous vous défendrez avec vigueur au lever du soleil. »

Mais derrière les fanfaronnades flamboyantes empruntées à Simhour, Ahakom commençait à se méfier. Sanosaki n’était pas – ou pas seulement – celui qu’il prétendait être. Il n’y avait guère de raison de s’inquiéter : Simhour et lui étaient fort possiblement les deux vampires les plus puissants de l’histoire. Mais Ahakom était bien placé pour savoir qu’il y avait bien d’autres dangers que les vampires en ce bas monde, et Kalinach semblait les attirer. Credo : prudence.

Le vampire ouvrit la marche dans le dédale souterrain en effleurant sur son passage les torches accrochées au mur, qui s’allumaient instantanément sous ses doigts. Après quelques instants de marche, ils arrivèrent dans la crypte principale, que Simhour avait décorée avec des tapisseries de velours et éclairée de plusieurs flammes éternelles. C’était là qu’Ahakom avait ressuscité, là que le sang des victimes choisies avec soin par le vampire avait coulé. En général, on n’en sortait pas vivant.

Il y avait là aussi plusieurs meubles, notamment une table et des chaises, où Ahakom prit place en faisant signe à son invité de l’imiter.


« Très bien, nous y sommes, » lança-t-il joyeusement. « Nous pouvons commencer. »

Son sourire disparut instantanément et sa voix et son regard se firent lourd. Il se mit à fixer Sanosaki et murmura :

« Qui êtes-vous ? »

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Sanosaki Tjideh
Apothicaire
avatar

Race : ....
Elément : Lind
Nombre de messages : 49

MessageSujet: Re: Visite guidée   Lun 5 Avr - 3:16

Les yeux du jeune guerrier, ou l'oeil du jeune guerrier suivait le plus discrètement possible chacun des gestes du dénommé Simhour. Il demeurait alerte, cherchant autour de lui tout ce qui allait éventuellement pouvoir l'aider. Le tout, bien évidemmment, en ayant l'air d'un parfait touriste niais qui contemplait les lieux. Il ignorait ce qu'il devait tirer des fanfaronnades du vampire, mais il y répondit tout de même comme son personnage se devait de le faire: en paraissant parfaitement sûr de lui et, bien sûr, un peu aveuglément. Tout en le jouant comme si ç'eut été naturel.

"La folie, hein? J'en ai éliminé plusieurs, des fous. Il y en avait un, un vrai démon, il avait été enfermé, enchaîné pendant des années et des années sans jamais pouvoir manger, et lorsqu'il est sorti, ah! Un vrai sosie de Tantale! Ce fut un combat historique... J'ai failli y laisser un bras, le malade, il était devenu un monstre cannibale! J'en ai tout de même disposé sans trop de difficultés. C'était fort distrayant. Alors j'espère que vous saurez me distraire au moins autant!"

Il vit les torches s'allumer sous les doigts du guide, et en conclut que le feu était d'un élément fort bien maîtrisé par Simhour Burningblood, vu l'aisance qu'il avait à l'utiliser. Plusieurs avaient de la difficulté à créer une minuscule flamme, et le geste de l'être nocturne était fait avec une telle désinvolture, une telle aisance...

Cela donna un peu de confiance au jeune homme, le feu étant un élément auquel il avait été habitué à faire face. Sous une maîtrise moyenne, cependant.

Ils arrivèrent dans une espèce de salle où se trouvaient une table et des chaises. Son guide y prit place, un grand sourire collé aux lèvres, et Sanosaki fit de même. Le sourire disparut en un instant, laissant place à un regard et une voix qui apparurent menaçantes au Sseinaar.

« Qui êtes-vous ? »

Instinctivement, un large sourire apparut sur les lèvres pâles du jeune guerrier, comme s'il n'avait point remarqué l'expression de son interlocuteur et eût été ravi qu'on lui pose enfin la question.

"Moi? Je ne suis que le noble fils d'une belle salope et d'un monstre. Oui, un vrai de vrai monstre. Hideux, repoussant, à peine humain."

Il ne pouvait pas se permettre de trop mentir. Sa rapidité d'esprit lui permit de trouver une suite à son histoire. Il commença à parler comme un moulin à paroles. Une attitude digne de son personnage, quoi.

"Cependant, ce qu'il y a d'intéressant avec moi, c'est que mon arrière-grand-père maternel était un grand chef, là d'où je viens. Et vraiment tout un chef, en plus. Pendant plus de cinq cent ans, il a tenu tranquille une bande de vampires plus terribles les uns que les autres. Ce qui les effrayait tant: sa redoutable technique. Lorsqu'il l'utilisait, vlan! En quelques secondes, le vampire n'était plus que cendres."

Il fit une pause pour "reprendre son souffle",et il le fit bruyamment, avant de laisser échapper un petit soupir prétentieux.

"J'espère bien avoir hérité de cette technique, vous comprendrez pourquoi, elle me serait fort utile pour vaincre définitivement tous les ennemis que je me suis gagné jusqu'à présent."

Le jeune homme fit mine de se détendre, et accota ses deux coudes sur la table tout en joignant ses mains sous son menton, et fixa, un sourire d'imbécile heureux aux lèvres, le vampire dans les yeux.

"Maintenant, parlons un peu de vous, je suis avide d'en savoir un peu plus sur votre histoire, afin de pouvoir la raconter à tous ceux que je rencontrerai sur ma route après être ressorti d'ici, vainqueur, bien sûr."

Il releva un peu le menton, attendant la réponse du vampire, dont il épiait les moindres gestes de son seul oeil possédant une pupille.

_________________
Le bien et le mal n'existent pas.
Ce ne sont que des jugements que les Hommes font des actions de leurs pairs.
Toutes les victoires, toutes les progressions se sont faites au détriment de quelque chose.
Tout ce qui aide certains finit par nuir à d'autres, que ce soit dans l'immédiat ou cent ans plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: Visite guidée   Ven 16 Avr - 16:13

Ahakom suivait avec attention les paroles du jeune homme, essayant de démêler le vrai du faux. Se vanter, ça, beaucoup de gens savaient le faire, et beaucoup moins étaient capables de se montrer à la hauteur de leurs fanfaronnades. Sanosaki était-il l’un de ceux-là ? Le vampire se doutait bien que oui, au moins en partie, sinon il aurait pris ses jambes à son cou dès qu’il aurait compris ce qu’il était en train d’affronter.

« Vous descendez donc d’une lignée de chasseurs de vampires », résuma Ahakom. « Et peut-être même êtes-vous venu jusqu’ici pour ajouter la tête de Simhour Burningblood au tableau de chasse familial. »

Ce n’était rien de plus qu’une hypothèse, mais il fallait la vérifier pour mieux cerner le personnage de l’énigmatique Sanosaki. Peut-être que seul le hasard l’avait amené jusqu’aux ruines, mais ce qui intéressait Ahakom, c’était de savoir ce qui l’avait amené à Kalinach en ces temps troublés, avec les forces du Chaos qui campaient à deux pas de là et la Garde qui menait un bras de fer contre Lyre de Vertus pour purifier les environs. Pour vouloir résider à Kalinach malgré la situation, il fallait avoir un objectif bien précis.

Et donc, il fallait qu’Ahakom sache pourquoi Sanosaki était ici ; peut-être pourraient-ils travailler ensemble dans l’avenir…

Il s’appuya sur le dossier de son siège et prit un air désinvolte pour s’adapter à son interlocuteur décidément imperméable à la tension qui flottait dans la pièce.


« Quant à moi, il y a beaucoup de choses à dire, puisque je vis depuis très longtemps, mais le récit de mes aventures passées ne présente guère d’intérêt. Je me contenterai de vous dire que je suis né dans une cité bien loin au nord d’ici et que j’ai grandi gâté par une famille riche. Le magicien du coin m’a trouvé quelque talent et m’a enseigné son art, auquel je brillais modérément, jusqu’au jour où j’ai été réduit en esclavage par un méchant vampire. C’est lui qui a fait de moi ce que je suis aujourd’hui, et ma magie du feu a profité des siècles pour se développer. »

Ahakom sentit un courant de rébellion de la part de Simhour et le réduisit au silence en se retenant d’esquisser un sourire mauvais. C’était l’histoire de Simhour qu’il venait de raconter, du moins dans les grandes lignes, et il était normal que cette simplification enrage le véritable propriétaire du corps qui se tenait assis dans la crypte, face à Sanosaki. Mais Ahakom n’avait aucune intention de parler de lui-même pour le moment. En cet instant, il n’était rien d’autre que Simhour Burningblood.

Il soutint le regard de Sanosaki. Un étrange regard à une seule pupille. Le vampire enregistra mentalement cette information : si l’œil de l’autre était défectueux, ce serait un avantage à exploiter en combat. Bien sûr, une fois encore, la prudence était de mise : peut-être l’œil était-il en réalité plus performant que l’autre, ou peut-être Sanosaki avait-il développé un style de combat qui pallie aux faiblesses de son champ de vision réduit. Dans tous les cas, l’heure n’était pas encore à l’affrontement mais à la discussion, et Ahakom avait bien l’intention d’en tirer toutes les informations possibles.

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Sanosaki Tjideh
Apothicaire
avatar

Race : ....
Elément : Lind
Nombre de messages : 49

MessageSujet: Re: Visite guidée   Sam 24 Avr - 23:17

Maintenir sa façade demandait à Sanosaki un certain effort, surtout lorsqu’il se retrouvait face à des révélations plus que surprenantes. Cependant, il avait de son côté une certaine expérience en la matière : cela faisait depuis qu’il avait cinq ans qu’il cachait ses sentiments, de même que sa douleur.



Mais il ne devait pas non plus tout cacher. Il devait simplement dissimuler ses réactions et les remplacer par d’autres, adaptées au personnage qu’il jouait.



Ainsi, lorsque le vampire lui demanda d’une question quelque peu détournée, il cacha sa surprise et fit mine d’être flatté, l’espace de quelques secondes, puis redevint sérieux.



« Ne vous méprenez pas sur mon compte, je vous en prie. Je ne descends point d’une lignée de chasseurs de vampires. Mon arrière-grand-père n’en était pas un. Il était simplement le chef d’un groupe de rebelles dont j’ai moi-même fait partie, et il maintenait les vampires dans le calme pour éviter qu’ils nous tombent tous dessus et nous anéantissent. De plus, il avait un vampire pour bras droit. »



Tout en parlant, ses doigts vinrent effleurer l’amulette attachée à une chaîne qu’il avait enroulée autour de ses poignets couverts de cicatrices. Soudainement, il réprima un sursaut, réalisant que ses marques pouvaient révéler son difficile passé, tant physique qu’émotionnel. Il ramena rapidement les manches de son long manteau noir par dessus, espérant que le vampire n’aurait remarqué.



« Peu importe. Tout ça pour dire que je ne suis pas un chasseur de vampires. Je suis venu ici à la recherche de mes compagnons, enfin, s’ils ont survécu… »



Il vit son interlocuteur prendre la même attitude que lui, et il ne savait pas trop comment il devait interpréter cette réaction, mais il ne laissa rien paraître de son incertitude.



Le jeune Sseinaar tressaillit cependant lorsque le vampire eut achevé son histoire. Aussi brève eut-il été, le récit percuta la conscience de Sanosaki comme une brique tombant d’une hauteur de dix mètres l’aurait fait sur sa tête.



Et lorsqu’il vit le regard de son interlocuteur se fixer sur son œil sans pupille, il détourna brusquement la tête, pris d’un soudain mal de tête.



*RESTE TRANQUILLE, TOI!*



Il paniquait intérieurement, mais s’efforça de demeurer aussi neutre que possible. Il reprit une posture normale et regarda de nouveau le vampire quelques secondes plus tard, et débita la première portion de discours qui lui vint à l’esprit, et s’efforça de rendre son ton aussi “naturellement” empli d’autosatisfaction que possible.


« Excusez-moi. Il m’arrive d’avoir quelques malaises comme celui-ci. On est tous un peu humains… Ainsi, même moi je ne suis pas parfait, et il m’arrive d’avoir quelque remords à l’égard de ceux que j’ai jadis tués de sang-froid. Je suis d’ailleurs convaincu que vous aussi savez de quoi je parle… »

Intérieurement, Sanosaki espérait que le vampire ne le "démasquerait" pas. Mais pouvait-il réellement compter là-dessus? Il en doutait maintenant fort...

_________________
Le bien et le mal n'existent pas.
Ce ne sont que des jugements que les Hommes font des actions de leurs pairs.
Toutes les victoires, toutes les progressions se sont faites au détriment de quelque chose.
Tout ce qui aide certains finit par nuir à d'autres, que ce soit dans l'immédiat ou cent ans plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: Visite guidée   Mer 28 Avr - 23:31

Ahakom dévisagea longuement son interlocuteur, laissant volontairement le silence s’installer, puis se leva de sa chaise et commença à arpenter la pièce. Il réfléchissait sans piper mot. Sanosaki prétendait ne pas tuer les vampires – enfin, pas en tant qu’occupation principale – et il n’y avait aucune raison de ne pas le croire. Il ne ressemblait pas aux chasseurs qu’Ahakom avait croisés et éliminés au cours de sa longue vie, vertueux, auréolés de sainteté et peu enclins à discuter avec leurs « proies ». Peut-être travaillait-il simplement comme éclaireur pour ce chasseur avéré qu’Ahakom détectait dans les souvenirs de Simhour, un certain Belmont, mais c’était aussi peu probable car l’homme était plutôt du genre à faire le sale boulot lui-même. Et d’ailleurs, ce que le vampire lisait des sentiments de Sanosaki lui donnaient à penser qu’il ignorait effectivement totalement son existence avant ce soir. Ahakom n’était pas la cible de ce fort singulier garçon.

Il finit par se retourner vers ledit garçon, l’ayant assez laissé mariner, et rompit le silence d’une voix composée.


« Vous ne trouverez personne d’autre ici. Je vous suggère de chercher plutôt dans l’enceinte de Kalinach. Cette ville est tellement animée. »

Il s’approcha de la table et y posa les deux mains à plat avant d’ajouter d’une voix douce :

« Et non, je ne sais pas de quoi vous parlez. J’ai tué cent, peut-être mille fois plus de gens que vous. Jamais je n’ai eu de remords. Ceux que j’ai abattus étaient des obstacles sur mon chemin. Regretter leur mort reviendrait à regretter la voie que j’ai choisie. Et c’est là la définition de la faiblesse. »

Sa voix se fit dure. Il toisa Sanosaki avec dédain. Ce mortel pitoyable qui jouait à l’imbécile et lui faisait perdre son temps.

« Alors, êtes-vous faible, jeune homme ? Êtes-vous de ceux qui passent leur vie à n’oser avancer parce qu’ils ont peur, à pleurer sur leur passé futile sans se rendre compte qu’il sont en train de gaspiller leur avenir ? »

Une lueur dans l’œil, un petit sourire torve et un murmure :

« Selon la réponse que vous allez me donner, il se peut que vous perdiez le peu d’intérêt que vous avez éveillé en moi et que j’aie à vous éliminer sur-le-champ. »

Il ne lui faudrait qu’une demi-seconde pour matérialiser sa lame d’ombre. Une autre pour décapiter l’impudent.

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Sanosaki Tjideh
Apothicaire
avatar

Race : ....
Elément : Lind
Nombre de messages : 49

MessageSujet: Re: Visite guidée   Mar 4 Mai - 15:14

Et toc! Il venait de récolter une information de plus, très importante. Le seul hic était que le vampire le fixait maintenant durement, et semblait prêt à l’attaquer au moindre signal.



*On se ressemble sur un point, lui et moi*, fit joyeusement la voix rauque qui coexistait avec Sanosaki à l’intérieur de lui.



La sensation qu’avait Sanosaki était plus que désagréable. De plus, l’autre, à l’intérieur, s’agitait de plus en plus, excité à l’idée de parlementer davantage avec un serviteur du Chaos, et provoquait chez le Sseinaar des élancements intenses au dos et à la poitrine. Quiconque ayant été à sa place eut cru à des coups de couteaux à l’intérieur même de son corps.



*Il t’a donné un ultimatum, et tu risques de te conduire à ta perte si tu continues ainsi. Laisse-moi parler un peu avec lui, ça va t’aider, je le sais.*



Une nouvelle douleur le prit, à la tête cette fois, et il enfouit son visage dans le col de son manteau. Lorsqu’il releva la tête, quelques secondes plus tard, son regard avait changé. Pas seulement sa pupille qui était devenue telle celle d’un félin. En fait, il semblait complètement différent. Il se dégageait à présent de lui une certaine arrogance qu’il n’avait pas auparavant. Signe que quelque chose avait changé chez lui… Ou que ce n’était peut-être plus tout à fait la même personne… Brutal revirement d’attitude …



Il se leva à son tour, contourna la table et vint se poster derrière son interlocuteur.



« Il vous l’a déjà dit. Il ne faut pas vous méprendre. Je n’ai rien d’un ange, je ne suis point sage… Mais je ne suis pas non plus un monstre, et encore moins un imbécile qui ne sait pas tirer profit de ses propres ressources. Je ne crains pas le moins du monde de torturer ni même tuer un parfait innocent, et je n’ai rien à faire des critiques de ceux qui m’accusent de faire le mal, ils sont bien souvent aussi coupables d’avoir commis les mêmes « crimes » que moi. D’ailleurs, où sont le bien et le mal, quand on sait que tout ce qui aide certains nuit à d’autres, dans l’immédiat ou des milliers d’années plus tard, mais surtout lorsqu’on constate que les deux côtés usent des mêmes moyens pour parvenir à leurs fins? Les “bons”, comme les “mauvais”, tuent. Et si ceux qui se disent défenseurs du bien n’ont point de remords pour toutes les morts qu’ils ont causées, pourquoi en aurais-je? Les animaux ne vivent pas dans le passé, je fais de même. Je ne suis pas comme l’autre. »



Il fit quelques lents pas vers la droite, un sourire narquois se dessinant sur ses lèvres. Il était extrêmement téméraire.



« Ce dont moi je raffole par dessus tout, c’est irriter les gens. Peu importe la façon. Tous les moyens sont bons pour y parvenir. Alors puisque je me suis quelque peu joué de vous pendant un moment, bien je croie que vous n’eussiez été tout à fait dupe, je puis bien me permettre d’être un peu honnête avec vous. Ce que je fais maintenant. »



Il écarta quelques mèches noires d’autour de ses oreilles et ses ongles pointus vinrent effleurer l’un des nombreux anneaux qui les criblaient.



« Il y a des points sur lesquels je n’ai point menti, il y a d’autres choses que j’ai inventées de toutes pièces. Cependant, avant d’aller davantage dans le détail, j’avais encore une interrogation : vous parliez d’un petit intérêt à mon égard… Je voudrais bien savoir ce qui m’aurait ainsi mérité un peu de votre curiosité, ou du moins de votre attention… Et j’eus bien apprécié de savoir également ce que cet intérêt en question aurait pu m’apporter… Histoire de savoir si cela en vaudrait vraiment la peine… »

Le rictus malsain qui déformait ses traits félins arrivait à lui donner l’air d’un démon, mais il savait fort bien qu’un vampire comme son interlocuteur n’en serait probablement point effrayé, contrairement à bien d’autres gens qui l’auraient fui comme la peste. Mais quelle réaction pouvait-il escompter? Il l’ignorait encore, et, par simple précaution, sa main gauche disparut dans la manche de son manteau pour aller agripper la garde glacée de l’arme la plus…proche…

_________________
Le bien et le mal n'existent pas.
Ce ne sont que des jugements que les Hommes font des actions de leurs pairs.
Toutes les victoires, toutes les progressions se sont faites au détriment de quelque chose.
Tout ce qui aide certains finit par nuir à d'autres, que ce soit dans l'immédiat ou cent ans plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: Visite guidée   Jeu 6 Mai - 17:36

Le vampire, l’esprit à l’affût, s’attendait à toutes sortes de réactions de la part de Sanosaki : tentative de fuite, attaque désespérée, pleurs paniqués… Et il était prêt à frapper si ce qu’il voyait ne lui plaisait pas. Mais ce qui arriva n’était pas la première chose qu’il aurait prévue. Le garçon… changea. Ahakom garda un visage de marbre en constatant la transformation qui venait de s’opérer, mais une excitation, une exultation, même, s’était mise à gonfler dans son cœur. Ainsi donc, voilà le secret que Sanosaki cachait ; voilà l’origine du mystère qui l’auréolait !

Avec un petit rire, Ahakom quitta sa position menaçante et reprit place sur son siège. Le Sanosaki métamorphosé s’était placé derrière lui, mais le vampire, ne sentant pas de danger immédiat, présenta une attitude relaxée.


« Eh bien, voilà ! clama-t-il. J’attendais que vous vous décidiez à vous montrer. Je suis flatté que vous l’ayez fait. »

Il tourna la tête vers son interlocuteur, un sourire resplendissant sur les lèvres. Peut-être les choses sérieuses allaient-elles enfin pouvoir commencer.

« Il n’est nul besoin de me livrer un sermon sur les valeurs du bien et du mal, mon ami. Depuis que je suis mort, je ne vis que pour moi. L’éthique n’a que peu de prise sur moi. C’est elle qui pousse les chasseurs à me traquer, mais elle ne leur est d’aucune aide quand leur sang se mue en rivières dont je m’abreuve. J’en ai donc conclu que ma voie était la meilleure. Vous avez bien raison de ne pas vous laisser embarquer dans les conflits qui secouent ce pauvre monde. Les paladins étincelants de la Garde d’un côté, les Mahais ricanants de l’autre… Au milieu, la pauvre petite Vertus et ses mages… A la fin, seule la mort prévaudra ! »

Sur ces mots, il se releva et écarta les bras face à son interlocuteur.

« Et la mort, c’est moi ! »

Il était vraiment ravi. Enfin quelqu’un d’intelligent, quelqu’un qui comprenait qu’il y avait des forces plus grandes en ce monde que celles des mortels. Restait à savoir si cet esprit qui occupait le corps de Sanosaki était lui aussi de la race des gagnants.

« Oh, mais puisque nous en sommes à l’honnêteté ! se souvint-il brusquement, et il tendit la main vers son interlocuteur. Je m’appelle Ahakom et je réside actuellement dans l’enveloppe corporelle du jeune Simhour. Enchanté. Nous sommes pareils, vous et moi. Deux esprits dans un seul corps… »

A nouveau, il eut un petit rire.

« Puisque vous en parlez, peut-être est-ce la raison pour laquelle je me suis intéressé à vous. Je l’ignorais, bien sûr, mais j’ai dû le sentir. Il est difficile de cacher qu’on est un être d’exception. »

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Sanosaki Tjideh
Apothicaire
avatar

Race : ....
Elément : Lind
Nombre de messages : 49

MessageSujet: Re: Visite guidée   Lun 10 Mai - 15:28

Le vampire sembla se réjouir du changement de personnalité qui s’était opéré chez le jeune Sseinaar. Il paraissait même ravi. Aussi engagea-t-il un discours à propos des camps de la région et de son attitude par rapport à ces camps, une allocution qui plut énormément à Azer, qui troubla quelque peu Sanosaki. Lorsque le vampire ouvrit les bras, le demi-démon, maître du moment du corps du Sseinaar répondit d’un sourire.



« Vous incarnez la mort, vous dites… Je le fais moi aussi, et la répandre, de même que la terreur, était le but précis de mon retour chez les vivants… »



Il révéla ensuite se nommer Ahakom, et occuper le corps du dit Simhour. Il continua son discours qui se révéla quelque peu flatteur pour le parasite, qui eut un rire un peu mal à l’aise.



« Être d’exception? Peut-être. Il est vrai qu’il est plutôt rare de trouver des gens comme vous et moi, deux esprits dans un corps, cependant, je dois y poser une nuance, car, dans mon cas, nous ne faisons pas tout à fait un, physiquement parlant. Ce qui explique d’ailleurs pourquoi le petit risque de bientôt me botter le derrière car il déteste être enfermé dans mon un dixième de corps. »



Il ajouta en levant les yeux au ciel un commentaire à l’adresse de Sanosaki, qui maugréait intérieurement.



« Si tu ne voulais pas de moi, tu n’avais qu’à me laisser me développer un corps indépendant au lieu de m’écraser comme tu l’as fait, imbécile. »



Puis il regarda de nouveau le vampire, un autre sourire malfaisant aux lèvres.



« Si j’avais su que ce moucheron allait me causer autant de tracas, je serais allé tenter de me réincarner dans un autre corps, ou j’aurais été nettement plus dur avec lui… Mais je dois reconnaître qu’il n’est pas un si mauvais hôte… En tout cas, il est capable d’infamies pires encore que celles que j’ai déjà fait subir à certains de mes adversaires d’autrefois… Cependant, il ne fait confiance à pratiquement personne, tellement il a été malmené, le jeune… »

Sans trop s’en rendre compte, Azer se gratta la joue du bout des ongles. L’effet du immédiat, la mince peau du Sseinaar se déchira et laissa apparaître un mince filet de liquide écarlate qui coula sur la joue livide du jeune homme. Ce fut à ce moment que Sanosaki décida qu’il en avait assez d’attendre, et un violent spasme secoua son corps tout entier...

"Heureux d'avoir pu vous parler, Ahakom..."

_________________
Le bien et le mal n'existent pas.
Ce ne sont que des jugements que les Hommes font des actions de leurs pairs.
Toutes les victoires, toutes les progressions se sont faites au détriment de quelque chose.
Tout ce qui aide certains finit par nuir à d'autres, que ce soit dans l'immédiat ou cent ans plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: Visite guidée   Mar 18 Mai - 18:17

Quand son interlocuteur parla de son retour dans le monde des vivants, l’intérêt du vampire monta encore d’un cran. Ainsi, c’était un point commun supplémentaire entre eux deux. L’esprit dans le corps de Sanosaki avait connu la mort. Ahakom se demanda s’il accepterait de lui révéler sa vraie nature et, surtout, la façon dont il avait pris possession de ce nouveau corps. Il savait que lui-même n’aurait jamais parlé de ça à quelqu’un qui ne faisait pas partie du groupe de personnes auxquelles il faisait entièrement confiance, un groupe dont la population actuelle était de zéro. Cela aurait beaucoup trop exposé ses points faibles, et il ne voulait pas être banni de nouveau à cause d’une erreur aussi stupide.

Pour le moment, il choisit donc de ne pas trop insister sur ce point.


« Je vois que vous non plus ne partagez pas une relation de gentils colocataires avec le propriétaire de votre enveloppe corporelle. Je suppose qu’il vous en veut d’avoir élu domicile chez lui. C’est pareil de mon côté… Ils pensent que parce qu’un corps leur a été confié à la naissance, il leur est dû – alors qu’en vérité, comme toute chose en ce monde, il ne s’agit que d’un bien appartenant à tous ceux qui sont assez forts pour le prendre. »

« Ca tombe bien, cracha Simhour intérieurement. Un jour, je serai assez fort pour te prendre à la gorge et te renvoyer dans le taudis que tu n’aurais jamais dû quitter.
- Chut, mon jeune ami. »


Simhour ainsi réduit au silence, Ahakom reprit :

« Pour ma part, si l’on excepte ce menu inconvénient, cet hôte m’a apporté une entière satisfaction. »

Ce disant, il enveloppa son bras droit de flammes et fit danser sa lueur dans la pénombre de la crypte. La magie Naur grondait et brûlait avec bien plus de puissance que n’importe quel feu qu’on aurait pu allumer. Ahakom ajouta :

« Cette jolie magie est entièrement son apanage. Mes propres pouvoirs sont d’une nature un peu plus sombre, j’en ai bien peur, mais à présent, j’ai une entière maîtrise de ceux de Simhour. J’ai donc fait une bonne acquisition. »

Il éteignit les flammes. Ce qu’il venait de dire n’était pas entièrement vrai, car il avait déjà constaté par le passé que, lors des moments où la volonté de Simhour était à son plus fort, il lui était difficile d’avoir accès au Naur du jeune vampire. Mais cela, ni Sanosaki ni son… ami n’avaient besoin de le savoir.

C’est à ce moment-là qu’il vit le sang couler sur la joue de Sanosaki. Surpris, il cessa sa diatribe et pencha la tête sur le côté.


« Vous partez déjà ? dit-il d’un air contrit. La prochaine fois que nous nous verrons, il faudra que nous discutions un peu plus. Oh, et je vous conseille de trouver un moyen de domestiquer le jeune impertinent… Croyez-moi, il ne fera que vous poser des problèmes. »

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Sanosaki Tjideh
Apothicaire
avatar

Race : ....
Elément : Lind
Nombre de messages : 49

MessageSujet: Re: Visite guidée   Lun 24 Mai - 5:19

Les mots, de même que l'expression du vampire, irritèrent Sanosaki, qui répliqua sans tarder à la remarque de son interlocuteur.



« Vous partez déjà ? dit le vampire d’un air contrit. La prochaine fois que nous nous verrons, il faudra que nous discutions un peu plus. Oh, et je vous conseille de trouver un moyen de domestiquer le jeune impertinent… Croyez-moi, il ne fera que vous poser des problèmes. »



« Moi? Lui causer des ennuis? lâcha Sanosaki sans même relever la tête et en posant sa main sur sa joue. Laissez moi rire. Azer est un véritable aimant à problèmes, c’est toujours moi qui l’en sors. »



Le jeune Sseinaar lança un regard glacial à son interlocuteur tout en amenant sa main près de son visage.



« Vous vouliez savoir qui je suis? Je me nomme bel et bien Sanosaki Aubrey Tjideh. Dans ma langue maternelle, « aubrey » signifie « qui défie son destin » ou « qui défie tout opposant sur son chemin ». Voilà, c’est dit, vous n’en apprendrez guère plus à propos de moi, à moins que vous sachiez faire adéquatement le tri dans tout ce que je vous ai dit tout à l’heure. »



Il lécha le bout de ses doigts, puis alla effleurer sa plaie, utilisant sa magie de soin pour la refermer. L’énergie qui émanait de ses doigts n’ayant aucune couleur, donc étant totalement transparente, pratiquement rien ne pouvait révéler la présence du don pour la régénération du Sseinaar, mis à part peut-être une quelconque variation de l’énergie à quelques centimètres de la plaie et des doigts. Lorsque sa main quitta son visage, quelques secondes plus tard, il n’y avait plus la moindre trace de la blessure sur la peau blême du jeune homme.



« Non, nous ne sommes pas de gentils colocataires qui s’entendent à merveille. C’est le plus fort qui l’emporte, et le plus fort, c’est moi. J’ai réussi à le réprimer, et je commence à m’approprier ses pouvoirs. En dix-huit ans, je considère que ce n’est tout de même pas si mal, surtout vu la ténacité de mon cher parasite… Et une fois que j’en aurai tiré ce que je désire obtenir de lui, je compte bien l’annihiler, et j’en serai capable. Alors je ne suis pas à négliger, et je ne suis pas non plus un “jeune que l’on peut domestiquer”. »



Ses doigts se plièrent et se déplièrent, comme s’il venait de recouvrir l’usage d’une main depuis un bout de temps perdu ; avec une grande raideur. Ses ongles noirs prirent une forme pointue, et le sixième doigt de sa main gauche se replia à l’intérieur de sa main, si bien qu’il ne semblait plus exister.



*Il se prend pour qui, lui? Je ne suis pas un animal, on ne fait pas de moi ce que l’on veut. Il semble bien ignorer ce que je suis, au moins…*



Il était prêt à réagir à toute situation, ses sens en alerte, son épée tout près, bien dissimulée dans sa manche, tout comme la totalité des objets qu’il transportait.

« Désolé si ça vous déplaît, mais si vous tenez à converser, ce devra être avec moi. Il est hors de question que je laisse mon agréable compagnon prendre le contrôle du fort. »

_________________
Le bien et le mal n'existent pas.
Ce ne sont que des jugements que les Hommes font des actions de leurs pairs.
Toutes les victoires, toutes les progressions se sont faites au détriment de quelque chose.
Tout ce qui aide certains finit par nuir à d'autres, que ce soit dans l'immédiat ou cent ans plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: Visite guidée   Lun 31 Mai - 0:40

Le changement de ton était clair : l’interlocuteur d’Ahakom venait de changer à nouveau. Le vampire l’écouta en lui opposant un visage de marbre, observa sans en perdre une miette la régénération de son égratignure. Maintenant que son secret – ou l’un de ses secrets – était dévoilé, le jeune homme avait une attitude très différente. Ce Sanosaki-là n’était pas non plus sans intérêt, mais il se montrait plus irritant encore, d’une certaine manière, que l’idiot bégayant qui avait pénétré dans le souterrain.

« Je dois le reconnaître que vous en avez pas mal par ici », finit par dire Ahakom en pointant un doigt éloquent vers l’entrejambe de Sanosaki. « Bien plus, en tout cas, que mon hôte à moi, avec toutes ses questions existentielles et sa quête suicidaire du pouvoir. Voyez où ça l’a mené. Vous, en revanche, vous me semblez résister plutôt bien, mais je vais vous dire la même chose qu’à votre ami : vous devriez vite régler ce petit problème. Vous vous sentirez bien mieux quand vous aurez déterminé pour de bon lequel d’entre vous est le plus fort. »

Il fit un pas vers Sanosaki, lentement, et sans s’arrêter de parler ; sa voix avait pris un ton plus grave, plus menaçant :

« Et autre chose. Je me fiche de savoir ce que signifie votre nom, ou s’il vous aide à abattre vos opposants et à toujours sortir vainqueur par la force de votre détermination. Ce n’est qu’un artifice, et si vous pensez qu’il vous protègera, alors vous allez mourir. J’en ai rencontré, des héros qui croyaient pouvoir défier le destin et triompher par la volonté. Regardez le résultat. Je suis toujours en vie. Eux, moins. Et je me suis même emparé du corps de l’un d’entre eux. »

Et d’un seul coup, le vampire remit un sourire sur son visage et adopta une apparence beaucoup plus détendue. Sur un ton nonchalant, presque blagueur, il reprit :

« Mais au moins, vous avez l’air décidé. C’est bien, les jeunes motivés. Dépêchez-vous donc de montrer à votre partenaire qui est le plus fort, même si, en toute franchise, je ne pense pas que ce soit vous. »

Il avait terminé son petit discours. Ahakom se détourna de Sanosaki et retourna s’asseoir. Il poussa un soupir à peine exagéré et agita une main lasse.

« Je suis fatigué maintenant, et je n’ai rien bu de la soirée. Comme vous avez gagné votre survie pour le moment, je vais vous laisser partir. Disparaissez. Et transmettez mes meilleurs sentiments à… Azer. »

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Sanosaki Tjideh
Apothicaire
avatar

Race : ....
Elément : Lind
Nombre de messages : 49

MessageSujet: Re: Visite guidée   Sam 5 Juin - 4:34

Sanosaki croisa les bras en considérant son interlocuteur d’un œil en levant un sourcil. L’attitude du vampire à son égard l’irritait au plus haut point.

Le brusque changement d’attitude du vampire, ayant pris une attitude menaçante provoqua en quelque sorte la colère du jeune Sseinaar, mais
il se retint bien de réagir. Même s’il avait du cran, ç’eut été imprudent.



« Et autre chose. Je me fiche de savoir ce que signifie votre nom, ou s’il vous aide à abattre vos opposants et à toujours sortir vainqueur par la force de votre détermination. Ce n’est qu’un artifice, et si vous pensez qu’il vous protègera, alors vous allez mourir. J’en ai rencontré, des héros qui croyaient pouvoir défier le destin et triompher par la volonté. Regardez le résultat. Je suis toujours en vie. Eux, moins. Et je me suis même emparé du corps de l’un d’entre eux. »

La remarque du vampire amena un sourire presque narquois à se former sur les lèvres de Sanosaki. Il retint un rire impertinent.


« Moi aussi, beaucoup m’ont défié, et j’ai survécu… »

Il ferma les yeux, mécontent, mais toujours en contrôle de lui-même. Perdre son sang-froid eut été stupide, dans une telle situation.

« Et puis, que savez-vous sur les miens? En général,quand on nous attribue un nom, sa signification a raison d’être. Je ne dis pas qu’il me protègera, pas du tout. »



Le vampire se détendit aussi soudainement qu’il avait pris une expression menaçante, et lâcha une remarque avant que Sanosaki puisse continuer. Ce dernier serra un peu les dents, mais retint une réplique. Lorsque son interlocuteur agita la main de façon lasse, il fronça les sourcils.


« Vous savez que cette façon de vous comporter, comme si vous eussiez été un seigneur, pourrait finir par vous perdre. Si j’avais été imprudent, je vous aurais attaqué sur-le-champ, simplement parce que vous m’irritez au plus haut point. Cependant, je sais que je me risquerais pas inutilement à faire une telle bêtise… Je ne me prends pas pour un héros, ne vous méprenez pas sur mon compte. Et puisque vous me dites que vous en avez rencontré des héros qui croyaient pouvoir défier le destin, et que vous les avez tués, sachez que je puis en dire autant : moi aussi, j’en ai
rencontré qui se croyaient invincibles, mais ils ne sont plus en vie pour
témoigner du fait que je les ai défaits. »


Il lâcha un petit soupir, fermant les yeux, se concentrant un peu sur une une quelconque autre pensée pour se calmer.


« Mais bon. Puisque vous ne semblez plus requérir ma présence, je vais vous en gracier. Bonne nuit. Je souhaite pour vous que vous vous trouviez un mortel dont le sang saura vous repaître… Et je me ferai un plaisir de transmettre le message à Azer...»

_________________
Le bien et le mal n'existent pas.
Ce ne sont que des jugements que les Hommes font des actions de leurs pairs.
Toutes les victoires, toutes les progressions se sont faites au détriment de quelque chose.
Tout ce qui aide certains finit par nuir à d'autres, que ce soit dans l'immédiat ou cent ans plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: Visite guidée   Jeu 15 Juil - 23:36

Le jeune impertinent continuait à parler, mais Ahakom refusait de lui accorder même un regard. Appuyé contre le dossier de sa chaise, il laissait ses yeux se perdre dans les méandres rouge sombre des tapisseries qui recouvraient les murs sinistres de la crypte. Les pépiements de Sanosaki continuaient à lui agresser les tympans. Qu’est-ce qui lui avait pris d’amener ce type ici ? C’était le genre de Simhour, ça, les éphèbes et les vierges innocentes dans les souterrains… Ca ne lui ressemblait pas, à lui, Ahakom, la prudence et la discrétion mêmes…

Mais dans tout ce bourdonnement, un détail retint son attention, et il daigna enfin tourner un œil de braise vers son invité.


« Tués ? Je n’ai jamais dit que je les avais tués. Voilà votre erreur, mon garçon. La force ne fait pas tout. A quoi bon compter vos victimes si vous êtes vous-mêmes sur le tableau de chasse de quelqu’un d’autre. Non, monsieur Sanosaki, je ne les ai pas tués. Je les ai vus mourir, même les plus forts d’entre eux. Mes ennemis. Mes amis. Je suis le dernier. »

Ahakom se crispa brusquement. Etaient-ce vraiment ses mots à lui ? Amis ? Jamais il n’avait été amis avec des aventuriers à la manque ! Non, ça, c’étaient les amis de… l’autre. Lui. Simhour. Pourtant, il n’avait pas repris le contrôle, de cela au moins, Ahakom était sûr, mais… Son esprit était toujours là. Dans le même corps, ses pensées tourbillonnant, dansant avec celles d’Ahakom, celles de Simhour, elles étaient toutes entrelacées. Pour la première fois depuis le début de sa possession, Ahakom eut peur. En s’accaparant le corps d’un autre, il abandonnait son identité, bribe par bribe… Etait-ce à cause de Sanosaki, qui l’avait amené à repenser à son passé, à leur passé ? A réanimer leurs souvenirs communs de la lutte ancienne qui les avait opposés ?

Ahakom décida que ce garçon devait disparaître.

Le vampire se leva, les jambes tremblantes, agrippa la table de toutes ses forces, puis se rassit lentement.


« Partez », siffla Simhour. « Pour notre bien. »

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Sanosaki Tjideh
Apothicaire
avatar

Race : ....
Elément : Lind
Nombre de messages : 49

MessageSujet: Re: Visite guidée   Mer 28 Juil - 6:57

[HRP: J'espère que cela fera l'affaire... S'il y a un quelconque problème, simplement m'en aviser et je ferai ce qu'il faut pour y remédier...]





Sanosaki n’écouta rien de ce que le vampire lui dit. Il en avait assez de ces discours fiers qu’ils s’échangeaient depuis un moment.


*Calme… Caaalme…*

Intérieurement, il bouillait. Ses mains tremblaient tellement il avait été fébrile pendant quelques instants. Il ne pouvait nier la vérité : le combat, l’action, tout cela lui manquait cruellement.

Cependant, lorsqu’il vit son interlocuteur se crisper brusquement, il regretta de n’avoir pas écouté les mots prononcés par ce dernier. Qu’est-ce qui l’avait ainsi fait réagir? Ce n’était rien de ce que Sanosaki avait dit, le jeune Sseinaar le savait…

Il fixa le vampire d’un œil mi-curieux, mi-sévère, alors que celui-ci semblait perdu dans de rapides réflexions. Son énergie apparut même à Sanosaki comme celle d’un être paniqué, apeuré. Le Sseinaar ne put retenir un sourire malicieux lorsque son interlocuteur se leva, les jambes flageolantes, puis se rassit avant de lui lancer, d’un ton sifflant, l’ordre d’en aller. Pour leur bien, selon ses dires.

« Et qu’est-ce que cela ferait si je refusais d’obéir à votre requête? Que se produirait-il donc de si regrettable pour votre personne? »

Il planta son regard dénudé de toute émotion dans celui du vampire, puis ferma les yeux tout en lâchant un petit soupir après un moment.

« Oh, et puis, j’en ai assez d’être ici. Je partirais bien volontiers. J’ai plus important à faire que vous regarder vous déchirer en deux ou vous battre pour le contrôle d’une simple enveloppe charnelle. Ceci dit… »


Il s’inclina révérencieusement, avec cependant le même sourire mielleux qu’auparavant aux lèvres.


« …je vous fausse compagnie. Au revoir, et j’espère vous croiser de nouveau un jour, Ahakom… Nous verrons ce jour-là qui aura résisté, ou qui aura gagné la bataille pour le contrôle de ces corps que nous utilisons présentement… »

Sa main s’extirpa de la manche de son manteau alors qu’il se redressait. Il recula ensuite tranquillement, regardant toujours le vampire, jusqu’à ce qu’il arrive à la sortie de la pièce. Une bouffée de vent frais vint le faire frémir et agiter ses longues mèches noires autour de sa tête.


« J’espère sincèrement que vous vous souviendrez de l’impertinent que je suis… »

_________________
Le bien et le mal n'existent pas.
Ce ne sont que des jugements que les Hommes font des actions de leurs pairs.
Toutes les victoires, toutes les progressions se sont faites au détriment de quelque chose.
Tout ce qui aide certains finit par nuir à d'autres, que ce soit dans l'immédiat ou cent ans plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite guidée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite guidée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» visite guidée
» Une visite guidée à Bélair ,Ayiti, tache senti'w
» Visite Guidée du forum
» Visite guidée [PV Irving]
» Visite guidé. [PV Caitlin ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'école d'Elladat et sa cité Kalinach :: Et le monde extérieur... :: Les ruines :: La Crypte-
Sauter vers: