L'école d'Elladat et sa cité Kalinach
Bonjour ou bonsoir.
Merci de votre visite! N'hésitez pas à nous rejoindre Wink
Ce n'est pas très compliqué : il vous suffit de choisir un nom et un prénom conforme à votre futur personnage.
La catégorie "Au tout début il y eu..." est là pour vous servir d'aide à la création du personnage. Et les membres seront ravis de répondre à vos questions.

Nous recherchons:
Des chaotiques.

L'école d'Elladat et sa cité Kalinach

.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mission d'infiltration NLF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nelby le Fourbe



Race : Vampire
Poste : Gardien de la Forêt
Elément : Wethil et Amar
Nombre de messages : 457

MessageSujet: Mission d'infiltration NLF   Ven 17 Juil - 1:09

La nuit était calme, une nuit noire, sans lune, bref le moment idéal pour Nelby de passer à l'action. Plutôt le moment choisi par lui, il ne voulait pas laisser le hasard mettre son grain de sel. Il aurait déjà bien à faire avec Lyre de Vertus, si en plus il devait compter sur sa chance pour s'infiltrer...

Bref revenons en à notre ex-voleur-assassin-cambrioleur, en bas de l'école. Il pourrait tout à fait rentrer par la grande porte, en tant que professeur, il lui était permis d'aller et venir au sein de l'école à l'heure qu'il voulait. Mais une telle entrée en fanfare par la grande porte ne lui plaisait pas du tout. Mais alors pas du tout.

Il posa la main contre une des pierres de fondation et la retira peu de temps après: une barrière était en place, il ne pouvait donc pas s'insinuer à l'intérieur en se déplaçant par la terre ou les ombres. Voilà un premier obstacle qui le fit sourire. Il avait emmené avec lui son ancien attirail de voyou, et dont une petite arbalète au carreaux grappins faisait partie. Il prit son temps pour ajuster son tir, et appuya sur la détente. Le carreaux se ficha par en dessous de la toiture, la pointe en forme de grappin s'ouvrait par force à l'intérieur des matériaux, en l'occurrence le bois. Le filin noir était graissé pour atténué les bruits et permettre une descente aisée. Il pouvait résister à une traction d'une centaine de kilos en montée, assez pour un voleur et son butin. Le nœud reliant le carreau au filin était maintenu par magie et quelques fragments d'os. Il s'avérait que la magie et les métiers hors la loi s'accordaient à merveille.

Nelby se concentra et ses mains se recouvrirent d'une pellicule magique noire, lui octroyant le pouvoir de grimper au filin sans craindre la graisse. Le reste, il le devait à ses muscles; ces derniers étaient un peu rouillés mais les gestes lui revenaient très vite. On ne pouvait oublier un métier pratiqué depuis son enfance. Il arriva peu après sur le toit, pris quelques secondes pour ranger son matériel dans un des replis de son manteau et se plaça au-dessus d'une fenêtre.

Bien au-dessus de lui, Hide patrouillait dans le ciel, informant en temps utile ou parfois réel de ce qu'il observait. Une couverture aérienne rendait le "travail" encore plus simple.
Il se laissa tomber devant la fenêtre, uniquement retenu par ses pieds, fixés au toit grâce à ses chausses de voleur à crampons multi-surfaces, une petite perle d'ingéniosité qui l'avaient plus d'une fois sauvé d'une mauvaise passe. Il avait désormais tout le loisir de crocheter la fenêtre. Il était à l'envers, mais au bout d'un moment on finit par savoir comment aller assez vite pour éviter de perdre connaissance, la tête gonflée de sang.

Comme il le prévoyait, la fenêtre n'était dotée que d'une petite protection non magique; il pouvait en venir à bout facilement... Soudain il remarqua un tout petit morceau de métal camouflé dans les boiseries, il stoppa net le crochetage pour examiner attentivement le mécanisme. Il l'étudia une dizaine de minutes, puis revint sur le toit pour se préparer à l'ouverture et accessoirement faire redescendre un peu de sang dans ses pieds. Le système simpliste que tout amateur pouvait découvrir camouflait en réalité un piège bien plus subtil et dangereux. Sur ce coup, il avait bien failli de se faire avoir. Le piège était classable apparemment dans la catégorie B (les rangs de pièges et serrures vont de A à F, A étant le plus dur. Il existe aussi les rangs S dits "supérieurs" pour tout les pièges plus dangereux que les A) donc surmontable. Nelby avait déjà désamorcé des pièges et crocheté des serrures de rangs S sans perdre beaucoup de sa personne, souvent des os cassés, des plaies ou des brûlures, mais rien de grave. Il se remit en position et usa d'un bon nombre d'objets aux formes et utilités diverses, pour enfin entrouvrir la fenêtre. Il sortit une burette d'huile et en mit quelques gouttes au niveau des gonds. Il rentra ainsi sans bruit et referma la fenêtre derrière lui.

Il se trouvait dans le couloir des dortoirs, il n'avait plus qu'à trouver la chambre de la directrice. A l'intérieur de l'école, il pouvait utiliser ses pouvoirs, aucune barrière ne l'en empêchait. Il se fondit donc dans les ténèbres et arpenta le couloir dans un sens. Évidemment, la chambre se trouvait de l'autre côté, il fit demi-tour et arriva enfin devant son plus gros souci, le lieu exact de la mission. L'antre de la Cerbère locale qui pouvait vous foudroyer du regard à ses heures les plus colériques. Nelby pria un instant Olidammara, Déesse des roublards, puis s'agenouilla devant la porte. Il passa quelques minutes à observer la serrure (une rang F) prit un passe et l'ouvrit, huilant au passage les gonds. Il la referma derrière lui et se redressa, toujours fondu dans les ombres.

Une curieuse impression lui nouait l'estomac: il se sentait observé. Ou du moins on regardait dans sa direction. Mais ce regard perçant le fit déglutir difficilement. Aucun doute possible, Lyre de Vertus était réveillée, pire elle regardait vers lui. Peut-être même qu'elle le voyait malgré son camouflage imparable. Nelby se figea dans l'attente d'une réaction hostile ou non, prêt à agir en conséquence.
Revenir en haut Aller en bas
Lyre de Vertus
Professeur d'air
Professeur d'air
avatar

Race : Anshog.
Poste : Professeur d'air & Directrice d'Elladat.
Elément : Lind
Nombre de messages : 762

MessageSujet: Re: Mission d'infiltration NLF   Lun 24 Aoû - 16:27

Dans leur état naturel, les Anshogs vivent pleinement d'un peu avant le crépuscule jusqu'à minuit et deux heures avant l'aube jusqu'à la fin de celle-ci. Autrement dit, Lyre s'épuisait à ne domir que très peu la nuit et...très peu le jour vu qu'elle avait des fonctions à tenir ! Ceci ne l'empêchait pas de savourer toutes les heures de la nuit, même celles – comme celle-ci- où elle aurait pu s'endormir quelques temps. Après tout, elle pourrait dormir jusqu'à ce que quelqu'un frappe à la porte de son bureau pour un motif ou un autre. Comme d'habitude.

Néanmoins, éveillée ne voulait pas dire « en alerte ». Au contraire, si la nuit Lyre avait tendance à être plus...disons performante ou puissante, que le jour, ses sens étaient plus calmes et détendus. Autrement dit une attaque serait beaucoup plus facile car vous serez vu de manière pacifique...mais la riposte aura plus de chance de vous arracher un ou deux bouts de votre personne. L'air était un air délicat mais lorsque Lyre entrait dans une vraie colère elle ne rechignait pas à être un peu plus efficace qu'élégante. Le coup de foudre bien placé d'il y a quelques temps – sans mauvais de jeu de mot, merci – pouvait le prouver si nécessaire.

La serrure de sa chambre était en effet une simple serrure, tout ce qu'il y a de plus banal et même pas magique. La directrice portait pas mal de mépris envers ceux qui se cachent derrière des accessoires et des aides à la place d'utiliser correctement leur propre magie personnelle. Donc, merci elle était une grande fille et elle n'allait pas compter sur une porte qui explosait au visage de ses visiteurs pour se défendre. Elle était capable de le faire seule, pas besoin d'un artefact pour faire le sale boulot à sa place. La magie permet d'être indépendant, pas dépendant d'elle. Mais le sommeil étant sacré elle placait quand même une zone d'alerte au niveau de sa porte et de sa fenêtre, histoire d'être sûre que personne n'entre sans être invité. Toquer suffisait à désactiver le mécanisme qui était obligatoirement simple pour être maintenu en phase de sommeil. Mais, évidemment, aucun intru ne pensait à tapoter la porte avant de la fracturer. Tous des bourrins.

Lorsqu'une fichue alerte stridente lui apporta une jolie migraine nocturne Lyre détourna lentement ses yeux de l'ouvrage qu'elle lisait. Théorie des potions. L'anshog souhaitait ardemment pouvoir comprendre ce que disait Chirion, parce que pour l'instant elle était un peu perdue. Et, il faut l'avouer elle n'était pas tout à fait désolée qu'un individu l'arrache aux mixtures décrites sur les pages qu'elle compulsait. Les potions appartenaient aux rangs « accessoires pour mages qui savent pas se débrouiller tout seul », même si elle avait un minimum de respect pour cette matière: il n'y aurait pas de cours dans l'établissement sinon. Lyre désactiva mentalement l'alarme tandis que son maux de tête s'estompait dans le même temps.

Seuls ses yeux avaient bougés et ils entreprirent, avec l'aide de ses sens magiques de faire le tour de la pièce, à la recherche de ce qui était bizarre. La pièce était plongée dans une pénombre presque totale, en-dehors d'une bougie à côté de son lit qui fournissait assez de lumière à ses pupilles nocturnes pour voir les mots inscrits sur le parchemin et le contenu, certes en nuance de gris, mais totalement détaillé de la pièce. Les zones d'ombres ne signifient rien pour un elfe de l'espèce de Lyre.

La directrice leva donc un sourcil sceptique lorsque ses yeux ne parvenèrent pas à apercevoir la poignée de sa porte. Une ombre se tenait entre elle et l'objet. Elle esquissa un sourire sans cesser de fixer l'obscurité. Il y avait quelqu'un, mais qui ça elle n'était pas capable de le savoir...


«-Un Wethil. J'aime beaucoup votre camouflage... Qui êtes-vous et que faîtes vous ici? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nelby le Fourbe



Race : Vampire
Poste : Gardien de la Forêt
Elément : Wethil et Amar
Nombre de messages : 457

MessageSujet: Re: Mission d'infiltration NLF   Jeu 27 Aoû - 1:35

La directrice semblait en effet le distinguer plus que le voir, mais cela ne semblait pas l'émouvoir plus que sa lecture. Puis elle prit la parole: à ce moment là, Nelby se maudit de n'avoir été plus prudent, en d'autres temps il aurait été attaqué à la place d'être interrogé. Son camouflage était parfait, en effet, du noir de jais le plus pur et sans défaut. Mais face à quelqu'un qui vivait apparemment dans une obscurité certaine sans en être visiblement affecté, un tel camouflage s'avérait inutile, voir plus voyant qu'autre chose. Il serra les poings et prit note de ce fait, qui lui servirait certainement pour plus tard... Il annula donc son camouflage, sans pour autant enlever un voile sombre lui masquant le visage.
Le rire sombre lui vint spontanément, assez pour mettre mal à l'aise quelqu'un, mais pas trop insolent pour éviter une attaque en retour. Il se calma puis répondit à la directrice. Sa voix était nette, de la pureté des psychopathes:

"Merci, ma Dame. C'est un grand honneur que de recevoir un de vos compliments... Je préciserais juste que je ne suis pas q' "un wethil" comme précédemment annoncé. Je pense que vous me reconnaitrez quand j'approcherais, si jamais toutefois vous m'y permettez. Et quand bien même... Quand à l'explication de ma venue, elle est simple."

Nelby le Fourbe, le Gardien, le Vampire, ex-assassin-voleur-cambrioleur, s'avança d'un pas, laissant découvrir ses traits assombris par la magie. Il annula ce voile, ainsi tout nyctalope partiel ou entier pouvait le distinguer nettement. Mais les regards auraient tous convergé vers ses dents fines, tranchantes et... proéminentes. Et oui, on ne le répétera jamais assez, les vampires ne son pas discrets quant à leur dentition.
D'une main, il releva une mèche de ses cheveux lui tombant sur le visage d'un geste noble, chargé de suffisance, puis la rejeta nonchalamment en arrière. Il se plaisait à jouer son rôle de Comte Vampire, il avait assez observé son mentor pour reproduire à sa manière le dédain du rang des Comtes. Il s'avança d'un autre pas, mais glissa insensiblement d'un mètre sur la gauche, toujours fixant Lyre de Vertus. Il termina son manège par un salut officiel, tel un vassal à son souverain, le genou à terre, mais sans jamais détourner son regard perçant. Il fallait avoir le cœur bien attaché pour "subir" une entrevue avec Nelby... Peut-être même pas que le cœur...
Il se releva d'un trait, cela dura une fraction de seconde, même sa cape prit plus de temps à se remettre en place, retombant en proie à une gravité qui semblait particulière autour du vampire. A la fois ralentie et accélérée.

Il reprit d'une voix plus grave, plus sérieuse, mais non pas moins dérangeante:

"Je suis ici présent mandaté par Messire Simhour Burningblood afin de vous remettre une missive, en main propre. Pour ne rien vous cacher, j'avais pour instruction de vous l'amener dans votre chambre. Comme vous le voyez, mes intentions ne sont pas mauvaises. Malhonnêtes et malsaines, je ne dis pas, mais je ne suis ici qu'en tant que messager. Je vous demanderais donc de réduire votre aura. Une telle puissance dégagée ne me permet pas de me dénuer de toute envie... de combat."
Nelby avait laissé passer intentionnellement un temps lourd de signification avant de finir sa phrase; trop, et cela le faisait sourire.

La tension dans la pièce ne s'améliorait pas, la nuit gorgeait Nelby d'une douce euphorie, tendant vers la folie en part à cause d'une soif de sang sourde qui lui montait du plus profond de son être. Il n'avait pas bu de sang depuis un certain temps déjà, mais cela ne lui réussissait pas. Le Khafèh ne remplaçait pas le liquide de vie, non il avait même un peu tendance à exacerber cette soif. Qu'importe, les résultats étaient suffisants pour pallier ce détail. Il n'avait plus besoin de dormir, aussi il n'avait pas dormi depuis quelques jours. Ses yeux pétillaient d'une intelligence sournoise, ses fameux yeux qui n'avaient d'humains que la forme et l'emplacement sur le visage. L'un vert sombre et luisant, l'autre noir de jais. Jadis ils avaient été bicolores, les deux teintes mélangées, vague reste de ses yeux vert émeraudes de naissance...

Au dessus d'eux, Hide continuait à voler en cercle autour de l'école, tel un vautour volant au dessus du terrier.
Revenir en haut Aller en bas
Lyre de Vertus
Professeur d'air
Professeur d'air
avatar

Race : Anshog.
Poste : Professeur d'air & Directrice d'Elladat.
Elément : Lind
Nombre de messages : 762

MessageSujet: Re: Mission d'infiltration NLF   Mer 2 Sep - 22:13

Bien sûr, il y avait toujours la possiblité que l'intru attaque sans sommation et sans répondre à ses paroles. Evidemment. Dans ce cas, si son agresseur était commandité par quelqu'un d'assez intelligent pour choisir ses employés elle pourrait mourir, bêtement, là, dans sa chambre à l'intérieur même de l'enceinte d'une école de magie réputée sécurisée par rapport à la moyenne de ce monde. Ca serait bête, mais Lyre n'allait pas pleurer pour quelque chose qui n'aurait peut-être pas lieu. Par chance, si celle-ci existait, l'individu semblait doué d'une certaine forme d'intelligence. Une forme d'intelligence autre que celle permettant de pénétrer dans un lieu d'une manière dont il n'avait pas a faire preuve.
L'étranger semblait avoir choisi de faire un certain compromis dans l'annonce de sa personne: le noir trop noir se dissipa pour laisser place au corps de l'homme, car s'en était bel et bien un. Simplement, un trou noir demeurait à la place de son visage, comme pour masquer son identité. Il y a utilité de se voiler la face lorsqu'on connait la victime . Et, effectivement, il disait quelque chose à Lyre, sentiment de déjà vu qui s'accentua lorsque le rire de l'individu lui parvient.

En même temps qu'un léger frisson lui parcourant l'échine lorsque le rire retentit dans la pièce: elle connaissait la personne, mais aucun dingue de sa connaissance lui venait à l'esprit. Car la personne était folle, et d'une folie dangereuse, pouvant se transformer en folie meurtrière. Lyre pouvait comprendre que les non-mages, réveillés en sursaut, bondissent par réflexe sur leur arme, posée au pied du lit ou sous l'oreiller. Elle, en tant que mage, avait cet avantage de toujours disposer de quoi se protéger, même si cela n'empêchait pas la prudence.

Ce fut lorsque l'être prit la parole qu'elle devina son identité. Ses paroles...Elles ressemblaient pour beaucoup à celles que l'individu avait prononcées les deux fois où il avait pénétré dans son bureau. Néanmoins...malgré tout...Elle avait confiance en cette personne ces deux instants, et même depuis. Lyre sentit son coeur se bloquer, espérant avoir tord sur l'identité de l'intrus.

Malheureusement, lorsqu'il se décida à ôter complètement l'obscrutié qui le dissimulait au regard, Lyre regretta d'avoir raison. Nelby. Nelby le Fourbe. Sans rien dire, elle l'observa agir tel un grand vampire ancestral. Par tous les dieux. Qu'avait donc fait Simhour? Son coeur se remit à battre pour rater quelques battements lorsque ce nom se remit en mémoire. Qu'avait-elle fait elle? Elle n'était pas revenue à la crypte, elle n'avait pas osé. Et maintenant, le descendant de Simhour se tenait devant elle, dans sa chambre, en pleine nuit. Le premier sentiment qui lui vient fut de la désolation: Simhour avait changé Nelby et même si celui-ci pensait certainement que ce changement était positif...Elle n'en était pas si sûre. Ensuite, ce fut le sentiment du danger. Nelby lui avait assuré de sa loyauté... Mais il n'avait pas été le seul, et l'autre vampire avait était électrocuté par elle même.

Ce n'était pas rassurant. Nelby s'avança, puis s'arrêta pour s'incliner devant elle, sans la quitter des yeux. Plus mal à l'aise qu'elle n'aurait osé l'avouer, Lyre soutient son regard. Qu'est-ce que cela voulait dire? Cela semblait si...futile, si maniéré... Le vampire se releva d'une manière qu'il estimait certainement solenelle et à son avantage mais cela permit à Lyre de remettre son coeur au bon tempo. Mais l'organe malfaisant eut aussitôt un nouveau raté lorsque le professeur d'Amar, si il l'était encore, prononça le nom de Simhour Burningblood.

Lyre de Vertus n'était pas le genre de personne chez qui le trouble transparait aussi facilement que l'encre sur les pages d'un livre ouvert. Mais là... Son sang-froid se volatilisa à l'écoute du discours de Nelby; Les doigts qui s'étaient refermées autour de sa lecture ne répondirent soudain plus, assez pour que l'ouvrage lui échappe et vient heurter le parquet de la chambre. Elle laissa le son se répercuter jusque sur les murs, sans oser dire un mot. L'adjectif qui lui convenait le mieux à l'instant serait sans doute sonnée. Lyre cligna enfin des yeux et demanda simplement:


« Que dites-vous? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nelby le Fourbe



Race : Vampire
Poste : Gardien de la Forêt
Elément : Wethil et Amar
Nombre de messages : 457

MessageSujet: Re: Mission d'infiltration NLF   Jeu 3 Sep - 0:01

Nelby observait avec intérêt la Directrice qui ne semblait pas aller pour le mieux au fur et à mesure qu'il sortait ses mots choisis avec soin. Il ne savait pas encore s'il pouvait se permettre d'aller plus loin, sans risquer une perte totale du sang-froid de Lyre et accessoirement de se prendre une mandale monumentale avec Lind en puissance. Il aurait voulu pousser le vice plus loin, mais quelque chose l'en empêchait: il lui restait une part de loyauté sourde à toute corruption. Lui Nelby le Fourbe, loyal... Il n'en revenait pas. Mais jamais il n'oublierais leur première entrevue, là où elle l'avait sauvé en fermant les rideaux, le protégeant contre ce maudit soleil. Elle était assez troublée comme cela, elle en venait même de faire tomber son livre par terre. Visiblement Nelby avait joué son rôle de dingue à la perfection. Même s'il n'avait pas eu à se forcer, il faut bien le dire. La question de la directrice avait quelque chose de pitoyable, faible, qui ne collait pas avec le personnage.

Nelby s'avançait doucement vers elle puis s'arrêta net: juste avant de rentrer dans la zone de lueur du clair de lune. Il hésita assez longtemps pour que sa gène soit perceptible à un œil extérieur, puis il prit sa décision et avança d'un ultime pas. Sous la faible clarté, ton teint était cendreux, et ses yeux arboraient les cernes de ses insomnies. Ses traits qui avant apparaissaient maléfiques, étaient alors devenus presque maladifs. Les premiers essais du Khafèh ne donnait que de maigres résultats pour de grands effets secondaires néfastes. Cela allait s'améliorer, il fallait plus expérimenter, changer quelques points de la formule de base, et certains problèmes disparaitraient. Pour le moment il se concentra sur sa mission. Il continua sur un ton calme, voulu apaisant; le résultat était une voix assez lente, moins folle, mais toujours autant empreinte d'un sentiment de malaise:

"Vous ne semblez pas me faire confiance chère Directrice. Pourtant je vous ai juré fidélité... Une seule parole ne vous suffit peut-être pas venant de la part d'un vampire. Je vous le demande: mes élèves ne sont-ils pas en bonne santé? Ils pourront attester de ma bonne foi... disons plutôt de mon respect envers vous. Quand bien même ma soif de sang est bien réelle, mais j'en garde un certain contrôle. Voyez, je ne vous ai pas sauté à la gorge, et pourtant voyez mon état: cela m'aurait fait le plus grand bien. Mon aspect est, je dois l'avouer, assez inquiétant, mais ce n'est du qu'à quelques expériences sur des graines de Khafèh... Je suis mon propre cobaye, voyez-vous. Mais cela nous vaudra une autre conversation où j'aurais l'immense plaisir de vous montrer ma distillerie sous ma cabane... Si le cœur vous dit de passer un jour."


Nelby laissa en suspends sa dernière phrase avant de pencher sa tète sur le côté, légèrement. Un os craqua, et un faible sifflement sorti de sa bouche, puis se mua en un ricanement aigu. Il ne jouait aucun rôle à ce moment là, il se laissait aller librement, il ne se retenait ni ne se forçait plus. Son ricanement éclata en un rire entier et puissant. Il redressa la tête et ajouta, dans un sourire quasiment sincère:

"Je me laisse emporter par mes nouveaux instincts de Saigneur de la Nuit, je vous prie donc de m'en excuser. Je n'ai pas dormi depuis quelques jours, et même étant donné ma condition singulière, le repos me manque, mais le sommeil me fait défaut. Sans doute à cause de mes expériences. Enfin peu importe, vous avez le vrai Nelby en face de vous désormais. Celui des anciennes entrevues. Celui que vous avez sauvé. Croyez-moi ou non, cela ne changera ni le passé, ni le futur, ni encore moins ma mission ici ce soir. Car c'est bien le but de ma venue ici."


Nelby s'arrêta un instant, puis il réfléchit comme à son habitude, à beaucoup trop de choses à la fois. Vu que son esprit était en un désordre perpétuel, cela ne le gênait pas beaucoup plus. Il avait remarqué que son mentor semblait étrange, comme différent. Il pourrait demander à Lyre de Vertus... Il pourrait éteindre le feu plus tôt, pour obtenir une meilleure dissolution du Khafèh. Est-ce que Hide surveille toujours le ciel?? Non, elle ne doit pas savoir, leur dernière rencontre s'est très mal passée. Il faut que je boive du sang! Il doit me rester une seringue de Khafèh quelque part... Oh, merde, je crois que je vais devoir mordre quelqu'un là ça devient urgent. Il va falloir que je me maaaaagne!!!
Il releva la tête et reprit d'un débit plus rapide:

"Simhour Burninblood, ou plus exactement son enveloppe corporelle est toujours là. Il m'a paru différent, étrange. Mais dans le doute j'ai accepté sa mission qui était de vous retrouver ici et de vous remettre cette lettre. Je ne sais pas ce qu'il y a dedans, je devais juste vous la remettre en main propre. Je pense qu'il attend de moi que je lui rapporte un genre de réponse ou de réaction. Donc je vous demanderais sans vous brusquer de lire rapidement cette lettre. Je commence à être pressé par la soif et je doute que vous m'offriez naturellement votre cou. Donc si vous pouviez activer. Merci!!"


Nelby termina par un grand et gentil sourire denté, qu'on en aurait dit mignon sans les canines, pour faire passer ses manières rustres sur la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Lyre de Vertus
Professeur d'air
Professeur d'air
avatar

Race : Anshog.
Poste : Professeur d'air & Directrice d'Elladat.
Elément : Lind
Nombre de messages : 762

MessageSujet: Re: Mission d'infiltration NLF   Mer 7 Oct - 20:47

Sans doute qu'il était facile de croire à Nelby que le trouble de Lyre venait de sa personne-même, qui, somme toute était assez inquiétante. Néanmoins, en plusieurs siècles d'existence elle avait rencontré pas mal de cadavres et autres choses maladives. Non, ce qui tourneboulait véritablement Lyre c'était le message qu'avait délivré Nelby. Simhour Burningblood. Simhnour Burningblood avait réussi à parler à Nelby, et n'était donc pas totalement ou du moins immédiatement mort. Une infime partie d'elle avait sursauté de joie, mais la grand majorité de son être avait frisonné d'horreur et d'indignation. Il aurait été beaucoup plus facile que le vampire soit mort et enterré. Ce qui était fait était fait et elle n'aurait pas eu besoin de penser à ses remords, à ses regrets ni à comment elle aurait pu régler la situation si elle aurait gardé son calme. L'Anshog lutta pour rester concentrée sur le vampire qui se tenait à quelques mètres d'elle. Le danger ou le soutien immédiat, c'était là qu'il se trouverait, pas dans ses souvenirs ou dans ses pulsions personnelles.

Elle revient attentive juste à temps pour voir le visage de Nelby entrer dans la lumière. Nelby, en simple humain n'avait jamais eu l'air très sain et bien portant. Nelby après eu du sang neuf, du sang vampirique, semblait plus pâle mais aussi plus solide. A présent, Lyre avait devant elle les mauvais côtés des deux espèces. Nelby semblait plus mort que vivant ou mêmle mort-vivant. Qu'il s'écroule dans une quinte de toux ensanglantée n'aurait pas étonnée la jeune femme plus que ça.


« Vous gardez le contrôle aujourd'hui, demain peut-être, mais après ? Je vous faisais confiance, mais je doute de pouvoir encore aujourd'hui le faire sans risquer la vie de mes élèves. Si vous voulez m'attaquer faîtes-le, ne croyez pas que ma vie m'importe plus que tout ou que j'ai peur de vous. Vous semblez avoir besoin plus d'aide que d'ennemis, Nelby. »

Sa voix était atone, très basse. Encore, encore des ennuis, de la mort, un être déraisonné. Est-ce qu'elle était mieux elle-même? Non. S'il l'attaquait elle se défendrait, parce qu'elle l'avait toujours fait, parce qu'elle était une battante. Mais cette vie était lassante, et Lyre ne ressentait pas la moindre peur à l'idée qu'il puisse l'égorger ici même. Qui vivra verra. Pourtant, la fin de ses paroles s'étaient légèrement adoucies, sans qu'elle quitte le vampire des yeux. Son propre cobaye? Qu'avait-il fait encore? Ne pouvait-il pas arrêter de se faire du mal et de s'inquiéter de tout?
Lyre fronça les sourcils à la suite du discours de Nelby et lâcha dans un souffle.

«Pourquoi diable vous privez vous de sommeil? Vous en avez tellement besoin... »

Elle se reprit aussitôt et se racla la gorge, pour prendre, comme douloureusement, son ton de voix habituel, un peu moins atteint et plus vivant qu'auparavant.

« Celui de nos premières entrevues? Celui a qui je peux faire confiance? Celui dont je ne remets pas la parole en doute? Celui a qui je ne crains pas de tourner le dos? »

Bien qu'elle ait semblé avoir repris le contrôle d'elle-même seulement une seconde auparavant la dernière annonce que lui fit le fils de vampire l'acheva. C'était bien le mot qui convenait. Naturellement d'une blancheur digne d'un vampire, à l'instant son teint cireux pouvait faire concurrence à celui-ci qu'affichait aujourd'hui Nelby. Son enveloppe corporelle était toujours là. Qu'est-ce que cela pouvait-il bien dire bon sang de bonsoir? Etrange? Comment ça étrange?


«Son enveloppe corporelle? Etrange? Qu'est-ce que vous vou... »

Sa voix se cassa brutalement alors que ses yeux tombaient sur le bout de papier que lui tendait le professeur. Par tous les dieux. Elle fit venir à elle le papier par magie, pas certaine d'arriver à marcher calmement d'un air serein si jamais elle se mettait debout. Il fallait mieux être prudente et rester assise pour lire ce...message.

Il fallait avouer qu'elle s'attendait au pire lorsqu'elle déplia le mot. Les lettres étaient agardes, presques illisibles.


« Lyre

Je suis désolé pour ce que j’ai fait
Elladat est en danger
Je ne suis plus moi Quelqu’un a pris le contrôle de mon corps Je ne suis plus moi
Je suis devenu une menace pour Kalinach Elladat tes élèves tous ceux qui vivent aux alentours
Si tu me vois tu ne dois pas hésiter
Tue-moi

Pardon

S. »


« Par tous les dieux... »

La première réaction de Lyre fut d'éclater en sanglots comme une enfant. Enfin, spontanément c'est ce qu'elle aurait fait, mais par bonheur elle avait encore un minimum la maîtrise de ses nerfs. A la place, tout se mis à tourner autour d'elle et elle ferma les yeux pour tenter de garder sa stabilité. L'Anshog sembla sur le point de perdre connaissance, mais au bout d'un long moment, elle rouvrit les yeux. Son regard s'arrêta sur Nelby comme s'il s'agissait d'une ancre et elle avala tant bien que mal sa salive.

«Expliquez moi. Etait-ce Simhour ou...quelqu'un d'autre? »

Rester concentrée. Ne pas penser à ce qu'il y avait écrit. Tue-moi. Comme si elle l'avait déjà fait de gaité de coeur la première fois! Je ne suis plus moi. Comment ça? A qui donc sa réaction devait-elle être apportée? Qu'est-ce la chambre tanguait, elle n'en pouvait plus. Elle cligna désespéremment des yeux. Il lui fallait des explications et il fallait du sang à Nelby. Qu'est-ce... Lyre réussit péniblement à mettre ses idées en place et a trouver une solution raisonnée à son problème le plus immédiat. Elle étendit le bras en direction de Nelby, sans même penser qu'il aurait besoin d'une autre explication à son geste. Elle n'était plus en état de penser. Théoriquement, les Anshogs étant d'essence divine et d'un sang très pur, leur sang devait être très gouteux... Mais en pratique un Anshog souillant son sang était lapidé par son village. On pouvait être attaché à la liberté et un poil intolérant sur les bords. Lyre elle, avait quitté son village de libres esprits depuis belle lurette et restait enfermée ici. Un scandale de plus ou de moins...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nelby le Fourbe



Race : Vampire
Poste : Gardien de la Forêt
Elément : Wethil et Amar
Nombre de messages : 457

MessageSujet: Re: Mission d'infiltration NLF   Mer 7 Oct - 23:00

Ainsi donc Lyre doute de moi désormais... Voilà qui pourrait être un souci dans les instants à venir. Je ne sais pas ce qui est écrit sur cette satanée lettre! Simhour, ou plutôt ce qu'il est devenu m'a peut-être envoyé à l'abattoir... Si c'est le cas, j'ai bien peur de m'être fourré dans un vrai merdier. Je ne fais pas le poids du tout, même si elle est affaibli par ces dernières nouvelles, je risque de ne pas avoir le temps de m'enfuir. Et quand bien même, je ne serais plus à l'abri par ici. Les vampires sont vraiment mal vu sur cette terre. Mais je ne regrette pas la puissance acquise. Merde, c'est pas le moment de penser à ça, je risque peut-être de me prendre un cyclone sur le coin de la caboche, je dois me concentrer et me préparer à réagir.

Nelby serrait les dents d'une force extrême; si ses os n'étaient pas renforcés par sa magie, ses dents auraient été écrasées par la pression de ses mâchoires: il allait vraiment lui falloir trouver du sang. Cela commençait à lui marteler les tempes, et s'il n'était pas déjà un peu fou cela aurait commencé en cet instant. Lyre venait de finir de lire la lettre et s'essaya a prononcer quelques phrases que Nelby ne comprit pas. Elle abaissa ses mains et il put lire à l'envers le contenu de la lettre. Avec grand mal, la rédaction était effroyable, lire cette missive était un exercice astreignant pour les yeux. Il en finit la lecture, Lyre le regardait d'un air qu'il qualifia de vide.

Ainsi donc mes soupçons se voient être des faits avérés. Simhour n'est plus lui-même, du moins son esprit est possédé, corrompu par quelque chose. Pour prendre possession du corps d'un vampire à la puissance phénoménale, cet être doit soit être encore plus puissant, soit bien plus malsain que le Malin en personne. Ou alors c'est le Diable lui-même... Intéressant, je pourrais signer un pacte. Non! Un tel pacte me condamnerait à lui être loyal, et mon âme aussi atteinte soit-elle ne se verra jamais être recueilli par le Diable. Lyre semble perturbée, en train de faire le point et de rassembler les pièces du puzzle. Je devrais lui faire part de ce que je sais à nous deux on devrait trouver une solution concernant mon maitre... non concernant le corps de mon maitre.

Nelby regarda Lyre et commença à parler, quand il fut stoppé net dans son élan: elle lui tendait son bras, d'un teint splendide, laissant saillir quelques fines veines. Les veines?! Elle me propose de... la mordre? Nelby fut désemparé sur le coup, il ne savait plus quoi faire, jamais il n'avait envisagé cette option. Il ne savait donc plus quelle attitude adopter: lui sauter dessus et la vider de son sang? Refuser poliment cette offre? Non ça il n'ene était pas question, il devait se nourrir et refuser un tel présent ne se faisait pas. Du sang d'une jeune femme, d'une jeune elfe semblait-il, oserait-il pousser jusqu'à imaginer qu'elle soit pure et innocente? Oui, il osa. Et cette pensée le fit frémir: c'était une des plus belles attentions que l'on lui avait accordé au cours de sa vie.

Il la regarda d'un air empli de bonté et de reconnaissance, les larmes lui coulaient doucement le long de ses joues. Il s'approcha tranquillement vers elle, lui prit délicatement le bras et la fixa un instant du regard. Il avait une expression, oui pitoyable était le mot. Il murmura quelques mots:

"Merci... Cela ne vous fera pas mal, juste comme une pointe de lame acérée et nette. La qualité de votre liquide vital compensera largement à la quantité que je vous prendrais. Vous ne devriez ressentir qu'un léger étourdissement mais il faudra vous asseoir après et peut-être vous restaurer un peu."

Nelby posa ses dents au creux du coude de Lyre et incisa la peau de ses incisives; le sang lui coula dans la bouche, il était chaud et ferreux mais d'une qualité incomparable. Il en était désormais certain, la directrice était blanche comme neige. Il suça un peu plus que ce qu'il lui fallait pour retrouver la santé et apaiser sa soif pour un bon moment, mais cela restait dans les normes de ce que peut perdre comme sang un corps humain sans en être trop affecté. Nelby retira ses dents, la plaie ne saignait pas beaucoup, les avantages de la salive d'un vampire étaient en cause. Il aida la Directrice à s'asseoir sur son fauteuil, puis la regarda à nouveaux dans les yeux: ses yeux pétillaient de "vie", son visage ne présentait plus aucune marque de fatigue il était même un peu plus jeune, un courant comme électrique parcourait ses cheveux. Il était en pleine forme, sa force était au maximum voire un peu au delà de ses capacités habituelles. Et surtout il dégageait désormais une sorte d'aura chaude et puissante, presque rassurante s'il l'on effaçait quelques dents un peu longues.

Il mit un genou à terre et dit:
"Ma Dame, je vous dois encore une fois beaucoup. Je vous suis redevable, aussi je jure solennellement de vous servir loyalement jusqu'à ce que la mort rompe cette servitude."

Dans le coin de la pièce se dessina une forme de squelette ailé qui vint lentement se positionner à côté de son maitre, puis à son tour s'agenouilla devant le Directrice. Nelby se mordit le pouce et versa quelques gouttes de sang sur le sol en guise de sceau de contrat. Ainsi lié par le sang, il venait de jurer loyauté, la seconde fois de sa "vie" réellement. Son mentor n'étant plus, cela lui était possible. Cette loyauté se grava dans son esprit, incorruptible.

Il se releva et s'assit sur une chaise en face de Lyre, tandis que Hide disparaissait de leur vue, retournant à son observation aérienne. Nelby entreprit de reprendre la parole d'un ton sérieux:
"Simhour Burningblood n'est donc plus qu'un corps possédé par un esprit maléfique. En cela je ne suis plus attaché à lui. Cet esprit est mauvais, bien plus que l'essence même d'un vampire. Je n'en sais pas beaucoup plus si ce n'est qu'il me semble que le tuer ne soit pas la solution. J'ai comme l'impression que Simhour n'est pas très loin de son corps. Seulement la science des êtres animés de volonté propore n'est pas vraiment de mon ressort."

Il laissa ses observations en suspens, et se dit qu'il devait peut-être laisser à Lyre le temps de récupérer...
Revenir en haut Aller en bas
Lyre de Vertus
Professeur d'air
Professeur d'air
avatar

Race : Anshog.
Poste : Professeur d'air & Directrice d'Elladat.
Elément : Lind
Nombre de messages : 762

MessageSujet: Re: Mission d'infiltration NLF   Mar 27 Oct - 22:16

Lyre n'avait pas trop réfléchit et ne savait donc pas trop à quoi s'attendre. De glace peut-être, mais de nature assez impulsive de temps à autre. Malgré sa fausse assurance glaciale, elle était presque aussi étonnée que Nelby d'avoir proposé un tel geste. Mais à chaque mal, son remède. Alors quoi, que devait-elle faire? Détourner un regard prude ? Regarder Nelby d'un air curieux ? Le temps de savoir ce qu'il en pensait du moins, la deuxième solution lui paraissait préférable. En théorie, car elle n'arrivait plus à trouver la force de dégager son regard de celui du vampire depuis la lecture du message. Pourtant, lorsque les larmes montèrent aux yeux de Nelby elle détourna pudiquement le regard. Elle ne sursauta pas quand il lui prit le bras, se contentant de se laisser faire sans bouger. Peut-être son impassibilité réussirait-elle à camoufler le mélange de désemparement, de crainte et de curiosité qui l'animait.

La jeune femme écouta dans le même temps attentivement Nelby. Une pointe de lame acérée et nette n'entrait pas tout à fait dans la catégorie des choses qui ne font pas mal, songea-t-elle. Mais en même temps, si se faire boire son sang par un vampire était une chose simple, facile et agréable, ce serait aussi un acte beaucoup plus courant. Et les vampires n'auraient pas la tentation d'agresser de pauvres élèves innocentes...
Elle referma lentement les paupières au moment où Nelby posa ses lèvres sur son bras pour la mordre. Elle n'attendit pas longtemps pour que déjà une douleur lui traverse le bras puis que le sang s'en écoule. Pour la première fois de sa longue vie, elle eut l'étrange sensation ne pas percevoir la chaleur du liquide sur elle tandis qu'elle le sentait la quitter. Car elle le sentait bien la quitter, tout comme elle percevait une sorte de fatigue, de voile lui engourdir les muscles. La douleur s'était étouffée, puisque son bras lui semblait étranger.
Amorphe, elle se laissa manipuler jusqu'à ce qu'elle sente, auprès d'elle, le geste de Nelby pour s'agenouiller au sol. Lyre s'efforça de garder les yeux ouverts et de reprendre progressivement le contrôle de tous ses muscles pour être totalement attentive et réactive aux propos du vampire. ...Ainsi qu'à ses actions, plutôt étonnantes. Elle se redressa dans son fauteuil, se penchant légèrement en avant, l'air intrigué. Le squelette qu'elle avait déjà vu précédemment auprès de Nelby éétait apparu dans la pièce. Durant un court instant, l'Anshog se demanda si elle avait bien fait , après tout maintenant elle tait affaiblie, et Nelby au mieux de sa forme. Elle n'aurait pas pu le vaincre.

Mais Nelby ne venait-il pas de lui jurer reconnaissance et servitude ? Ces mots devraient servir à la rassurer, même si, si elle aurait été un peu plus vive elle en aurait eu un frisson d'horreur. Servitude... Par pitié, tout mais pas ce mot. Mais tant que les battements de son coeur étaient aussi hératiques, du fait de ton affaiblissement physique et mental, elle se contentait d'observer, mais avec une attention soutenue. La sorte de rituel établit par Nelby lui faisait monter le dégoût aux lèvres et Lyre fut plus que soulagée lorsqu'il revient à leur discution première. Bien que celle-ci ne lui soit pas agréable du tout. Simhour n'était plus lui-même, c'était un esprit mauvais... Le seul point positif, si même s'en était un était que Simhour semblait encore exister.


«-Je doute que le tuer serve en effet à quoi que ce soit si cet esprit vient du fait même que Simhour était mort ou du moins mourant. Si ce que vous dîtes est vrai, il faudrait ramener Simhour dans son corps tout en en écartant l'autre esprit.. Savez-vous quelles sont les intentions de cet «esprit » ? Ce qu'il veut et d'où il vient ? »

Elle referma un court instant les yeux et soupira en les rouvrant.

«- Et dire que le plus a même de nous aider serait Simhour lui-même... »

Elle posa longuement son regard sur Nelby, comme si elle découvrait soudain la forme dont son corps bénéficiait à présent . Il avait l'air à la fois sain et bien vivant, c'était étrange... étrange mais rassurant et enfin quelque chose de bien dans cette discussion. Lyre ajouta soudain, comme si elle se rappellait d'un détail passé mais significatif – et c'était le cas - :

« Nelby, s'il vous plaît, ne parlez plus de servitude... Vous êtes libre et vous pouvez faire ce que vous désirez... »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nelby le Fourbe



Race : Vampire
Poste : Gardien de la Forêt
Elément : Wethil et Amar
Nombre de messages : 457

MessageSujet: Re: Mission d'infiltration NLF   Sam 23 Jan - 2:38

Lyre semblait fatiguée, pourtant il ne semblait pas à Nelby lui avoir sucé tant de sang que ça. Ce détail le chagrina un peu, mais l'heure n'était pas à l'attendrissement. Oui, elle avait raison, celui qui pourrait les aider au mieux était bel et bien le principal intéressé, Sihmour. Quand à savoir d'où venait l'esprit maléfique et ce qu'il voulait... encore pour ces questions il leur aurait fallu le soutient dudit vampire. Nelby réfléchit un instant puis pris la parole:
"A la place de cet esprit, j'aurais accès à un pouvoir immense en plus du mien, et un vampire est très prétentieux. Donc je chercherais certainement à dominer le monde. Peut-être que dans un premier temps, il cherchera à soumettre Elladat, Kalinach et la Garde. Ce qui implique que tout les élèves sont des cibles potentielles. Et aucune ne pourrait lui résister."

Nelby continua d'activer ses petites cellules grises, ces dernières marchaient à cent à l'heure, le sang dernièrement ingéré était une réelle bénédiction, il se sentait comme redevenu humain, ses sens exacerbés. Il imaginait tous les scénarios possibles, et se décida pour annoncer un des pires.
"Nous sommes perdus si nous le laissons agir. Nous devons en parler à tous les professeurs, qu'ils protègent au mieux les élèves. Et même dans le meilleur des cas, il nous faudrait l'appui de la Garde. Cette idée ne m'enchante en aucun point, mais il est indéniable qu'ils sont efficace pour l'extermination."

Il se leva et commença à tourner dans la pièce, laissant vagabonder son regard et ses pensées. L'aide de la Garde était une idée vraiment dangereuse, mais qui comportait un taux de réussite satisfaisant. Disons que dans ce cas moins de monde risquerait de mourir à Elladat. Mais il existait une autre solution...
"Chère directrice, il y aurait un autre moyen. Cela ressemble un peu à ce que nous avions dit précédemment. Capturer par nous-même Simhour et réussir à communiquer avec l'esprit non corrompu qui doit encore l'habiter. Je dois pouvoir extraire un genre de réactif chimique de certaines plantes hallucinatoires pour éloigner momentanément l'esprit malsain. En revanche, nous ferons face à deux problèmes: le premier, c'est que mon injection ne marchera peut-être pas. Il faudrait le concours d'un maitre en potion pour un meilleur résultat. Le second souci étant que quand bien même le remède fonctionnerait, rien ne nous dit que l'ancien Simhour coopère."

Nelby s'arrêta, dos à la directrice, inspira et termina son discours:
"Il faudra donc dans ce cas éliminer la menace qu'il représente. Par n'importe quel moyen, avant que le chaos ne se déchaine sur les environs."

Il se retourna et regarda un temps une Lyre de Vertus un peu diminuée par la perte de sang. Nelby se demandait combien de temps il allait pouvoir tenir sans avoir besoin de boire à nouveau du sang. Cette addiction commençait à lui courir sur le haricot, mais le sang était tellement bon, il ne pouvait s'empêcher d'y penser. Et le substitut à partir des graines de Kahfèh demandait encore bien des améliorations. Il sortit de ses pensées à temps pour entendre Lyre lui reprocher de vouloir servir quelqu'un. Libre? Il ne l'avait jamais été, et il n'avait jamais voulu l'être en réalité.

"Vous savez, la liberté m'effraie. J'ai besoin de savoir quelqu'un au-dessus de moi. La servitude me rassure, c'est bien la seule chose dans laquelle je place le peu d'honneur qu'il me reste. Aussi, je vous demande de ne pas me rendre ma liberté, ça serait comme un abandon."


Nelby recommença à tourner en rond, Hide quant à lui se tenait à son habitude dans un coin de la pièce, l'air omniscient ou totalement débile, ou plutôt les deux en même temps. Le regarder avec cet aspect en tête était assez dérangeant, outre évidemment son apparence, en elle-même déjà largement déplaisante.
Revenir en haut Aller en bas
Lyre de Vertus
Professeur d'air
Professeur d'air
avatar

Race : Anshog.
Poste : Professeur d'air & Directrice d'Elladat.
Elément : Lind
Nombre de messages : 762

MessageSujet: Re: Mission d'infiltration NLF   Mar 11 Mai - 21:43

Pourquoi est-ce qu'on prenait sans cesse ses élèves pour proie ? Cela attristait et agacée Lyre qui se sentait responsable de leur sécurité. C'était pour cela qu'elle avait voulu chasser voire tuer Simhour Burningblood lorsqu'il avait perdu la tête. Elle avait essayé de les protéger mais le nouveau danger était pire encore. Elle hocha enfin la tête.

«- Je vais demander aux professeurs d'être sur leurs gardes et de dire aux élèves de faire attention. J'irais élgament voir la Garde. On peut leur faire confiance pour «assurer la sécurité des habitants ». Peut-être un peu trop, surtout dans ce cas précis. »

Lyre lâcha un bref sourire, un peu crispé.

« - De toute manière, je ne peux pas leur cacher un événement tel que celui-ci. Même si je préférerais me passer de leur aide. »

La Garde et Elladat avaient des relations courtoises et polies. Ils évitaient de se fixer trop longtemps et trop souvent dans les yeux, leurs rapports réduits au minimum. L'antipathie était partagée par les deux camps, pourtant forcés de se supporter. Mais la Garde était d'une efficacité indubitable, c'était stupide de le nier.
Elle préférait de loin la seconde proposition de Nelby, mais la sécurité des élèves était primordiale. Elle avait fait assez de bêtises comme ça.


«- Est-ce que l'aide d'un professeur de potion ou d'un apothicaire vous permettrais d'améliorer votre... injection ? Je sais qu'un apothicaire s'est installé en ville. J'ignore s'il peut ou même veut nous aider, mais il est toujours possible de lui demander. Quant à convaincre Burningblood de coopérer... Nous aviserons lorsque nous l'aurons en face de nous. »

Il fallait penser chacune des étapes unes à unes. Procéder lentement et dans le calme pour éviter qu'il n'y ait trop d'élèves blessés. Parler à la Garde, à l'apothicaire, à Simhour, essayer de régler le conflit sans trop de casse. Cela n'allait pas être facile. Lyre allait secouer la tête avec mécontentement aux derniers propos de Nelby – elle était très respectueuse des volontés d'autrui, mais avec quelques problèmes avec l'idée de confisquer sa liberté à quelqu'un. Ça lui hérissait le poil -, quand une autre personne à qui elle devrait parler lui revient en tête. L'anshog ferma les yeux avec un gémissement de désespoir.

«- Belmont. Je crois qu'il faudra que je parle un jour à Belmont. Sans vous, sans vouloir vous offusquer. »

La vraie question étant: qui entre la Garde et la personne de Tristan Belmont lui était le plus insupportable ? A la limite, peut-être bien la Garde.... Lyre inspira un grand coup et lâcha enfin, comme pour elle-même, mais parfaitement audible.


«- Je veux aller voir Simhour d'abord. »

C'était parfaitement stupide, elle en avait conscience.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission d'infiltration NLF   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission d'infiltration NLF
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entre mission de sauvetage et opération d'infiltration
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'école d'Elladat et sa cité Kalinach :: Kalinach :: Le Château d'Elladat :: Le Bâtiment central :: Sous les toîts..le dortoir-
Sauter vers: