L'école d'Elladat et sa cité Kalinach
Bonjour ou bonsoir.
Merci de votre visite! N'hésitez pas à nous rejoindre Wink
Ce n'est pas très compliqué : il vous suffit de choisir un nom et un prénom conforme à votre futur personnage.
La catégorie "Au tout début il y eu..." est là pour vous servir d'aide à la création du personnage. Et les membres seront ravis de répondre à vos questions.

Nous recherchons:
Des chaotiques.

L'école d'Elladat et sa cité Kalinach

.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Devant les portes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miki Hellientel

avatar

Race : Lycanthrope (Humain)
Elément : Wethil
Nombre de messages : 10

MessageSujet: Devant les portes   Jeu 29 Oct - 19:11

-Je voyais ça plus grand..

Miki passa une main dans ses cheveux lisses, le regard perdu sur l'immensité du château. Lui qui n'avait vécu que dans un petit bâtiment insalubre se trouvait maintenant devant une superbe bâtisse qu'il n'aurait su dater. Regardant autour de lui, il sourit en n'apercevant pas âme qui vive et se mit à sentir les pierres. Une odeur forte couplée d'une senteur puissante conforta son idée première de cette école: magique. Sa petite phrase emplie d'un pauvre humour à deux golds ne l'avait pas détendu. Il avait peur.

** Bordel je tremble comme une feuille.. On dirait une fillette.. **

Le lycan soupira grandement, décidant de faire quelques pas dans la cour. La civilisation ne lui était pas familier et il ignorait comment se comporter avec quelqu'un. Faut il lui mordre l'oreille pour exprimer son affection? Faut il marquer son territoire?.. Non, il se ferait sûrement virer pour ça.. Que cela allait être dur!

** AAAH mais qu'est-ce que je fous la hein? **

Une légère brise de vent passa dans sa boucle d'oreille improvisée, produisant un son très agréable. Oui, il savait pourquoi il était là. Mais il avait tellement de question? Et puis comment les gens allaient ils savoir qu'il attendait comme un abruti devant la porte?

** p'tètre que si j'hurle... **

Miki posa sa main sur la porte, inspirant profondément. Une nouvelle vie s'offrait à lui. Malheureusement, il ne gardait pas un bon souvenir de ses rapports avec ses camarades humains. Ah si! Un léger goût de chaire fraîche..
Le lycan se frappa la tête contre la porte, lui faisant ainsi une jolie marque rouge. Un son sourd se fit entendre alors. Son crâne était solide dit donc.. Mais moins que cette barrière..


-Ne penses plus à ça! T'avais dit que tu mangerais plus personne!

** Eh eh c'est qu'il est comique le lycan.. Pas manger hein? Et tu vas faire comment maintenant que y a plus personne pour te controler? **

Il s'adossa à l'immense porte, le nez levé vers le ciel. Ça allait être plus dur que ce qu'il avait imaginé.. Vivre avec des gens.. Tous différent.. Et si il rencontrait un autre lycan? Comment réagirait il? Devrait il se battre? Un mauvais frisson parcourut son dos, hérissant ses poils.

** Kyaa.. Quand je repense aux lycans.. Je repense à celui qui m'a attaqué.. pff.. **

Miki baissa la tête, admirant maintenant ses chaussures. Il allait vivre quelque chose d'extraordinaire.. Quelque chose qu'il n'aurait jamais imaginé dans son petit hospice.. Quelque chose qu'il rêvait de commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Fomar Exal
Assistant de l'alchimiste
Assistant de l'alchimiste
avatar

Race : Humain (Fomar)
Elément : Cala
Nombre de messages : 362

MessageSujet: Re: Devant les portes   Mer 30 Déc - 0:59

On pouvait trouver que la réputation rayonnante de la fameuse école de magie d’Elladat présentait une faille lorsqu’on se rendait compte qu’on y entrait et en sortait comme dans un moulin, quelles que soient l’apparence, les capacités ou les intentions du visiteur. Les lourdes et larges portes qui fermaient le hall perdaient rapidement leur image de gardiennes lorsqu’on les voyait se plier aux exigences des passants sans opposer plus de résistance que leur poids, lui-même compensé par les astucieux mécanismes qui maintenaient les deux plaques de bois à leur place. A n’en pas douter, le château demeurait une place forte grâce à son architecture et ses occupants, mais cela n’empêchait pas toujours quelques incidents ou présences indésirables. Contrairement aux souterrains, l’antre d’Elladat ne semblait pas renforcée par de puissants sortilèges dont la simple aura ferait fuir plus d’un être malveillant.

Avec un autre regard, on pouvait au contraire se féliciter de l’accessibilité exemplaire de cet établissement connu et fréquenté par une multitude de créatures aux origines variées. L’enseignement dispensé en son sein se voulait un partage, il se devait donc d’être ouvert à tous. Les locaux avaient depuis longtemps délaissé leur statut de forteresse au profit d’une ambiance sereine dans laquelle élèves et professeurs pouvaient mettre en jeu leur savoir en toute quiétude. S’il était hors de question de piéger les lieux, il avait peut-être même été envisagé de les rendre encore plus accueillants afin d’attirer un nombre croissant de personnes. Pas d’élitisme, une vague sélection, on pouvait dire qu’Elladat était un exemple à suivre en matière de tolérance et d’ouverture.

En ce qui concernait Exal, tous ces arguments se valaient et il n’était pas nécessaire d’y chercher une conclusion. En pratique, on pouvait tout de même constater qu’il était témoin des passages fréquents de personnes dans le hall, que cela l’intéresse, l’arrange, lui plaise ou –le plus souvent- ne lui évoque aucun de ces sentiments. Non pas que le contact lui déplaise, mais ce n’était pas son rôle et cela arrivait rarement sans occasionner une légère gêne dans ses activités.

En tout cas, ce jour-là ne faisait pas exception puisque le Fomar, méditant dans ses quartiers, entendit un bruit sourd se répandre dans les cachots et ainsi annoncer la présence d’un visiteur. Il toquait apparemment à la porte ; le son n’était pas tout à fait celui auquel on pouvait s’attendre en ces conditions, mais l’hypothèse restait plausible. Cela indiquait au moins deux choses : la personne était nouvelle en ces lieux et attendait qu’on lui ouvre. C’est au final ce que pensa Exal qui entendit vaguement par la suite quelques paroles. Ce n’était pas assez fort et trop lointain pour être compris, mais cela venait sûrement du même individu…Après quelques instants de silence, étant donné que rien ne semblait bouger, le magicien estima que ses soupçons étaient suffisamment viables pour se décider à se lever et à monter les marches qui le séparaient du hall d’entrée.

Face aux portes massives, le Fomar tira sur une poignée et dévoila la pièce aux yeux de l’inconnu. Appuyé sur l’autre porte, ce dernier apparaissait enfin au magicien…L’apparence de la créature était pour le moins singulière, on pouvait sans trop s’avancer dire qu’elle était plus voyante ici qu’Exal le serait dans l’Ambassade, ce qui n’était pas peu dire : la faute à une tenue aux couleurs aussi marquées que ses cheveux aux teintes irrégulières. Il était difficile d’aller plus loin dans l’observation tant que cette personne restait contre la porte, aussi le magicien continua à jouer son rôle d’hôte improvisé en prenant la parole :


"Bonjour."

Le mot ne suffisait probablement pas à contenter les attentes du visiteur, c’est pourquoi le Fomar termina sur le même ton calme, le regard toujours dirigé vers son interlocuteur :

"Puis-je vous aider ?"

La poignée toujours à la main, le magicien attendit immobile une réaction, espérant que l’absence d’agressivité dans la pose de l’inconnu soit la garantie de ses bonnes intentions –il ne fallait pas écarter l’éventualité selon laquelle cela ne serait pas le cas, la situation s’étant malheureusement déjà présentée.
Revenir en haut Aller en bas
Miki Hellientel

avatar

Race : Lycanthrope (Humain)
Elément : Wethil
Nombre de messages : 10

MessageSujet: Re: Devant les portes   Jeu 31 Déc - 0:08

Miki se gratta inconsciemment le bout de son nez, quelque peu refroidit par le temps frais du matin. Il avait couru pendant plusieurs jours d'affilé, s'arrêtant seulement pour faire sa toilette de temps en temps, dormant dans des caves à l'humidité exceptionnelle où le loup partageait le sol avec milles pattes et autres insectes de bonne compagnie.

-J'aurais p'tètre due me changer...

Un rapide coup d'oeil sur sa tenue -dirons nous... Particulière - commença à lui nouer l'estomac. S'il devait rencontrer le directeur, ou même sans aller aussi loin, un professeur, que dirait-il?

-Mr! Votre accoutrement est vraiment incompatible avec la classe de notre école! Imita-t-il dans un style bon-chic bon-genre.

Porter des tenues étranges couplées avec des cheveux méchés devaient surement lui permettre de se cache, d'affirmer une certaine assurance qu'il...

-Que j'ai aha!

Hum.. Si l'auto-persuasion suffit à le rassurer, nous le laisserons dans son délire.
Le temps commençait à se faire long. Les gens qui passaient à côté ne faisaient pas du tout attention à lui, ce qui continuait de tordre son ventre parfaitement vide. La bâtisse était trop grande, trop oppressante. On sentait la puissance, la connaissance et l'intelligence.

-J'ai aucune de ces trois choses moi tiens..

Perdu dans ses pensées purement philosophiques -comme il savait si bien le faire- il n'entendit pas les pas derrière la porte qui s'ouvrit en le faisant légèrement sursauter. La lourde barrière en bois se décala quelque peu, sans un bruit, signe qu'elle était parfaitement huilée, laissant apparaitre un jeune homme à la chevelure couleur châtaigne.

** C'est moi où je n'ai pas entendu de cliquetis? Y'avait pas de verrou? J'aurais pu ouvrir tout seul?.. ça commence bien.. **

Ses yeux vairons se mirent à fixer avec une pointe de surprise l'homme ayant ouvert la porte contre laquelle il s'était défoncé le crâne quelques minutes auparavant. Il fallait respirer, sortir quelque chose.. Ne pas avoir l'air trop ahuris..

** Pour ça c'est foutu **

Saletée de conscience! Il n'a pas l'air bien méchant! Heureusement pour Miki, la personne commença à parler, ce qui lui enleva déjà le petit poids du départ de la conversation.

-Bonjour, répondit-il quasiment mécaniquement.

** Oula, pas engageant tout ça! Aller Miki un petit effort! **

Un léger sourire éclaira son visage, suite à la deuxième question de l'interlocuteur. Il fallait désormais rassembler ses mots, en faire des phrases puis les sortir.

** Petite musique de mission impossible? **

-Je.. Je suis nouveau ici et je voudrais m'inscrire..

** Petite musique de victoire de Final Fantasy! Bien joué Miki! **

Comment devait-il le saluer? Un petit coup de tête? Devait-il le suivre? Se presenter! Une bonne présentation est toujours importante.

-Je suis Miki, enchanté de faire ta connaissance.. euh.. Votre connaissance..
Revenir en haut Aller en bas
Fomar Exal
Assistant de l'alchimiste
Assistant de l'alchimiste
avatar

Race : Humain (Fomar)
Elément : Cala
Nombre de messages : 362

MessageSujet: Re: Devant les portes   Lun 4 Jan - 1:47

Les impressions d’Exal vis-à-vis du visiteur étaient constamment remises en question au fur et à mesure que celui-ci se dévoilait à sa vue. S’étant écarté de la porte restée close avec, semblait-il, une certaine surprise, l’inconnu s’approcha et fit face à son hôte. Il avait répondu sans grande conviction aux salutations du magicien, l’air préoccupé ; la légère hésitation qu’on pouvait sentir dans sa seconde réponse révélait son probable embarras. C’était compréhensible : il aurait été étonnant qu’une personne se montre insensible aux traits imposants de l’école lors de sa première venue. Cela n’empêcha néanmoins pas ce visiteur de se présenter de façon amicale et respectueuse bien qu’un peu maladroite.

La légère confusion qui l’entourait trouvait certainement son explication dans son apparence : il avait en effet l’air assez jeune malgré son corps plutôt musclé. Le mélange de couleurs qui l’habillait était inhabituel mais le Fomar ne s’en étonna que peu, sauf en ce qui concernait son regard : un œil rouge et l’autre jaune, cela était rare et plutôt impressionnant, même si le visage de Miki était adouci par son sourire. Cela rappelait au magicien le gardien de la forêt, Nelby, dont les yeux vairons avaient également connu le hall de l’école ; il était d’ailleurs préférable que la comparaison s’arrête là, puisque le dernier passage de Nelby en ces lieux s’était terminé dans un violent combat.

Miki s’étant présenté, il était temps pour le magicien de faire de même :


"Je me nomme Exal, commença-t-il en s’inclinant légèrement. Je suis élève de cette école."

La position du Fomar par rapport à Elladat était en réalité un peu plus complexe, notamment depuis l’incident avec le gardien de la forêt, mais présenter la situation au nouveau venu n’avait pas vraiment d’intérêt. Il souhaitait avant tout s’inscrire, ce qui amena la magicien à poursuivre :

"Je peux vous mener au bureau de la directrice, les inscriptions lui incombent."

Liant le geste à la parole, Exal se décala et invita ainsi Miki à s’avancer dans le hall. Il ne manqua pas de se rappeler sa propre inscription, opération expéditive menée aux côtés de son maître et qui ne lui laissa pas même le temps de s’adresser à la directrice. Un bon souvenir, au fond.
Revenir en haut Aller en bas
Miki Hellientel

avatar

Race : Lycanthrope (Humain)
Elément : Wethil
Nombre de messages : 10

MessageSujet: Re: Devant les portes   Mer 20 Jan - 14:03

"Il ne faut pas fixer les gens. Soit ils auront l'impression qu'on se sent supérieur à eux, soit ils prendront ça pour un défi. Mais dans tous les cas, ils voudront combattre." Telle était la phrase phare de son grand-père quand Miki et lui traversaient une bourgade. Il fallait cacher son visage sous une lourde capuche sombre, baisser la tête pour admirer le sol poussiéreux et surtout ne pas croiser le regard d'un villageois.
"-J'ai le regard d'un monstre?" avait alors demandé le jeune loup, se pliant aux conditions du vieil homme.
"-Non, mais les gens ne comprendraient pas un tel regard Miki. Quand les gens ne comprennent pas les choses, ils en ont peur. Quand les gens ont peur de quelque chose, ils le rejettent. Au final, cela ne ferait qu'aggraver notre situation."
"-Je suis le facteur qui aggrave notre situation?..."
"-Tu es la preuve qu'il ne faut pas se fier aux apparences... Mais les gens ne sont pas comme ça. Ils ne sont pas assez ouverts. Comprends-tu Miki? Allons, baisse la tête et ne dit pas un mot, nous entrons dans un village."

** Alors pourquoi tu fixes le jeune homme? **

Parce que cela faisait quelques semaines qu'il n'avait pas vu de monde, il était donc émerveillé par la présence de cette personne. Il devait sûrement avoir l'air d'un imbécile mais qu'importe, il était intrigué par les autres..

-Enchanté Exal. Vous êtes élève depuis combien de temps?

Il avait pleins de questions à poser. Plein de chose à demander. Mais ses questions seraient sûrement trop personnelles... Il devait donc se freiner!

** Bonjour, vous vivez encore chez vos parents?... Non ça ne se pose pas comme question! **

-L'école est grande non? Enfin c'est ce que la muraille laisse présager.. Je vous remercie donc de bien vouloir m'aider dans la quête du bureau de la directrice...

Miki s'inclina légèrement, le regard désormais sur le sol. Il n'avait pas d'affaires sur lui. Juste ce qu'il portait. Pas de sac, pas de papier, pas de crayon.. Comment ferait il pour étudier? Il n'avait pas un gold non plus..

** Prostitué ça marche tu crois?... **

Avec des oreilles pareilles couplées à son allure ça ne marcherait pas.. Mais peut-être que le jeune homme connaissait un travail adapté à sa stature?

-Euh.. Je m'excuse de demander ça.. Est-ce que cette école est payante? Est-ce qu'il faut quelque chose de particulier pour y étudier? Et si c'est le cas... Est-ce que vous connaissez un travail libre?

** Miki, le lycan clochard d'Elladat! Assied toi donc et demande un peu d'argent! **

Pour manger cela n'était pas un problème.. Il y avait suffisamment de monde dans cette ville pour assouvir son envie de chaire fraîche. Mais pour le reste cela devenait embêtant..

** Glace? Y'en a ici au moins hein?.. **

Depuis combien de temps le lycan n'avait-il pas mangé ce délice glacé? Cela devait remonter à l'époque de l'orphelinat..
Le jeune homme se déplaça, permettant ainsi à Miki d'avancer dans le hall.

-Merci.

Il leva instinctivement la tête, admirant les ornements de son plafond. De nombreuses fresques racontaient l'arrivée de plusieurs races au village et ce qui devait être la construction de l'école. On pouvait apercevoir ce qui ressemblait à une ombre noir s ‘échappant de l’école avec une sorte de rictus figé par le temps.

** Y’a-t-il eu des Lycans célèbres?**

Même si il ne savait pas qui était le lycan qui l’avait mordu, même si il ignorait encore qu’il était loup de naissance, Miki appréciait ces congénères. Il les avait comme idéalisé, oubliant peut-être trop vite que certains sont encore des êtres sanguinaires et malfaisants. Mais pour le moment, les yeux fixés sur le plafond, le jeune loup déchiffrait les fresques épiques, s’imaginant des conquêtes et des batailles mythiques.

-Woua... Lâcha-t-il sans même s'en apercevoir.
Revenir en haut Aller en bas
Fomar Exal
Assistant de l'alchimiste
Assistant de l'alchimiste
avatar

Race : Humain (Fomar)
Elément : Cala
Nombre de messages : 362

MessageSujet: Re: Devant les portes   Jeu 28 Jan - 17:43

L'entretien de conversations ne figurait pas dans les habitudes les plus courantes d'Exal, et à plus forte raison avec un inconnu. Il y avait ici quelques circonstances qui pouvaient rapprocher le magicien de son interlocuteur et ainsi doter la discussion d'un contexte favorisant sa participation, mais le fait de se présenter devant les portes d'Elladat restait un acte dont la motivation pouvait grandement varier selon les individus. Il y avait bien une raison plus fréquente et probable que les autres : la maîtrise de la magie. Enseignement, renseignement, observation, opposition, la plupart des situations des visiteurs s'expliquait directement par les liens d'une personne avec les éléments. Souvent, et sous de multiples expressions, il s'agissait d'une affinité physique dont la manifestation avait propulsé son bénéficiaire dans une existence nouvelle qu'il venait saisir à Kalinach. Cela pouvait être perçu comme un fier héritage ou comme une malédiction, et de ce fait amenait les gens à développer des relations très différentes avec la magie et ses pratiquants. De quelle nature était celle de celui qui faisait face au Fomar ?

De telles considérations avaient beau affluer sans fin dans l'esprit d'Exal, son interlocuteur avait l'air de se poser encore plus de questions. Elles étaient visiblement le fruit de sa curiosité, fruit qui semblait croître à chaque seconde depuis que les portes d'Elladat lui étaient ouvertes. Miki parvenait tout de même à en faire des questions qu'il posait au magicien, à commencer par l'ancienneté de ce dernier dans l'établissement. La réponse fit suite à une courte réflexion qui avait, un instant, placé le regard du Fomar dans le vide :


"Cela fait plus d'un an."

Ces propos n'étaient pas appuyés d'une grande conviction, Exal n'ayant pas gardé une notion très précise du temps depuis qu'il était l'apprenti de Tristan. Les cours de l'école, les séances d'alchimie ou encore l'exploration des souterrains occupaient ses journées sans qu'il ne s'y ennuie un instant. Cela commençait à le rendre pensif, mais son interlocuteur le ramena dans la conversation avec une nouvelle question concernant la taille du bâtiment ; elle n'appelait pas nécessairement de réponse,et le magicien s'en passa. En revanche, une nouvelle interrogation s'éleva à propos d'éventuels frais de scolarité. Elladat demandait aux élèves leur application et leur prise de responsabilité face à leur magie, pas leur argent. Ainsi, le Fomar répondit simplement :

"L'enseignement dispensé en cette école est gratuit."

Miki entra finalement dans le hall et Exal ferma la porte derrière lui, un peu surpris en se rendant compte que le jeune homme n'avait pas de bagages. Le nouveau venu observait avec beaucoup d'attention la salle dans son ensemble et ses détails, au point de laisser s'échapper un petit soupir d'émerveillement. Pendant ce temps, le magicien s'avança à son tour et se rendit près d'un imposant escalier aux pieds duquel il reprit la parole :

"Par ici ; nous devons nous rendre au sommet du château."

C'est en effet au plus haut du Donjon que le bureau de la directrice se trouvait. Le trajet n'était pas de tout repos, c'est pourquoi le Fomar s'était permis de préciser la destination à Miki. Il attendit patiemment et immobile que ce dernier finisse sa découverte du hall et le rejoigne dans les marches.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Devant les portes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Devant les portes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» René Civil devant le tribunal criminel
» Les Portes de la Moria
» Devant la Cathédrale
» j''me suis fait tout p''tit devant une poupée qui disait non
» L'un des fils de Sarkozy devant un tribunal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'école d'Elladat et sa cité Kalinach :: Kalinach :: Le Château d'Elladat :: L'Antre du château-
Sauter vers: