L'école d'Elladat et sa cité Kalinach
Bonjour ou bonsoir.
Merci de votre visite! N'hésitez pas à nous rejoindre Wink
Ce n'est pas très compliqué : il vous suffit de choisir un nom et un prénom conforme à votre futur personnage.
La catégorie "Au tout début il y eu..." est là pour vous servir d'aide à la création du personnage. Et les membres seront ravis de répondre à vos questions.

Nous recherchons:
Des chaotiques.

L'école d'Elladat et sa cité Kalinach

.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Grand Sénéchal de la Garde [PV Tristan/Neio/Exal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gottfried de Monte-Foy
Grand Sénéchal de la Garde
avatar

Race : Humain (Fanatique à Moustache™)
Poste : Grand Sénéchal de La Garde
Elément : Cala
Nombre de messages : 40

MessageSujet: Le Grand Sénéchal de la Garde [PV Tristan/Neio/Exal]   Sam 7 Nov - 18:31

Le soleil se reflétait dans les vitres des fenêtres de l'ambassade. Le temps était calme, et si l'on tendait l'oreille, on entendait quelque oiseau aux alentours. De l'horizon, un bruit commençait à se faire entendre, comme un rythme de tambour rapide ou un martèlement effréné. Puis l'on distingua un point fulminant au loin, il s'intensifia de pair avec un crescendo du martèlement au fur et à mesure qu'il se rapprochait de Kalinach. Les Gardes de l'ambassade identifièrent ce phénomène comme étant certainement une troupe de cavalier galopant brides abattues vers la cité. À une lieue environ, il fut évident que la troupe ne comportait qu'un seul membre sur un puissant étalon, tous deux parés d'armures conséquentes. Le cavalier semblait briller... non, il brillait réellement. Ce fut l'effervescence dans l'ambassade, les Gardes de patrouille identifièrent le cavalier comme étant le Grand Sénéchal de la Garde, le Seigneur Gottfried de Monte-Foy. Ce dernier arriva en trombes dans la cité et se dirigea devant l'ambassade à la même vitesse.

Gottfried descendit de cheval et l'attacha à un des anneaux devant l'ambassade. Il poussa ensuite la grand porte pour rentrer (grand porte qui en tant normal requiert à peu près deux soldats portiers pour l'ouverture et la fermeture). Il se dirigea tout droit, puis se vit encadré par quatre vétérans de la Garde afin de l'escorter. Il passa devant une salle où divers jeunes gens étudiaient l'alchimie. Il les trouva bien maigrichons pour des soldats, et annonça qu'il fallait augmenter les séances d'entrainements pour les nouvelles recrues. Il s'installa enfin dans la salle de conférence de l'ambassade, la plus grande du lieu puis demanda aux vétérans de se retirer. Ces derniers prirent place devant la porte de la salle.

Gottfried se permit une petite méditation de quelques minutes sur une chaise pour récupérer de son voyage, puis il pria le Dieu Unique. Au bout d'un certain temps et ne voyant toujours pas arriver le Belmont, il décida de l'appeler pour le faire venir. Il se leva, prit son inspiration et cria d'une puissante voix de basse: «Messire Belmont! J'ai à vous parler!». Le résultat eu pour effet premier de faire fissurer les murs de la salle ainsi que de faire sursauter la plupart des recrues dans toute l'ambassade. Sa voix s'était propagée dans tout le bâtiment, et il n'étais pas impossible qu'elle soit allé au-delà.
Il tint sa position attendant une quelconque réponse.

_________________

CHÂTIMENT DU MAL!!!
Revenir en haut Aller en bas
Tristan Belmont
Alchimiste
Alchimiste
avatar

Race : Humain
Elément : Cala
Nombre de messages : 428

MessageSujet: Re: Le Grand Sénéchal de la Garde [PV Tristan/Neio/Exal]   Mer 11 Nov - 21:47

Gauche, droite, gauche et une longue ligne droite. Tristan faisait en sorte de mettre au point la carte des lieux au cas où il aurait à revenir dans les parages. La citadelle était plus petite que le château d'Elladat, mais sa disposition était plus complexe.
Le trio finit par s'arrêter devant une porte gardée par quatre gardes. Tristan supposa qu'ils étaient arrivés à leur destination. Le major s'avança pour leur parler, mais elle n'avait pas encore fini son explication que résonna la puissante voix du Sénéchal de la Garde.


- Il n'a guère changé,
pensa le Belmont

Evitant un nuage de poussière de plâtre que l'exclamation avait délogé du plafond, Tristan posa la main sur la poignée de la porte tandis que les Gardes étaient encore en train d'essayer d'arrêter le sifflement dans leurs oreilles, et pénétra dans la pièce. Là, il repéra Gottfried et se dirigea vers lui en répondant à son invitation :


- Il paraît, oui.

Le temps qu'il mit à l'atteindre lui permit de détailler le Sénéchal et de conclure qu'il n'avait pas non plus changé physiquement, hormis une longueur accrue de sa moustache.
Arrivé à son niveau, Tristan inclina la tête et se redressa dans un semblant de garde-à-vous :


- Tristan Belmont, à votre service.

_________________
Un Ange furieux fond du ciel comme un aigle,
Du mécréant saisit à plein poing les cheveux,
Et dit, le secouant : " Tu connaîtras la règle!
Car je suis ton bon Ange, entends-tu? Je le veux!"
Revenir en haut Aller en bas
Kaeshi Neio
Major de la Garde
avatar

Race : Humaine
Poste : Major de la Garde
Elément : Aucun
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: Le Grand Sénéchal de la Garde [PV Tristan/Neio/Exal]   Mer 25 Nov - 17:16

Enfin, l’alchimiste buté daignait écouter les instructions du major Kaeshi et se rendait dans la salle de conférence avec Exal. D’un côté, le maître méprisant qui se fichait de ce que pensait Neio sous prétexte qu’elle n’était qu’une frêle jeune fille ; de l’autre, son disciple, qui cachait sous des dehors aimables une implication malsaine dans le domaine occulte et un goût pour la torture de ladite jeune fille dans un souterrain obscur. Les premiers contacts de Neio avec les alchimistes de la Garde n’étaient guère concluants.

Mais ça n’avait pas d’importance, il lui suffirait à l’avenir de maintenir une bonne distance entre elle et eux. Pour le moment, il fallait faire bonne figure devant le Sénéchal qui rendait une visite incongrue à l’Ambassade. Neio avait suivi les deux alchimistes parce qu’elle craignait qu’ils ne fissent mauvaise impression sur Gottfried de Monte-foy, qui attachait une importance particulière à la bonne présentation de ses troupes ; or, l’attitude et les tenues fantaisistes d’Exal et Tristan ne faisaient pas vraiment d’eux des parangons de discipline. Le major espérait pouvoir relever le niveau en montrant à Gottfried qu’en plus des alchimistes fauteurs de troubles, la Garde comprenait toujours des soldats obéissants et dignes. Et puis, il fallait qu’elle s’assurât que ni Tristan, ni Exal ne dissent de bêtises en présence du Sénéchal… Enfin, pour Exal, il n’y avait aucun danger, mais…

Tristan, qui marchait en tête, ouvrit la porte. « Bonjour, votre Seigneurie. Maître alchimiste Belmont au rapport. Je suis venu comme vous l’aviez demandé. » Et le tout parachevé d’un salut en règle. Voilà ce que Tristan devait faire.

Il ne le fit pas. Le rustre crut préférable, pour toute présentation, de lancer trois mots nonchalants sur un ton effronté. Neio crut que son cœur allait exploser à force d’agacement et de stress. Ne voyait-il donc pas qu’il était en présence du commandant suprême de la Garde, et probablement l’un des dix hommes les plus puissants du monde ? Décidément, cette journée mettait à rude épreuve le tempérament habituellement égal du major.

Tristan Belmont avait tout de même fini par donner son nom, bien que sans respecter le moindre protocole. Le seigneur de Monte-foy était facilement irritable quand on ne respectait pas ses exigences, fort élevées par ailleurs. Neio se hâta de s’avancer pour se présenter elle-même, espérant ainsi détourner l’attention de Gottfried et désamorcer l’ire qu’il serait en droit de diriger sur son maître alchimiste.

Elle salua un peu trop rapidement, se tint droite et se recomposa une voix claire et égale pour déclarer :


« Major Kaeshi Neio au rapport, votre Seigneurie. C’est moi qui ai transmis votre message à maître Belmont. Il est venu… aussi vite qu’il a pu. »

Elle risqua un coup d’œil vers Exal qui était entré avec eux. Et lui, comment allait-il réagir ?
Revenir en haut Aller en bas
Fomar Exal
Assistant de l'alchimiste
Assistant de l'alchimiste
avatar

Race : Humain (Fomar)
Elément : Cala
Nombre de messages : 362

MessageSujet: Re: Le Grand Sénéchal de la Garde [PV Tristan/Neio/Exal]   Jeu 26 Nov - 22:25

La visite de l’Ambassade offrait aujourd’hui au magicien l’occasion de se déplacer de manière sportive, plus précisément au pas de course vers le lieu de rendez-vous avec le seigneur de Monte-Foy. Le Fomar parcourait de nouveaux couloirs, mais la tour de l’organisation représentante de l’Ordre affichait une structure parfaitement régulière et les lieux ne différaient que par les personnes qui y passaient –et encore, ni la diversité ni l’originalité n’habillaient les membres de la Garde. L’alchimiste ouvrait la marche plein d’assurance et dans une attitude décontractée ; le major lui faisait suite avec sérieux et détermination, visiblement préoccupée par l’entretien vers lequel elle dirigeait le groupe ; Exal suivait. Tous trois effectuèrent leur parcours sans encombre jusqu’au pied d’une porte qui annonçait l’arrivée à leur objectif.

Quatre hommes aussi impassibles que massifs gardaient telles d’imposantes statues l’entrée de la prochaine pièce ; Neio s’avança et tenta d’amorcer une conversation quand une tempête se déclencha dans l’Ambassade : ce qui se révéla rapidement comme le cri d’un homme frappait de ses puissantes ondes sonores les lieux et leurs occupants. L’intensité de la voix était déconcertante et le magicien faillit déployer un champ de force magique pour s’en protéger ; dans la mesure où la menace était faible, il s’en abstint. Il constata que l’alchimiste, au milieu des gardes sonnés, poussait seul les portes qui les séparaient de l’auteur de ce grabuge et s’avançait dans la salle adjacente.

Tristan, qui faisait l’objet de l’appel retentissant qui venait d’être lâché, fit face au seul occupant de l’endroit et le salua avec suffisamment peu de protocole pour que l’expression de Neio passe à un cran d’énervement supérieur. Elle se précipita presque à ses côtés, s’inclina et prononça un salut plus militaire. Exal s’approcha lui aussi, passa les portes et longea discrètement le mur pour se retrouver derrière ses deux prédécesseurs. Il se tint droit et fixait le moins ostensiblement possible celui qui devait être le seigneur de Monte-Foy. Le visage grave de l’homme laissait deviner une puissance que son armure exprimait sans détour. Il ne s’agissait certainement pas d’un simple gérant de l’Ambassade, cette carrure était celle d’un combattant et cette prestance celle d’un chef.

Le magicien ne bougea pas plus et attendit que les salutations de l’alchimiste et du major fassent leur effet et que la discussion s’engage.
Revenir en haut Aller en bas
Gottfried de Monte-Foy
Grand Sénéchal de la Garde
avatar

Race : Humain (Fanatique à Moustache™)
Poste : Grand Sénéchal de La Garde
Elément : Cala
Nombre de messages : 40

MessageSujet: Re: Le Grand Sénéchal de la Garde [PV Tristan/Neio/Exal]   Mar 8 Déc - 0:04

Le nommé Tristan venait de faire son apparition affichant un air las ainsi qu'une répartie peu courtoise. Cela ne changeait guère des précédentes rencontres que Gottfried avaient eu avec les Belmont, donc il ne prit pas la mouche, bien que sa moustache tressaillit. Vint ensuite le Major Kaeshi Neio qui se mit au garde à vous imminent et un peu forcé, comme pour pallier au manque de respect de l'alchimiste, il lui fit signe de se mettre au repos et leur désigna les quelques chaises de la salle.

Il retourna s'asseoir et se tourna vers Tristan:
"Messire Belmont, je vois que vous avez toujours un langage prompt et dépourvu d'enluminures. Tout comme votre père, me semble-t-il. J'espère que vous l'égalez autant dans la pratique merveilleuse et nécessaire qu'est l'éradication du mal. C'est en parti ce dont je dois vous parlez."

Il continua vers le Major:
"Vous pourrez rester Major. Votre concours ne sera pas à négliger, je compte sur vous pour me faire un compte-rendu précis des dernières activités de l'ambassade. Je ne fais pas assez confiance à l'ambassadeur, pour parler franc ce n'est pas un soldat. D'ailleurs il faudra renforcer l'entrainement musculaire des recrues alchimistes, ils ne sont pas taillés pour la guerre."

Gottfried se leva, il allait pouvoir commencer son discours, quant il tourna la tête vers la porte et aperçut un troisième et dernier personnage, pour le moins singulier. Il venait de le remarquer, était-ce un pur oubli ou bien une oblitération forcée opérée par son cerveau, car ne pas le remarquer était bien ardu. Vêtu de bleu, et d'une robe qui plus est, il se tenait derrière les deux autres, doit comme un i. Gottfried pensa donc en premier lieu à une demoiselle, mais son visage, bien que très précieux, était plus masculin que féminin, encore que... Cela le perturba, avant qu'une pensée lui arrive en plein dans la tête: il ne pouvait être nul autre que mage!!

Il fit deux pas de géant pour enfin se planter devant le mage bleuté, sa moustache électrifiée à l'instar de ses sourcils avait comme doublé de volume. Son regard lançait des éclairs et la lumière divine jaillit de plus belle de son corps. Gottfried devait le dépasser d'une bonne tête, et ne parlons pas de la largeur d'épaule; le surplombant donc de toute sa prestance, il lui demanda d'une voix grondante comme l'orage:
"Mage! Qui êtes-vous et que faites vous ici?"

_________________

CHÂTIMENT DU MAL!!!
Revenir en haut Aller en bas
Tristan Belmont
Alchimiste
Alchimiste
avatar

Race : Humain
Elément : Cala
Nombre de messages : 428

MessageSujet: Re: Le Grand Sénéchal de la Garde [PV Tristan/Neio/Exal]   Mer 9 Déc - 15:52

De toute évidence, le moustachu ne se souvenait pas de lui. Mais il savait que la nature de l'homme ne le prédisposait pas à retenir la progéniture d'un collaborateur occasionnel. A l'époque, le Belmont ne possédait pas encore les capacités nécessaires à l'éradication du mal. Par conséquent, il n'était pas digne d'être retenu par les neurones poilus. Il ne ressentait donc aucune offense.
Comme Tristan s'en rappelait, Gottfried n'était pas du genre à s'offusquer pour quelques entorses au protocole. Et Tristan était plus que disposé à ne pas le suivre à la lettre.
C'est pourquoi il ne se fit pas prier pour accepter la chaise qui lui était offerte. Tristan s'installa sur le siège en dressant l'oreille quant au sujet que Gottfried avait soulevé.
C'est à peu près à ce moment-là que le sénéchal remarqua Exal. Tristan mentirait s'il disait ne pas s'être attendu à la confrontation. Pour tout dire, il éprouvait un genre de plaisir malsain à contrarier le Garde.
Et il était curieux de voir la réaction du si stoïque fomar. Néanmoins, il sentit qu'il lui fallait intervenir pour éviter de se retrouver en manque d'apprenti dans un futur proche. Il avait déjà eu suffisamment de mal à en trouver un compétent et il avait déjà passé trop de temps à le former pour le perdre à cause d'un moustachu enragé.
Sans se lever de sa chaise, Tristan parla d'une voix forte :


- Sire de Monte-Foy ! Cet homme est avec moi. Il s'agit de mon apprenti et je réponds de lui comme de moi-même. Veuillez ne pas me l'estourbir.

Imperceptiblement, le corps du Belmont se tendait et sa main se rapprochait de son fouet de façon à être prêt à intervenir si le sénéchal
tentait quoi que ce soit contre son apprenti.
Non qu'Exal ne soit pas en mesure de se défendre, mais contre un homme de l'accabit de Gottfried, mieux valait être prêt à tout.

_________________
Un Ange furieux fond du ciel comme un aigle,
Du mécréant saisit à plein poing les cheveux,
Et dit, le secouant : " Tu connaîtras la règle!
Car je suis ton bon Ange, entends-tu? Je le veux!"
Revenir en haut Aller en bas
Kaeshi Neio
Major de la Garde
avatar

Race : Humaine
Poste : Major de la Garde
Elément : Aucun
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: Le Grand Sénéchal de la Garde [PV Tristan/Neio/Exal]   Mar 15 Déc - 18:31

Neio s’était préparée à tourner les talons et s’en aller vaquer à d’autres activités dès que Gottfried lui aurait donné congé, mais à sa grande surprise, il lui demanda de rester. C’était inattendu : si le Grand Sénéchal de la Garde était venu en personne et avait spécifiquement convoqué le maître alchimiste, cela signifiait qu’ils avaient des choses importantes à gérer ; des problèmes qui dépassaient très certainement la compétence de la simple major qu’elle était. Mais puisque Gottfried lui avait donné un ordre, il ne lui appartenait pas de le discuter. Elle salua de nouveau et s’effaça pour se placer à côté de la porte, là où Exal se tenait.

C’est alors que, dans un soudain mouvement de moustache, Gottfried explosa. Il se rua presque vers elle ; éberluée, elle resta figée, se demandant ce qu’elle avait fait de mal. Mais elle se rendit rapidement compte que la cible du juggernaut moustachu n’était pas elle, mais Exal. Irradiant une sainte colère, il se tenait face au mage comme un chêne face au roseau. Oh, oui. Neio avait négligé ce détail. Si elle avait fini par s’habituer à la présence d’un magicien à l’Ambassade, elle n’avait pas oublié la surprise qu’elle avait ressentie en le voyant la première fois. Gottfried avait logiquement eu la même réaction à sa vue. Et l’exprimait plus violemment.

Que dire ? En temps normal, elle aurait défendu Exal, mais tant qu’il était apprenti de Tristan, il devait, comme tous les Gardes, répondre au Sénéchal ; c’était donc à lui de se débrouiller pour justifier sa présence ici, sans compter que Neio était encore un peu trop froide pour lui apporter son aide après ses singeries de la matinée.

Finalement, Tristan « protocole, quel protocole ? » Belmont répondit à la place d’Exal. Neio afficha une grimace irritée. Cherchait-il donc à se mettre Sire de Monte-Foy à dos ? Tant pis pour lui, après tout… C’était un grand garçon, et comme il disposait également d’un grade supérieur au sien, elle n’avait pas à répondre de lui. D’ailleurs, dans toute cette scène, elle se sentait décalée et dépassée, comme si elle n’avait aucune raison d’être là.

Cette idée en tête, elle recula encore un peu plus contre le mur pour se désolidariser au maximum de la « discussion » du sénéchal et de l’alchimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Fomar Exal
Assistant de l'alchimiste
Assistant de l'alchimiste
avatar

Race : Humain (Fomar)
Elément : Cala
Nombre de messages : 362

MessageSujet: Re: Le Grand Sénéchal de la Garde [PV Tristan/Neio/Exal]   Mar 29 Déc - 1:10

Les évènements se déroulaient d’une façon plus conventionnelle que l’entrée de Tristan, et cela était manifestement un fait au moins aussi surprenant que rassurant à en croire la tension dont faisait toujours preuve Neio. L’homme à l’armure resplendissante répondait aux saluts par quelques paroles claires dans un discours soutenu. Il parlait d’un ton calme mais puissant, et amorçait la discussion auprès de ses interlocuteurs : en plus du maître alchimiste, le Seigneur adressait à présent ses mots au major. Il confirma au passage sa facette de soldat en une phrase qui semblait en dire long sur sa vision de la Garde.

Il finit par se lever, gonflant l’impact de sa présence et de son discours sur son auditoire, afin de rentrer dans le vif du sujet ; cependant, avant de se lancer, son regard vint buter sur Exal qui ne bougea pas plus que jusqu’ici, soit pas du tout. Avant que le magicien n’ait fini de constater que le volume de la moustache du Sénéchal venait de doubler, il pouvait déjà sentir le souffle de l’homme effleurer son visage. En plus de dépasser le Fomar en hauteur pas moins qu’en largeur, le Seigneur arborait un visage grave dont l’expression, si elle n’avait pas fait fuir Exal, lui avait tout de même presque fait déployer un champ de force par réflexe, et cette fois-ci avec plus de conviction que lors du cri précédant son entrée. Le magicien parvint à n’esquisser qu’un minime mouvement de recul avant que la voix du Sénéchal ne vienne percuter son système auditif et mettre son intégrité corporelle à l’épreuve. Dos au mur, il allait falloir agir, et vite.

Un moment de répit vint se poser au moment où la voix de Tristan s’élevait à son tour, renseignant la question que venait de poser Monte-Foy –enfin nommé tel quel. L’homme en théorie apaisé, c’était le moment pour Exal de prendre à son tour la parole et de répondre par lui-même. Il s’inclina autant que possible, soit assez peu étant donnée la proximité excessive de son interlocuteur, et se présenta, faisant suite à l’intervention de son maître :


"Fomar Exal ; je suis alchimiste."

Ce n’était probablement pas le moment de développer sa présentation sur son côté magicien, Exal se contenta donc de se redresser et de rester aussi immobile que possible face à Monte-Foy dont il attendait sans grande impatience la réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Gottfried de Monte-Foy
Grand Sénéchal de la Garde
avatar

Race : Humain (Fanatique à Moustache™)
Poste : Grand Sénéchal de La Garde
Elément : Cala
Nombre de messages : 40

MessageSujet: Re: Le Grand Sénéchal de la Garde [PV Tristan/Neio/Exal]   Sam 23 Jan - 1:56

Avant même que le mage ait pu bouger, le Belmont le présenta d'une voix forte, sans faire peu cas du respect, encore une fois. Coupé dans son élan, Gottfried ne prêta qu'à peine attention aux quelques mots du mage, guère plus qu'au recul du Major. Ainsi donc le jeune freluquet bleuté était un alchimiste, apprenti du Sieur Belmont. A quel point les choses avaient-elles changé depuis la création de l'ambassade? Il reluqua l'apprenti de haut en bas, puis posa une main sur son épaule, non sans remarquer la résistance du champ de force, chose qui le fit sourire en coin; et plaça son autre bras juste devant le nez de l'alchimiste.

"Voyez-vous, c'est pour ce genre de création que les alchimistes sont tolérés en ces lieux saints. Ces bracelets me sont d'une grande utilité. Êtes-vous croyant jeune homme? Pour ma part, je suis l'un des derniers vrais Paladins de la Lumière Divine. De plus sachez que votre emploi ne tient qu'à mes efforts pour avoir rétabli la Garde il y a quelques années. Aussi, songez à respecter les règles: l'alchimie y est tolérée, mais la magie est un héritage des Démons, bannie par la Garde. Ne vous risquez pas à enfreindre le règlement, Messire Fomar Exal, alchimiste."
Gottfried avait parlé d'une voix basse et calme, mais venant d'un gabarit comme lui, ce ton valait l'effet d'une masse levée, prête à fracasser un crâne. Il donna une accolade au Fomar, intentionnellement appuyée, juste pour voir s'il était moins frêle que son apparence laissait imaginer. Il lui indiqua un siège d'un coup de tête, puis revint vers le point de départ de la discussion. La moustache toujours frisante, il s'exprima ainsi, yeux braqués sur le Belmont:
"La raison de ma venue est un vampire. Pas n'importe lequel, un démon puissant. Assez pour m'avoir tenu tête, ce qui n'est pas peu dire. Sihmour Burningblood, tel est son
nom."


Il retourna s'asseoir et entrelaça ses doigts dans sa moustache, l'air songeur. Il continua sur un ton monocorde légèrement absent:
"Sa puissance est conséquente et cela pourrait devenir préoccupant."

Le Grand Sénéchal posa ses mains sur ses cuissardes puis fixa Tristan du regard:
"Il est temps de me montrer vos talents, chasseur. Ce vampire doit être éliminé. Je vous fournirais ce dont vous avez besoin pour vaincre ce démon."

_________________

CHÂTIMENT DU MAL!!!
Revenir en haut Aller en bas
Tristan Belmont
Alchimiste
Alchimiste
avatar

Race : Humain
Elément : Cala
Nombre de messages : 428

MessageSujet: Re: Le Grand Sénéchal de la Garde [PV Tristan/Neio/Exal]   Lun 25 Jan - 19:01

Tant que le sénéchal resta auprès d'Exal, Tristan ne relâcha pas sa garde. Mais de toute évidence, la Moustache n'était pas aussi irraisonné que l'on pouvait le craindre. Après l'accolade - un peu trop appuyée pour être amicale - dont Gottfried avait gratifié Exal, le Belmont se permit de se détendre un peu. Pas trop.

Enfin le moustachu en arrivait à la raison de leur présence ici. Et dés la première phrase, Tristan avait deviné de quoi il retournait. Maudit Burninglood. Il était néanmoins allé trop loin : s'il avait attiré l'attention du seigneur de la Garde, alors il ne pourrait guère se terrer plus longtemps.
Il tirait néanmoins un sombre pressentiment de l'exposé du sénéchal. Avoir tenu tête au paladin poilu n'était en effet pas peu dire. Surtout pour un vampire censément affaibli par son altercation avec un membre de la famille Belmont. Il est vrai que cette altercation remontait à plusieurs mois, mais selon les dires de Lyre, les dégâts qu'avait infligé Tristan ne paraissait pas si temporaires. Et de toute façon, même à pleine puissance, Simhour avait peu de chances face au courroux emmoustaché.
Lyre de Vertus. Maudite soit-elle, elle aussi. Tristan n'avait rien pu tenter contre le vampire à cause d'elle, même pas se tenir informer sur sa condition.
Pour la première fois, Tristan vit un intérêt dans la visite du Premier Garde.


- Simhour Burningblood, vous dites. Je ne le connais que trop bien. Il est la raison de ma venue à Kalinach. Et pour avoir déjà croisé le fer avec lui, je consens à lui reconnaître une puissance hors du commun.
Mais le problème serait réglé depuis longtemps si je n'avais pas été entravé dans ma chasse par la directrice de l'école d'Elladat. En effet, Dame Lyre de Vertus, femme bonne au demeurant, semble un peu trop naïve face au danger que représente les membres du Sang. Elle a ainsi offert un poste au sinistre personnage qui nous préoccupe aujourd'hui, et garantit ainsi sa protection.
A défaut de n'avoir encore pas pu tromper sa vigilance, je suis prêt à retourner affronter ce suceur de sang avec bon espoir d'en finir définitivement cette fois.
C'est pourquoi je n'ai guère besoin de votre aide sur le plan martial. Par contre, sur le plan diplomatique...


... le poids du seigneur Gottfried de Monte-Foy serait apprécié pour faire pencher la balance en ma faveur.
Ne trouvant aucun moyen poli d'exprimer ce sentiment, Tristan préféra se taire là et évaluer la réaction du seigneur en question.

_________________
Un Ange furieux fond du ciel comme un aigle,
Du mécréant saisit à plein poing les cheveux,
Et dit, le secouant : " Tu connaîtras la règle!
Car je suis ton bon Ange, entends-tu? Je le veux!"
Revenir en haut Aller en bas
Kaeshi Neio
Major de la Garde
avatar

Race : Humaine
Poste : Major de la Garde
Elément : Aucun
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: Le Grand Sénéchal de la Garde [PV Tristan/Neio/Exal]   Lun 1 Fév - 20:17

Jusque là silencieuse, Neio avait écouté avec une vague nervosité la tirade de Gottfried à Exal. Quand il détourna son attention du jeune mage, le major ne put s’empêcher de ressentir un certain soulagement mêlé de surprise. La magie était condamnable aux yeux d’un Garde, et à plus forte raison à ceux du fondateur de l’institution ; il n’aurait donc pas été étonnant qu’il règle sur-le-champ le problème par les armes. Pourquoi donc ne l’avait-il pas fait ? Tristan s’était élevé en défense d’Exal, et la force vigoureuse de Gottfried l’avait écouté. Le paladin devait placer une grande confiance en la famille Belmont pour que l’avis de Tristan ait un tel poids. Finalement, Exal échappa à la purification instantanée. C’était une bonne chose : Neio était en colère contre lui, mais tout de même pas à ce point…

La tension était retombée, mais Neio eut à peine le temps de souffler que l’atmosphère de la pièce se fit à nouveau oppressante. Le sujet des vampires venait d’être évoqué. La curiosité du major s’éveilla. Elle avait la connaissance théorique de ce qu’était un vampire, puisqu’un Garde se devait de connaître tous ses ennemis potentiels, mais savoir qu’il y en avait un dans les environs ? Et un spécimen suffisamment dangereux pour faire jeu égal avec Gottfried de Monte-Foy ? Ce n’était pas la même chose. Et Neio ne pouvait évidemment pas se permettre de douter de la parole du Sénéchal : s’il le disait, c’était la vérité. Elle sentit la tête lui tourner. C’était une nouvelle à la fois stupéfiante et terrifiante, et elle savait déjà que tout cela ne devait pas sortir de la pièce, sinon quand Gottfried l’autoriserait. Et pour ajouter à l’avalanche de surprises, il semblait que la raison de la visite du Sénéchal était de confier à Tristan Belmont la tâche de traquer et d’éliminer le vampire. L’alchimiste possédait-il réellement un tel pouvoir ? Cet homme était un puits sans fond d’imprévisibilité… La prochaine fois, on allait lui dire qu’il avait travaillé à Elladat…

Et pendant que Tristan transmettait à Gottfried ses informations sur le vampire, Neio prit une décision. La partie de son esprit qui était parvenue à rester rationnelle malgré la situation complètement nouvelle n’avait pas manqué de remarquer que Gottfried avait mis sur la table le problème du vampire sans demander à Kaeshi Neio, simple major habituée au mission de routine, de sortir de la pièce. Cela revenait à dire que parmi toutes les personnes actuellement présentes dans l’ambassade, et en supposant que Tristan soit capable de tenir sa langue à ce sujet, il n’y en avait que quatre au courant de l’existence du vampire. Et elle faisait partie de ces quatre personnes, l’une des trois jugées dignes par le seigneur de Monte-foy de partager l’information. La fierté emplit Neio, et dès que Tristan eut fini de parler, elle fit un pas en avant et se mit au garde-à-vous devant Gottfried pour prendre la parole :


« Veuillez m’excuser pour mon inconvenance, Sénéchal. Je suis membre de la Garde et je m’y suis engagée pour défendre les innocents des méfaits de la magie et des créatures surnaturelles. Je me porte volontaire pour prêter assistance à sire Belmont dans la lutte contre ce vampire. Ma lame et mon arc seront à son service, si vous jugez cela raisonnable. »

Son cœur battait la chamade. Elle était bien consciente qu’elle était risible, petite guerrière à côté du vétéran bardé de ressources qu’était Tristan Belmont, et que l’aide qu’elle pourrait lui apporter ne serait tout au plus qu’une goutte d’eau dans l’océan. Malgré tout, elle avait pris sa décision. Habituellement calme et raisonnable, elle se sentait maintenant prête à en découdre avec n’importe quoi. Après tout, quel serait sinon le but de sa vie ? Elle n’existait que pour servir la Garde.
Revenir en haut Aller en bas
Fomar Exal
Assistant de l'alchimiste
Assistant de l'alchimiste
avatar

Race : Humain (Fomar)
Elément : Cala
Nombre de messages : 362

MessageSujet: Re: Le Grand Sénéchal de la Garde [PV Tristan/Neio/Exal]   Jeu 4 Mar - 17:06

L'intervention du Fomar pour se présenter semblait presque faire partie d'une conversation naturelle à laquelle le Sénéchal allait ajouter un peu de convivialité en déposant sa main sur l'épaule du magicien ; cependant, ce dernier ne se permit pas de relâcher son attention et ainsi la protection magique dressée au cas où. Il fit certainement bien, étant donnée la nature du sourire que lui adressait à présent Monte-Foy, qui ne collait pas vraiment au témoignage de sympathie qu'on aurait pu imaginer dans un échange amical. En effet, la main de l'homme venait de rencontrer le champ de force déployé par Exal, ce qui amena le Sénéchal à dresser l'un de ses bras massifs face à son interlocuteur ; heureusement, il ne lança que des paroles au magicien, ce qui suffisait tout de même à ébranler à nouveau son équilibre et le coller au mur. Encaissant chacun des mots cette fois-ci sans protection magique, le Fomar eut l'occasion de préciser le portrait du personnage qui lui faisait face, ou plutôt de confirmer l'intégralité des premières impressions qu'on pouvait avoir en étant confronté au Paladin.

Ainsi donc ce dirigeant de la Garde était un combattant se considérant envoyé par la puissance divine qu'il adulait. Ses convictions étaient manifestement très clairement établies, si bien qu'il avait l'air de supporter d'autres visions du monde que la sienne non pas par tolérance, mais parce qu'il ne pouvait toutes les combattre en même temps. Sa foi était omniprésente, que ce soit dans son attitude fière, ses paroles sévères ou même son regard déterminé. L'évocation rapide des croyances du Fomar n'appelait pas de réponse, mais cela fit réfléchir brièvement le Fomar sur sa position : son affinité naturelle à la magie ne l'avait jamais amené à considérer l'existence d'une divinité régissant les éléments -et encore moins le Cala seul. S'il n'avait pas non plus abouti sur l'absence d'une telle possibilité, le magicien n'était tout de même pas convaincu par le discours du Sénéchal, notamment du fait de la séparation absolue de l'alchimie et de la magie.

Monte-Foy retranscrivit sa satisfaction de l'écoute d'Exal par une accolade à l'intensité marquante, ce qui ne manqua pas de finir de plaquer le magicien au mur, luttant contre la gravité subitement accentuée et essayant de ne pas trop crisper son visage sous le coup. Réussissant à conserver sa conscience, le Fomar remarqua le mouvement de tête du Sénéchal qui lui indiquait un siège vers lequel il avança avec ce qui lui restait de forces. Une fois assis et pouvant récupérer de la confrontation, la magicien put se concentrer sur le dialogue qu'avait repris Monte-Foy avec Tristan.

Simhour Burningblood ? Il était donc question de ce dangereux vampire, combattu par Tristan, suivi par Nelby, connu de la directrice d'Elladat ? Monte-Foy aurait lui aussi eu affaire à lui, au point de se déplacer jusqu'à Kalinach et de faire directement appel à Tristan ? Cela en avait tout l'air, et ne présageait rien de bon. Exal avait jusque là eu la chance de ne pas le croiser, mais la rencontre avec son rejeton avait déjà été une épreuve difficile et indiquait sans doute l'étendue de sa puissance. En tout cas, Tristan semblait intéressé par le sujet, et donnait sa description de la créature et de la situation au Sénéchal. Plus surprenant encore que l'intérêt de Monte-Foy pour le vampire, la réaction de Neio ne se fit pas attendre : dès que l'occasion se présenta, elle prit la parole et déclara avec une ferveur admirable son engagement dans la bataille qui se profilait. Son regard inébranlable et son soudain dynamisme affichaient sa grande conviction face à l'ennemi.

De son côté, Exal était toujours sur sa chaise, et écoutait avec grande attention les propos des personnes présentes dans la salle. Nul doute que de grands évènements allaient naître de cette rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Gottfried de Monte-Foy
Grand Sénéchal de la Garde
avatar

Race : Humain (Fanatique à Moustache™)
Poste : Grand Sénéchal de La Garde
Elément : Cala
Nombre de messages : 40

MessageSujet: Re: Le Grand Sénéchal de la Garde [PV Tristan/Neio/Exal]   Jeu 1 Avr - 13:38

Ainsi donc la directrice de l’école de magie d’Elladat a mis son grain de sel dans cette affaire, et quel grain de sel ! La protection d’un être aussi abjecte et malsain est une chose impardonnable, c’est un crime majeur. Il va falloir que j’aille lui rappeler ce qu’est la Loi ici. Et la Loi c’est celle de la Lumière Divine, et moi son premier représentant, en tant que Grand Sénéchal de La Garde.

"Diplomatie ?! Je crains de ne pouvoir accéder à votre requête mon bon ami. On ne règle pas une affaire avec la diplomatie. Elle ne sert qu’à éviter l’amorce des guerres, en ce qui nous concerne, nous sommes déjà en campagne contre le Mal, et ce depuis l’aube des temps. Il faut privilégier l’action, chose pour laquelle vous me semblez tout à fait apte. Dès que j’en aurais terminé ici, j’irai voir Dame de Vertus pour une explication, franche et nette."


Lyre de Vertus, je ne la vois pas souvent, mais à chacune de nos rencontres, le débat devient houleux… Je ne me ferais jamais à ces païens de mages. La magie est un art obscur qui doit probablement tirer ses sources du Mal. C’est évident.


Gottfried ressenti soudain un afflux de Foi pure se répandre dans la pièce : la petite Major Kaeshi Neio se tenait au garde-à-vous et prouva par ses paroles sont entier attachement à la Garde. La moustache de Gottfried se courba par l’épanouissement d’un chaleureux sourire, et on aurait pu croire un instant qu’une larme s’échappa de ses yeux pétillants. Mais cela devait être certainement à cause de son aura lumineuse. Il se tourna complètement vers elle et s’avança jusqu’à la dominer de sa stature. Il mit un genou à terre pour aligner leur regards à l’horizontal, puis posa ses mains sur les épaules du Major. Les deux personnages si différents et disproportionnés l’un de l’autre se retrouvait sur une ligne commune : la Foi. Le Major plaçait son âme dans La Garde et Gottfried était un Paladin. Et quand bien même ce n’étaient pas exactement des voies strictement identiques, la force de leur conviction était comparable. D’un point de vue extérieur, on aurait dit que le Major était jeune et exaltée, tandis que le Grand Sénéchal était Fanatique. Ou complètement à l’ouest. Mais même de ce point de vue personne n’aurait pensé ainsi, de peur de recevoir un élan de Fanatisme en plein dans la poire.
Ainsi donc s’exprima le fanatique Gottfried de Monte-Foy :
"Major Keshi Neio, votre courage n’a d’égal que votre Foi. Vous faites la fierté de mon œuvre : La Garde. Vous serez un parfait soutien pour Messire Belmont, tant en art martial qu’en protocole. Vous avez un sens de la hiérarchie et du respect qui comblera les grandes lacunes de Messire Belmont. Je compte sur vous pour apprendre beaucoup auprès d’un instructeur de sa trempe. Cela dit, ne le gênez pas, de réputation je sais qu’il a des méthodes un peu abruptes, mais payantes."

Il se remit debout et vint se replacer en face du Belmont. Il tourna légèrement son regard, juste assez pour avoir le Fomar dans sa ligne de mire.
"Bien entendu, votre protégé sera de la partie j’imagine. Tachez de le garder en vie, j’apprécierais assez le fait de m’occuper personnellement de son expansion musculaire et martiale, comme tout les mou-du-genou que j’ai aperçu en arrivant ici. Il va falloir remettre un peu d’ordre dans cette Ambassade. Je n’aurais jamais imaginé devoir affronter la décadence au sein même de mon institution. J’en toucherais deux mots à ce nobliau d’Ambassadeur. Il est reconnu pour être fin diplomate, j’attends de voir ses talents face à mon argumentation."

Argumentation qui s’annonçait musclée et dont l’issue du débat serait bien évidemment celle souhaitée par le Grand Sénéchal. Ce dernier inspira profondément et regarda le plafond.
Cela fait trop longtemps que je n’ai pas été sur un champ de bataille. J’ai du perdre en puissance depuis mes pieuses années de jeunesse. Cela explique peut-être pourquoi je dois faire appel à la nouvelle génération… Non ! Il ne sera pas dit que Gottfried de Monte-Foy aura tourné faiblard ! Je vais reprendre en main mon entrainement. L’âge m’a apporté de l’expérience mais je suis loin d’être fini ! Je vais leur montrer qui fut, qui est, et qui sera Gottfried de Monte-Foy, le Grand Sénéchal de La Garde !!
L’aura de Gottfried explosa littéralement, emplissant la salle d’une lumière dorée accompagnée d’une vague percutante de Foi, omniprésente et presque palpable, du charisme à l’état pur. Il se leva d’un bond de son siège, ses cheveux et sa moustache dansaient dans le vent de Cala de son aura. Il tirait de plus en plus vers le châtain clair-bond et sa peau arborait des reflets ambrés.

"Je pense vous avoir tout dit. Je vous laisse libre de me questionner, après quoi je me rendrais à Elladat. Je vous conseille de ne pas m’accompagner ainsi que de s’éloigner de l’école. Comme par le passé elles le furent, la rencontre avec Dame Lyre de Vertus d’aujourd’hui sera mouvementée."


D’un point de vue extérieur, (pour ceux qui seraient encore debout après l’élan de Fanatisme) il en imposait clairement, et ce n’était pas étonnant que sur les champs de bataille, ses troupes se sentaient invincibles à ses côtés. On aurait presque pris les ennemis du Grand Sénéchal en pitié. Presque.

_________________

CHÂTIMENT DU MAL!!!
Revenir en haut Aller en bas
Tristan Belmont
Alchimiste
Alchimiste
avatar

Race : Humain
Elément : Cala
Nombre de messages : 428

MessageSujet: Re: Le Grand Sénéchal de la Garde [PV Tristan/Neio/Exal]   Sam 3 Avr - 22:30

Bien, bien. Tristan avait donc plus ou moins réussi à mettre la locomotive à moustache sur les rails menant vers Lyre de Vertus. Une fois qu'il serait lancé, rien ne pourrait plus l'arrêter. C'était là le grand avantage des Gardes et des Paladins en général : ils étaient constants. Un véritable glissement de terrain auréolé de lumière.
Et le major Kaeshi Neio s'empressa de corroborer la théorie. Mais la proposition n'était pas vraiment au goût de Tristan. D'abord par pur esprit de contradiction. Tristan n'avait pas prévu de faire la chasse au vampire accompagnée de Neio, et cela le contrariait au plus haut point de devoir accéder à cette requête. De plus, le major Kaeshi était loyal. Mais pas à la famille Belmont. Et le rejeton de cette dernière ne tenait pas vraiment à compter dans son entourage immédiat une personne qui tiendrait la Garde - et plus précisément, le Moustachu - au courant de ses méthodes. Si jamais on lui posait des questions sur ce qu'elle fabriquait avec les alchimistes, elle répondrait. Et avec bonne volonté qui plus est !
Mais Neio avait décidé de l'aider. Et le Sénéchal avait cautionné. Tristan ne pouvait rien y faire. C'était là le grand inconvénient des Gardes et des Paladins en général : ils
étaient constants.

Tristan profita de l'explosion de Cala poilu pour saisir entre ses doigts le bord de son chapeau, lui permettant ainsi d'empêcher que son couvre-chef ne s'envole à travers la pièce et de cacher efficacement son visage légèrement tendu pendant qu'il réfléchissait à un moyen de faire présenter à la situation un visage plus souriant.
Dès que l'expression du fanatisme du paladin se fut tarie, Tristan était arrivé à une conclusion et s'adressa directement au major :


- Très bien, major, vous êtes acceptée. Néanmoins, je vais vous demander la plus grande obéissance si vous voulez participer à cette chasse. Il vous faudra non seulement exécuter mes requêtes, mais les exécuter au plus vite, et à plus forte raison sur le champ de bataille. Ne vous arrêtez surtout pas pour penser : certaines des mes injonctions pourront vous sembler absurdes, mais l'ennemi que nous allons affronter défie tout ce que vous pourriez imaginer. C'est la condition sine qua non si vous voulez que nous en sortions vainqueurs, ou même vivants pour ce que cela vaut.
Cela vaut évidemment pour toi aussi Exal.


Après cette petit parenthèse, Tristan revint vers Neio et s'accorda un léger sourire avant de continuer :

- Mais je sais que je peux vous faire confiance, à vous et à l'entraînement que vous avez reçu au sein de la Garde
(petit hochement de tête en direction de Gottfried). C'est un entraînement que nous allons d'ailleurs nous efforcer de parfaire, et pas plus tard que tout de suite. Si je ne doute pas qu'elles soient satisfaisantes, j'ai besoin de connaître précisément vos compétences martiales. Aussi, je propose de nous rendre dans les plus brefs délais sur les terrains d'entraînement pour voir ce que vous valez.

Se tournant vers le Sénéchal :


- Sire de Monte-Foy, si vous voulez bien vous donner cette peine, j'apprécierais de continuer l'entretien au lieu dit. Je suppose que vous avez vous aussi intérêt à constater l'efficacité de vos troupes, et ce que je prévois ne sera pas pour vous déplaire non plus.


Concluant ces propos avec un sourire énigmatique, Tristan ne pouvait s'empêcher de se réjouir intérieurement. Il lui avait bien fallu improviser un peu, mais le volontariat du major, pour contrariant qu'il ait été, facilitait grandement la mise en place du projet que Tristan ourdissait en vue de satisfaire sa curiosité à propos du mystérieux bandeau.

_________________
Un Ange furieux fond du ciel comme un aigle,
Du mécréant saisit à plein poing les cheveux,
Et dit, le secouant : " Tu connaîtras la règle!
Car je suis ton bon Ange, entends-tu? Je le veux!"
Revenir en haut Aller en bas
Kaeshi Neio
Major de la Garde
avatar

Race : Humaine
Poste : Major de la Garde
Elément : Aucun
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: Le Grand Sénéchal de la Garde [PV Tristan/Neio/Exal]   Mar 6 Avr - 18:34

Chacun des mots du Sénéchal était comme un feu divin qui réchauffait le cœur de Neio. Il était rare qu’elle ressente une telle fierté : chacun de ses jours à la Garde était consacré à l’accomplissement de ses devoirs, et elle n’avait jamais cherché la gloire ou la puissance ; mais à présent qu’un homme comme le seigneur de Monte-Foy la couvrait de louanges, elle, la paysanne d’Ôken, elle était si heureuse qu’elle en aurait presque souri. Cet enthousiasme, la raison pour laquelle elle s’était portée volontaire dans une histoire qui la dépassait, ne lui ressemblait pas. Peut-être était-ce la Foi du Sénéchal qui déteignait sur elle, mais elle ne regrettait pas le moindre de ses mots. Elle avait juré fidélité à la Garde, et peut-être était-il temps de sortir de son rôle de figurante.

Elle salua Gottfried et murmura un remerciement.

Quand le Sénéchal, au terme de sa tirade, laissa exploser sa puissance divine, Neio retint un petit cri et se couvrit les yeux. Charismatique, en effet. Elle était entièrement fidèle à cet homme et il la reconnaissait comme une camarade, mais sans cette confiance mutuelle, peut-être la fierté qu’il inspirait deviendrait la terreur la plus totale. Etait-il possible qu’un être humain soit aussi dévoué à sa cause ?

Neio cligna des yeux et tourna légèrement la tête vers Tristan qui venait de prendre la parole. Elle acquiesça à ce qu’il disait, en se gardant de faire remarquer qu’il ferait mieux d’apprendre à obéir aux ordres avant d’en donner, et répondit :


« Je suis un soldat. Vous n’avez pas à vous inquiéter. Je connais les dangers, je suis prête à mettre ma vie dans la balance, et en tant que Garde, j’ai été formée à respecter les ordres à la lettre. »

Ce qui n’était pas le cas de tout le monde, se serait-elle laissée aller à penser si sa droiture ne lui interdisait pas de dire du mal des gens derrière leur dos, même mentalement.

« J’irai chercher mes armes et ma tenue d’entraînement dès que le seigneur de Monte-Foy m’aura congédiée, puis je me rendrai aux terrains d’entraînement sans tarder », conclut-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Fomar Exal
Assistant de l'alchimiste
Assistant de l'alchimiste
avatar

Race : Humain (Fomar)
Elément : Cala
Nombre de messages : 362

MessageSujet: Re: Le Grand Sénéchal de la Garde [PV Tristan/Neio/Exal]   Mer 14 Avr - 13:20

Depuis son siège, Exal pouvait continuer de constater la grande prestance du Sénéchal alors que ce dernier délivrait le même discours exempt de tout doute, de toute faille, aux auditeurs de la salle. Il semblait suivre les propositions de Tristan en prévoyant de faire pression sur l’école afin de mettre la main sur les vampires qu’elle couvrait. Cela avait l’air d’une bonne nouvelle, puisqu’il était nécessaire d’agir et que Monte-Foy était tout désigné pour l’action. Le magicien demeurait cependant réservé au sujet de l’ampleur de cette action : à n’en pas douter, le Garde allait guère retenir sa foi face à la directrice, ce qui pouvait avoir des conséquences fâcheuses pour son établissement ; Exal se considérait toujours partie d’Elladat et ne souhaitait pas que l’école subisse les dommages collatéraux de la lutte contre Burningblood et son fourbe suivant. Mais puisqu’il était pire de ne rien faire et que le rien ne pouvait ébranler la conviction du Sénéchal, le Fomar allait apporter son soutien au mouvement, ce qu’il exprima par l’absence de remarques.

De son côté, Neio, qui avait eu des paroles fortes pour confirmer son implication, se voyait encouragée avec autant de ferveur par son supérieur. Dans une bulle où ils étaient à part, les deux Gardes semblaient échanger des élans d’énergie et de motivation dans un processus intrinsèquement itératif qui les comblait de détermination. Exal ne savait pas trop quoi en penser mais au moins cela leur apportait quelque chose de positif. Voire plus que positif : le Sénéchal prit un air pensif suite à ce dialogue, et se mit soudainement à dégager sa foi avec encore plus de force ; l’intensité était telle que son esprit était comme palpable dans la pièce, cela surmonté d’un dégagement lumineux puissant qui déferla dans la salle. Le magicien eut heureusement le réflexe de s’agripper à la table massive devant laquelle il était assis, devant jouer de ses gants alchimiques pour ne pas lâcher prise.

Il ne put relâcher la tension de ses bras que quelques secondes plus tard, lorsque Tristan prit la parole. Il était question du major et de ses instructions ; cela s’adressait également au Fomar qui acquiesça d’un mouvement de tête et d’un regard soutenu lorsque son maître se tourna brièvement vers lui. Les principes énoncés étaient tout à fait adaptés à la situation et très pertinents ; cela surprit légèrement Exal qui s’attendait à une attitude différente de la part de Tristan qui n’avait pas dû espérer devoir gérer Neio dans le combat qui s’annonçait. Cette surprise s’envola après quelques autres mots : l’alchimiste exigeait un test des capacités martiales du major. A ce discours, le magicien se redressa lentement sur sa chaise, ayant raccroché à la situation, comprenant très bien ce qui allait faire suite à la conversation. Il posa un regard intéressé sur Tristan, levant légèrement un sourcil plein de sens, puis observa brièvement Neio, après quoi il se permit de se lever de son siège en anticipant leur départ. Les conséquences du complot des alchimistes venaient de s’enclencher.
Revenir en haut Aller en bas
Gottfried de Monte-Foy
Grand Sénéchal de la Garde
avatar

Race : Humain (Fanatique à Moustache™)
Poste : Grand Sénéchal de La Garde
Elément : Cala
Nombre de messages : 40

MessageSujet: Re: Le Grand Sénéchal de la Garde [PV Tristan/Neio/Exal]   Mar 27 Avr - 12:36

L’ardente fureur fanatique du moustachu décru pour retourner à un taux initial de lumière. Il remarqua que sa Foi ébranlait les consciences ainsi que leurs hôtes. Seul le maitre Alchimiste ne semblait pas avoir été atteint. Un être impénétrable en tout point il fallait croire. Gottried se dirigeait vers la porte de la pièce quand quelques phrases entrèrent par ses oreilles et s’installèrent un instant sur sa réflexion. Il se retourna lentement, ses yeux brillaient, il avait surtout retenu trois mots du discours qui sonnaient comme des cantiques divins pour lui : "entrainement" et "compétences martiales". Le reste des phrases arrivait avec un peu de retard, il mit une ou deux secondes à reconstituer le texte exact. Du moins celui qu’il pensait avoir entendu. Ou mieux, celui qu’il voulait entendre.

"Un test pour évaluer les compétences du Major ? Ma foi…"
Gottfried se tourna vers Exal et sa moustache doubla de largeur sous l’étirement d’un grand sourire plein de sens. Une idée venait de germer dans son esprit : un affrontement entre un Garde et un Alchimiste. Cela pouvait être très intéressant. Et constructif.
"… Vous avez mon approbation et mon entière collaboration, je ne veux pas manquer ça. Mais ce sera un combat contre votre protégé messire Belmont, l'apprenti alchimiste Fomar Exal. Il me tarde de connaitre ses capacités pour avoir une idée d’ensemble des alchimistes de l’Ambassade."

Une autre idée explosa dans la tête du Grand Sénéchal : Tristan Belmont, sa moustache frétillait, comme animée d’une volonté propre.
"Dites-moi messire Belmont, vous entrainez-vous régulièrement ? Je serais intéressé de faire quelques passes avec vous. Juste pour apprécier la tournure de ma future remise en forme. Je manque de punch et de motivation ces temps-ci."

Gottfried marqua une pause, songeant à son précédent combat, il avait vraiment manqué de discernement et de motivation, conséquence d'un évident manque d'entrainement. Il en revint au moment présent et déclara d’un trait :
"Allons aux terrains d’entrainements, nous perdons du temps. Je dois encore aller à l’école de… magie (ce mot sorti difficilement de sa bouche) expliquer la situation à Dame de Vertus."

Il se retourna d’un bloc vers la porte et l’ouvrit vers l’extérieur avec impatience. La porte coinçait un peu. Ah, non en fait elle s’ouvrait vers l’intérieur. Sans se démonter il la posa contre un mur à côté et se dirigea dehors, tout droit. Il se rendit compte qu’il ne connaissait pas les lieux et qu’il devait peut-être attendre les autres. Étrangement il ralenti et s’arrêta, attendant le reste de la délégation, telle une armure murale brillant de mille feux.

_________________

CHÂTIMENT DU MAL!!!
Revenir en haut Aller en bas
Tristan Belmont
Alchimiste
Alchimiste
avatar

Race : Humain
Elément : Cala
Nombre de messages : 428

MessageSujet: Re: Le Grand Sénéchal de la Garde [PV Tristan/Neio/Exal]   Mar 27 Avr - 20:10

A voir la réaction de la moustache, l'idée devait plaire au sénéchal. Comme l'avait prévu Tristan, Gottfried était le genre d'homme qui ne refusait jamais une occasion de laisser parler les poings.
La proposition du Garde ne fit que renforcer le sentiment d'amusement que Tristan ressentait depuis un certain temps déjà. Bien sûr que l'adversaire de Neio serait Exal. Tristan ne comptait pas qu'il en soit autrement, sinon comment aurait-il pu accomplir ce pour quoi il avait proposé cette petite séance ?
Ce fut donc avec le sourire que Tristan se leva et répondit au sénéchal. Le Belmont espérait juste que ce serait interprété comme la marque du plaisir apporté par l'anticipation du combat. Plaisir qu'il ressentait, par ailleurs.


- Il en sera fait comme vous le désirez. Si le major Kaeshi doit nous rejoindre dans notre chasse au vampire, alors il vaut mieux que les deux apprennent à se connaître s'ils veulent combattre ensemble. Et quoi de mieux pour cela que de faire directement l'expérience de leurs compétences respectives ? Cela promet d'être intéressant...
Par contre, je ne crois pas qu'il faille considérer Exal comme le prototype de l'alchimiste. S'il a, comme moi l'heur de cumuler des capacités intellectuelles comme physiques, les autres alchimistes à votre service ne sont guère capables de prouesses martiales. Mais je peux vous assurer que leur utilité n'en est pas amoindrie.


Content de la tournure que prenait les évènements, Tristan subit en totalité l'impact de la nouvelle idée de l'homme à la généreuse pilosité sur-buccale. L'idée d'affronter le Premier Garde plaisait autant à Tristan que d'attaquer Simhour Burningblood avec un arrosoir. Même s'il ne s'agissait que d'un entraînement, il n'était absolument pas certain que sa vie ne se retrouve pas en jeu. Avec des efforts surhumains, Tristan parvint à ne pas se départir de son sourire, qui perdit néanmoins quelques degrés d'inclinaison, et répondit :

- Ce sera avec grand plaisir. Ce n'est pas tous les jours que l'on a l'occasion de pouvoir combattre le seigneur de Montefoy sans se soucier de signer son contrat testamentaire au préalable.

Et Tristan assista à la sortie du Sénéchal. Misère ! S'il s'agissait là d'un manque de punch, Tristan priait de toute son âme qu'il échouerait à éveiller l'intérêt du monstre poilu.


=>Le chasseur, le magicien et le major. Aussi, une moustache.

_________________
Un Ange furieux fond du ciel comme un aigle,
Du mécréant saisit à plein poing les cheveux,
Et dit, le secouant : " Tu connaîtras la règle!
Car je suis ton bon Ange, entends-tu? Je le veux!"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Grand Sénéchal de la Garde [PV Tristan/Neio/Exal]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Grand Sénéchal de la Garde [PV Tristan/Neio/Exal]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CLOS ? Garde du corps cherche Rp avec un(e) grand(e) méchant(e) [ou pas d'ailleurs]
» Garde impériale
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» C'est écrit "Maréchal Ferrant"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'école d'Elladat et sa cité Kalinach :: Kalinach :: La Citée :: L'Ambassade-
Sauter vers: