L'école d'Elladat et sa cité Kalinach
Bonjour ou bonsoir.
Merci de votre visite! N'hésitez pas à nous rejoindre Wink
Ce n'est pas très compliqué : il vous suffit de choisir un nom et un prénom conforme à votre futur personnage.
La catégorie "Au tout début il y eu..." est là pour vous servir d'aide à la création du personnage. Et les membres seront ravis de répondre à vos questions.

Nous recherchons:
Des chaotiques.

L'école d'Elladat et sa cité Kalinach

.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Journée de repos [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaeshi Neio
Major de la Garde
avatar

Race : Humaine
Poste : Major de la Garde
Elément : Aucun
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Journée de repos [Libre]   Jeu 22 Jan - 21:54

Les craquements de la paille sous ses pas, les hennissements des chevaux et les discussions animées des palefreniers, une odeur chaude de ferme, foin mêlé de crottin… Neio ferma les yeux. Cette odeur à la fois simple et complexe, elle la connaissait. Quand elle aidait ses parents avec le travail aux rizières, bien des années auparavant, elle devait parfois s’occuper des buffles, et les effluves de leurs écuries n’étaient guère différents de ceux qu’elle percevait à présent. Ni de ceux qu’elle avait reniflé régulièrement pendant son apprentissage, au début et à la fin de ses cours d’équitation. Et aujourd’hui encore, c’était cette odeur qui l’accueillait après chaque patrouille. Elle l’associait immanquablement au devoir, au travail honnête qu’elle accomplissait toujours sans sourciller. C’était assez étrange de la rencontrer également aujourd’hui, alors qu’elle profitait de sa permission pour se familiariser avec la cité de Kalinach. Mais cela ne la déplaisait pas ; elle était même rassurée de constater des détails familiers dans ce monde inconnu. Peut-être était-ce instinctivement qu’elle avait marché directement jusqu’à un tel endroit.

Neio rouvrit les yeux. Son arrivée n’avait pas provoqué le moindre remous dans l’activité frémissante de la place qu’on nommait encore la basse-cour malgré l’absence évidente de volailles. Peut-être un regard par-ci par-là lui était-il consacré, ce qui n’était guère étonnant : même en ce jour de repos, elle s’était vêtue de la tenue qui lui allait le mieux et dans laquelle elle se sentait le plus à l’aise – son uniforme. Qu’est-ce qu’un major de la Garde vient fiche ici ? Hé, j’ai rien fait de mal, elle m’avait dit qu’elle était majeure ! Wahou, quelle prestance, j’espère réussir l’examen d’entrée à la Garde moi aussi… Voilà le genre de pensées que Neio devinait derrière les quelques regards curieux qui émaillaient son passage. Mais la plupart des personnes présentes s’étaient vite désintéressées d’elle, ce qui lui convenait parfaitement. Être le centre d’attention n’était pas du goût de Neio.

Elle s’avança sur la place en restant alerte à son entourage pour ne pas bousculer un passant ou bloquer la trajectoire d’un cheval. Au final, elle n’avait pas grand chose à faire ici. Cela étant dit, elle n’avait pas grand chose à faire ailleurs non plus. Elle commençait à douter du bien-fondé de sa décision d’accepter la permission qu’on lui avait proposée. Elle n’avait rien à faire de son temps libre et n’avait pas encore lié de relations amicales avec qui que ce fût à la Garde. Si elle était restée à la caserne, peut-être eût-elle pu se montrer utile. Elle ne commettrait pas la même erreur la prochaine fois, décida-t-elle en s’agenouillant, désœuvrée, pour ramasser un bout de paille.

Mais elle ne se releva pas tout de suite. Quelque chose l’avait troublée, comme si quelqu’un posait sur elle un regard insistant, direct, non plus les coups d’yeux désintéressés ou les reluquages discrets auxquels elle s’attendait tout naturellement sur une place bondée. Il devait y avoir une personne qui la dévisageait curieusement, pour une raison ou pour une autre. Mais où ?

Lentement, Neio se redressa. Elle se demandait si l’observateur allait se montrer ou repartir. Elle se demandait aussi si elle n’aurait pas mieux fait de venir avec une arme, après tout…


Dernière édition par Kaeshi Neio le Jeu 29 Jan - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fomar Exal
Assistant de l'alchimiste
Assistant de l'alchimiste
avatar

Race : Humain (Fomar)
Elément : Cala
Nombre de messages : 362

MessageSujet: Re: Journée de repos [Libre]   Mar 27 Jan - 18:59

Depuis son excursion dans les souterrains de Kalinach, Exal restait étonné par leur étendue et leur efficacité. Les lieux étaient parfois vétustes voire en ruines, mais les parties qui avaient jusque là survécu à l’épreuve du temps conservaient toute leur grandeur. Les nombreux passages avaient beau être étroits, leur maintien démontrait leur grande force et dissipait le moindre doute quant à leur résistance. A ces caractéristiques physiques venait s’ajouter l’ensemble de sorts puissants qui veillaient sur chaque accès et pouvaient être ressentis à leur simple approche. L’entrée du château par les cachots était bien protégée, c’était certain.

Au-delà de la sécurité qu’inspirait le dédale, le magicien ressentait à quel point l’endroit pouvait être utile. En plus de repousser les présences inamicales, il avait la vocation d’offrir aux villageois un raccourci de premier choix vers l’enceinte de l’actuelle école, et ceci en tout point de départ dans la cité. Ainsi on pouvait en principe trouver un moyen de rejoindre le sous-sol un peu partout dans Kalinach ; ce fait devait s’être légèrement effrité depuis les années qu’il voyait passer, mais il n’en restait pas moins intéressant. Il était d’ailleurs étrange que les souterrains soient presque laissés à l’abandon malgré ces facteurs qui méritaient une grande attention…La relative tranquillité que connaissait la ville grâce à Elladat avait peut-être fait s’estomper la crainte d’une attaque et du même coup l’intérêt porté aux sombres galeries…

En tout cas, le Fomar avait décidé de se familiariser avec les lieux, lui qui vivait dans les cachots adjacents. L’appropriation des couloirs ne serait certainement pas une mauvaise chose, d’autant plus qu’il serait souvent amené à rejoindre la ville pour trouver l’Ambassade.
Pour commencer ses recherches, il avait choisi non pas de partir de l’école, mais plutôt de visiter la cité en surface. En effet, il était probablement plus pertinent de s’imprégner de la disposition des rues et bâtiments avant de chercher à les traverser sous terre. Cela donnerait une idée beaucoup plus claire de l’organisation des tunnels et permettra l’optimisation de leur utilisation.

Le magicien parcourait donc les allées de Kalinach avec application, accentuant son observation sur les voies les plus discrètes ou reculées, comme celle qu’il avait découverte en allant aux locaux de la Garde. La similitude dépassa ses espérances, puisqu’à la sortie d’une ruelle, une silhouette familière depuis son passage à l’Ambassade apparut. Elle était facilement reconnaissable, habillée d’un uniforme qui se détachait de l’ambiance de la place –comme son armure dans le hall de la tour. Au milieu de ce qui semblait être nommé la basse cour se tenait Neio, penchée vers la paille se trouvant à ses pieds et l’air pensive. Cette impression d’évasion changeait de l’attitude stricte qu’avait pu voir le Fomar à leur première rencontre, mais prit fin rapidement : si les regards éphémères des passants ne semblaient pas la troubler, celui persistant d’Exal avait l’air de l’avoir alertée, si bien qu’elle se releva prudemment, les sens probablement à vif malgré le calme affiché.

Le magicien ne souhaitait pas la mettre mal à l’aise, et entreprit donc de révéler sa position. Il dépassa les deux murs proches qui constituaient l’étroite ruelle de laquelle il venait et arriva sur le bord de la place. Sortant presque de nulle part, il attira lui aussi les yeux de quelques villageois, sa robe accentuant l’effet en dépit de l’habitude des habitants à voir des mages vêtus de telles tenues. Cela devait suffire à informer Neio de la source de sa gêne, et ainsi lui permettre de la dissiper. Immobile, Exal décida de ne pas prendre la parole et de laisser au major le temps de se rendre convenablement compte de sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Kaeshi Neio
Major de la Garde
avatar

Race : Humaine
Poste : Major de la Garde
Elément : Aucun
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: Journée de repos [Libre]   Jeu 29 Jan - 20:15

Neio regarda autour d'elle. Elle n'avait pas grand espoir de repérer aussi facilement son observateur s'il désirait se cacher, mais ce n'était pas une raison pour ne pas essayer. Théoriquement, il ne tenterait rien au milieu de la foule, mais il avait forcément une raison pour espionner ainsi un major de la Garde, et Neio comptait bien l'alpaguer pour lui faire avouer ses intentions exactes.

Mais à sa grande surprise, ce fut très rapide. A peine avait-elle commencé à sonder les personnes environnantes que son regard fut accroché par un éclair bleu, une note colorée inhabituelle dans cet environnement. C'était le vêtement d'un des passants, qui n'était pas inconnu à la jeune fille. Exal, l'apprenti alchimiste qu'elle avait rencontré à la Garde. Le regard appuyé était le sien. Neio cligna une fois des yeux. Quelle bêtise de sa part. Ses soupçons fondaient comme neige au soleil, lui laissant un simple sentiment de stupidité. Il n'y avait pas d'adversaire, pas d'assassin, juste un homme qui la connaissait et dont l'attention avait tout naturellement été attirée par un visage familier.

Neio croisa le regard d'Exal. Il n'avait pas l'air de vouloir engager une quelconque action au delà de la constatation de la présence du major. Cette dernière hésita un bref instant. Devait-elle aller saluer l'homme ? Peut-être son manque d'initiative suggérait-elle qu'il n'avait pas spécialement envie de lui parler. Mais bien qu'elle n'eût pas une expérience extrêmement vaste dans le sujet des relations sociales, elle savait que, dans un tel cas, il lui fallait faire preuve de politesse et au moins aller dire bonjour à Exal, même si cela ne devait pas déboucher sur une conversation.

Restée parfaitement calme pendant la seconde qu'elle avait consacrée à ses réflexions, elle lâcha le bout de paille, qui vint virevolter jusqu'au niveau du sol, puis marcha droit vers Exal en le regardant dans les yeux. Là, elle s'inclina comme il était d'usage, puis dit d'une voix douce mais audible :


"Salutations, Exal. Je ne m'attendais pas à vous rencontrer ici."
Revenir en haut Aller en bas
Fomar Exal
Assistant de l'alchimiste
Assistant de l'alchimiste
avatar

Race : Humain (Fomar)
Elément : Cala
Nombre de messages : 362

MessageSujet: Re: Journée de repos [Libre]   Sam 31 Jan - 16:30

A l’instar des passants, Neio avait rapidement trouvé Exal dont elle croisa le regard. Cependant, contrairement aux habitants de la cité, ses yeux n’avaient pas été attirés avec surprise mais cherchaient à l’atteindre. L’instinct aurait pu suffire à expliquer ce comportement, mais ici il ne s’agissait pas que d’un simple réflexe : en tant que militaire, elle devait avoir une perception pointue de son entourage et savoir que l’impression d’être observée ne lui viendrait pas par hasard. Rationnalisant ce sentiment vague, elle avait probablement déduit qu’une présence s’intéressait à elle d’une façon qui dépassait la curiosité. C’est pour cette raison que son regard, loin de partir en tous sens, se posait prudemment sur chaque élément de son environnement. L’être qui l’observait serait bien vite défini et elle serait déjà prête à intervenir selon la situation, au lieu de seulement subir l’intérêt qu’on lui portait. C’était en tout cas ce qu’imaginait le magicien de la part d’un combattant de la Garde, et c’était la raison pour laquelle il s’était dévoilé tout de suite.

Reconnaissant Exal, le major sembla prendre une attitude plus détendue, mais aussi un peu confuse : comme dans l’Ambassade, elle restait silencieuse et avait l’air de s’interroger face au Fomar. Il était vrai que ce dernier n’était pas très engagé dans les conversations, mais la plupart du temps ses interlocuteurs s’arrêtaient à ce constat. Neio, quant à elle, donnait l’impression de chercher à saisir les pensées du magicien…A en juger par ses agissements dans la tour de la Garde, on pouvait imaginer qu’elle cherchait tout simplement à aider ceux qui l’entouraient. L’intention était louable et le magicien ne pouvait que lui en être reconnaissant ; c’est pourquoi il éviterait de la tracasser aujourd’hui.

Elle prit cependant l’initiative et avança vers lui ; Exal s’inclina respectueusement pendant qu’elle-même le saluait, et fit suite à ses paroles sur un ton amical :


"Moi non plus, major."

Puisqu’il avait laissé Neio engager les salutations, le Fomar entreprit de faire suite au dialogue. Il ne lui était pas habituel de chercher à engager une conversation mais il trouvait le moment opportun, étant donné que sa visite de la ville lui en laissait le choix et qu’il n’avait pas vraiment eu l’occasion de le faire à leur dernière rencontre. Par ailleurs, maintenant qu’il y songeait, son interlocutrice semblait elle aussi libre dans ses actions –elle n’était ni pressée ni en armure, tout du moins.

Le magicien restait intrigué par le foulard bleu qui avait retenu l’attention de Tristan, mais se souvenait aussi de la réaction du major à son évocation ; aussi l’apprenti alchimiste qu’il était laissa ses questions sur le sujet de côté. En dehors de cela, ses activités à la Garde n’étaient peut-être le genre de choses dont elle pouvait parler ouvertement à Exal qui prenait tout juste contact avec le groupe. Le Fomar tourna donc ses paroles sur lui-même :


"Je visite Kalinach pour en étudier les souterrains."

Il s’était demandé s’il devait rester discret à propos de ces galeries, puisqu’elles constituaient un accès vers l’école de magie qui n’était plus très connu. Mais Neio apparaissait digne de confiance et les souterrains étaient très bien protégés. De plus, elle aurait peut-être quelques informations pour éclairer le magicien…Il le saurait à sa réaction qu’il attendait après s’être tut.
Revenir en haut Aller en bas
Kaeshi Neio
Major de la Garde
avatar

Race : Humaine
Poste : Major de la Garde
Elément : Aucun
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: Journée de repos [Libre]   Jeu 5 Fév - 22:29

Exal répondit à son salut avec le laconisme pourtant non dénué d’amabilité que Neio avait pu observer chez lui lors de leur première rencontre. Elle nota également qu’il avait utilisé son grade pour la saluer, ce qu’il n’était pas obligé de faire puisqu’il n’était à sa connaissance pas un membre régulier de la Garde. L’inverse ne l’aurait pas vexée le moins du monde, mais le respect que cette formulation manifestait plut à Neio. Beaucoup des « défenseurs de l’ordre » qui servaient la Garde n’avaient pas cette attitude.

En revanche, la neutralité des propos d’Exal ne permettait pas à Neio de déterminer ses sentiments vis-à-vis de cette rencontre imprévue. L’apprenti alchimiste était littéralement illisible, même pour la major habituée à détecter les intentions de ses interlocuteurs. Peut-être n’avait-il simplement aucun intérêt particulier dans sa rencontre avec Neio ; il l’avait certes notée et s’était montré aimable, mais ce n’était pas pour cela que l’événement allait le détourner de ses plans pour la journée, quels qu’ils fussent.

Pourtant, il continua la conversation, semblant indiquer qu’il ne s’était pas totalement désintéressé de son interlocutrice. Cette dernière en fut plutôt soulagée, car elle n’aurait pas aimé avoir à conclure l’embryon de discussion sur une séparation embarrassée.

Exal avait parlé de souterrains, et cela accapara immédiatement l’attention de Neio, plus en tout cas que ce qu’elle aurait pu s’attendre à trouver sur cette place à l’odeur de ferme. Elle n’avait jamais entendu parler du réseau de galeries serpentant sous Kalinach, comme pouvait l’indiquer son expression légèrement surprise aux paroles de l’alchimiste. Surprise pour deux raisons : d’abord, on n’imaginait pas, en voyant Exal, qu’il était du genre à arpenter des grottes lugubres, encore moins qu’il les utiliserait pour se rendre dans la « basse-cour » de Kalinach, où il n’y avait manifestement pas grand chose d’intéressant à faire, pas plus que de raison de se dissimuler sur le trajet. Ensuite, il y avait l’intérêt stratégique : Neio était quasiment certaine que la Garde n’exploitait pas le potentiel d’observation des souterrains et qu’elle ne les surveillait pas adéquatement non plus. Pourtant, s’ils étaient faciles d’accès, n’importe qui pouvait les utiliser pour accomplir ses méfaits…


« Qu’entendez-vous par souterrains ? » demanda-t-elle. « Est-ce qu’ils s’étendent sur toute la surface de la ville ? Y a-t-il beaucoup d’issue ? Combien de personnes sont au courant ? »

Elle se rendit compte qu’elle avait laissé sa curiosité prendre le dessus et poser les questions à sa place, et se tut légèrement à contrecœur. Pour autant, elle ne présenta pas d’excuses et se contenta de regarder Exal en lui laissant le choix de répondre ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Fomar Exal
Assistant de l'alchimiste
Assistant de l'alchimiste
avatar

Race : Humain (Fomar)
Elément : Cala
Nombre de messages : 362

MessageSujet: Re: Journée de repos [Libre]   Sam 14 Fév - 16:05

Les dernières paroles du Fomar ne semblaient pas avoir été vaines : c’est par une énumération de questions que son interlocutrice reprit la parole. Comme il s’y attendait, le sujet avait fait réagir Neio qui visiblement n’était pas plus renseignée que lui. La situation inverse aurait été plus bénéfique au magicien, mais après tout la probabilité était faible pour que la Garde fréquente ces voies imbibées de magie et historiquement tenues par Elladat. Ces détails étaient inconnus du major et ne l’empêchaient donc pas de montrer un vif intérêt pour ces tunnels dont elle demandait les caractéristiques. Là où un simple passant aurait vu un passage douteux et négligeable, la militaire visualisait l’importance stratégique d’un tel lieu. C’est en tout cas l’impression que laissait la pertinence de ses questions.

Le flot d’interrogations s’était d’ailleurs interrompu, Neio ayant certainement senti le poids que prenaient ses demandes. Elle maintenait un regard insistant sur Exal, attentive à toute réaction, concentrée pour ne perdre aucune information. Le Fomar savait que cette curiosité était justifiée et ne serait pas déçue par ce qu’il connaissait des souterrains ; le potentiel qu’imaginait le major n’était pas surestimé. Le magicien ne pouvait cependant pas s’avancer au-delà de ses découvertes encore limitées, et le fit comprendre :


"Vos questions sont également les miennes."

C’étaient justement de tels renseignements qu’il espérait s’approprier en visitant la cité. Cependant, il aurait été incorrect de dire qu’il n’avait pas déjà une idée sur la question. Sa première approche, le jour où il avait cherché à rejoindre l’Ambassade, avait suffit à lui indiquer les proportions et l’organisation des galeries. Ce n’étaient que des impressions assez vagues, mais elles devaient correspondre à l’état des choses. Il ajouta donc :

"Cependant, je peux vous dire qu’il s’agit d’un réseau de tunnels dont j’estime la superficie équivalente à celle de la cité, et dont les accès sont certainement répartis en son sein."

Les informations délivrées par le magicien commençaient à prendre une ampleur qui ne devait pas déplaire à son interlocutrice. Puisque le sujet avait été abordé, autant être complet, d’autant plus qu’Exal avait décidé de placer sa confiance en Neio. Il finît donc par une dernière réponse :

"Enfin, je pense que leur existence s’est effacée de la plupart des esprits depuis des années."

Le Fomar était légèrement moins convaincu par cette estimation mais ne pensait tout de même pas faire erreur. En tout cas, il venait de finir de contenter au mieux le questionnement du major ; et seulement cela. En effet, il n’avait toujours pas parlé de la filiation du dédale avec l’école de magie ou encore des défenses présentes. Son but n’était pas de cacher ces points à Neio, mais il ne voyait pour le moment pas d’intérêt à les présenter. De plus, elle faisait partie de la Garde et par conséquent serait peut-être repoussée par l’idée d’être au contact de ces travaux de mages. Il se tint silencieux et maintenait son regard vers son interlocutrice dont il attendait la réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Kaeshi Neio
Major de la Garde
avatar

Race : Humaine
Poste : Major de la Garde
Elément : Aucun
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: Journée de repos [Libre]   Lun 23 Fév - 23:31

Exal ne montra aucune réticence à répondre aux questions de Neio, à la satisfaction de cette dernière. Tandis qu’il décrivait consciencieusement le peu qu’il savait des souterrains de la ville, le major l’écouta avec attention, ponctuant ses paroles de brefs hochements de tête. En réalité, il s’agissait principalement de suppositions de la part de l’apprenti alchimiste, qui devait donc n’en être qu’au début de ses explorations. Neio considéra le problème un petit moment. Selon la véritable nature de ce réseau de tunnels, cela pouvait représenter un atout précieux, un danger à surveiller, ou même une inutilité complète. Elle regretta qu’Exal ne fût pas capable de lui en dire plus, mais il n’était pas à blâmer. Comme elle, peut-être ne connaissait-il pas encore très bien la cité de Kalinach.

« Je vous remercie pour ces informations, Exal, » conclut-elle néanmoins en s’inclinant. « Je ne vais pas vous déranger plus longtemps. »

Elle répéta dans sa tête ses propres paroles. En fait, peut-être qu’elle allait encore avoir besoin de lui. Maintenant qu’il lui avait parlé des souterrains, elle savait que cela allait lui tourner dans la tête jusqu’à ce qu’elle en sache plus. Elle voulait notamment en parler à ses supérieurs, qui avaient fait preuve de négligence à ignorer l’existence de ces souterrains. A moins qu’ils ne soient parfaitement au courant et aient tout simplement jugé leur intérêt et leur danger nuls. Difficile à dire sans savoir elle-même ce qui se trouvait là-dessous.

Neio se mordilla la lèvre. Elle était en permission ; elle avait décidé de se reposer complètement pour la première fois depuis son arrivée à Kalinach. Pourtant, le seul remède possible à sa curiosité était de se rendre dans les souterrains et de les examiner pour faire un rapport à ses supérieurs si cela présentait un quelconque intérêt. Voilà donc pourquoi Exal pouvait encore lui être utile. Il y avait fort à parier que l’entrée la plus proche n’était pas simple à localiser sans l’aide de quelqu’un qui savait qu’elle était là, ce qui devait être le cas d’Exal s’il avait débouché ici au cours de ses explorations.

Mais pouvait-elle lui demander une telle chose ? Ils ne se connaissaient pas tant que ça, et la neutralité qui émanait constamment de son interlocuteur ne permettait pas de savoir son opinion sur le sujet – ou peut-être cela signifiait-il qu’il n’en avait cure ? Cela pouvait valoir le coup d’essayer. D’un autre côté, la perspective de ramper dans un souterrain sombre en compagnie d’un homme qu’elle connaissait à peine rendait Neio légèrement nerveuse. Que faire, donc ?


« Exal, je suis désolée de vous demander cela, mais pourriez-vous simplement me montrer une entrée de ces souterrains pour que je puisse moi-même me faire une idée ? »

Finalement, elle avait parlé sans s’en rendre compte, et un compromis s’était formé tout seul. Si Exal voulait bien lui montrer une entrée, elle pourrait aller faire son exploration seule sans le déranger plus longtemps. Peut-être voudrait-il l’accompagner, ou peut-être refuserait-il carrément de dévoiler plus avant un secret qu’il était manifestement un des rares à connaître. Dans tout les cas, la décision lui appartenait à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Fomar Exal
Assistant de l'alchimiste
Assistant de l'alchimiste
avatar

Race : Humain (Fomar)
Elément : Cala
Nombre de messages : 362

MessageSujet: Re: Journée de repos [Libre]   Lun 6 Avr - 13:04

De manière plutôt inattendue étant donné son précédent enthousiasme, Neio s’inclina en remerciant le magicien afin de clore leur conversation. Avait-elle déjà une idée en tête après ces quelques mots ? Voulait-elle communiquer l’information au corps de la Garde, ou encore s’essayer à la même exploration qu’Exal ? Aucune de ces possibilités ne dérangeait le Fomar, mais il avait imaginé que le major cherchait à s’accrocher à quelque chose de plus concret que les vagues informations qu’elle venait d’obtenir. A moins qu’elle ne se sente gênée de poser plus de questions, comme le laissait supposer la fin de sa phrase…Cependant, comme pour confirmer les doutes qu’avait l’apprenti alchimiste, le visage de son interlocutrice se marqua d’hésitation : elle se montra pensive quelques secondes avant de recroiser le regard du magicien à qui elle demanda l’emplacement d’une entrée pour les souterrains.

Elle disait vouloir se faire une idée, mais Exal concevait difficilement qu’une personne étrangère à la magie se retrouve seule dans ces tunnels obscurs ; d’un autre côté, cela devait offrir le luxe de ne pas se sentir oppressé par la puissance des sortilèges posés tout le long des galeries. Mais en y pensant, le cas de Neio était peut-être plus complexe : le Fomar se souvenait bien de la remarque de son maître concernant le ruban que portait le major. L’affaire était restée floue à ses yeux, mais l’apprenti pensait avec une conviction non négligeable que cela concernait la magie, et par conséquent le rapport que Neio entretenait avec.

C’était probablement là l’occasion d’en savoir plus. Le fait de profiter de la situation pour chercher une réponse déplaisait au magicien, mais ils ne seraient que deux à être témoins d’un indice le cas échéant, et de toute façon il ne pouvait pas laisser le major partir seule dans le labyrinthe. Il éclaircît donc son esprit et répondit :


"Je peux vous accompagner dans l’un des tunnels."

Si ces mots ne semblaient pas laisser une grande liberté de choix à Neio, c’est parce qu’Exal pensait plus particulièrement à l’accès qui se trouvait à deux pas de l’Ambassade, puisque c’était le seul dont il maîtrisait un minimum le parcours. C’était aussi pour garantir au major la possibilité de se déplacer dans les souterrains malgré leur obscurité totale, et également pour surveiller sa réaction à l’approche des zones denses en magie. Restait à voir si ces termes convenaient à Neio à qui le magicien laissait la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Kaeshi Neio
Major de la Garde
avatar

Race : Humaine
Poste : Major de la Garde
Elément : Aucun
Nombre de messages : 64

MessageSujet: Re: Journée de repos [Libre]   Lun 3 Aoû - 20:59

En posant sa question, Neio n’avait pas été certaine que la réponse serait positive. Exal n’avait aucun intérêt à dévoiler des informations précieuses comme celles-ci, puisque la major n’avait rien à offrir en retour. Peut-être aurait-il pu vouloir aider la Garde, mais même cela n’était pas certain, car sa position vis à vis du bras de fer silencieux entre les autorités de la Garde et Lyre de Vertus était… ambiguë. Certes, Tristan Belmont, son maître en alchimie, était rattaché aux premières, mais il avait longtemps travaillé chez la seconde, et ses objectifs personnels ne semblaient pas s’embarrasser de l’opinion de l’une ou des autres. Quant à Exal lui-même, elle ne se souvenait pas l’avoir déjà vu proclamer sa loyauté envers la Garde, ni même – à bien y repenser – proclamer quoi que ce soit.

C’était pourquoi l’hypothèse de le voir accompagner Neio dans les tunnels alors qu’il avait certainement autre chose à faire, bien que la jeune fille l’eût envisagée, était la moins probable. Pourtant, voilà : il venait de le proposer. Neio dissimula sa légère surprise. Elle en tira la conclusion qu’Exal n’était pas contre lui montrer les souterrains, mais qu’il préférait garder un œil sur elle pour avoir le contrôle sur les informations qu’elle recueillirait. En tout cas, c’était ainsi que Neio aurait agi envers quelqu’un qu’elle connaissait si peu si les rôles avaient été inversés. C’était normal. Elle eut un sourire reconnaissant.


« Veuillez m’excuser de m’imposer ainsi alors que j’avais dit que je ne vous dérangerais plus. C’est très aimable à vous. »

N’en restait pas moins qu’ils étaient sur le point d’entrer dans un lieu sombre, loin de tout regard, et que malgré la fiabilité apparente d’Exal, cette situation était sujette à méfiance. Elle jaugea rapidement son interlocuteur pour obtenir la réponse à deux questions : avait-il des intentions hostiles envers elle, et serait-elle capable de le maîtriser si c’était le cas ? Impossible de répondre à la première, étant donnée l’impassibilité permanente du visage d’Exal… Quant à la seconde, c’était probablement « oui » dans un affrontement physique, mais elle ignorait les capacités magiques du Fomar. Il lui faudrait rester sur ses gardes.

Sans laisser rien paraître de sa défiance, elle reprit sur un ton naturel :


« Allez-y. Je vous suivrai. »
Revenir en haut Aller en bas
Fomar Exal
Assistant de l'alchimiste
Assistant de l'alchimiste
avatar

Race : Humain (Fomar)
Elément : Cala
Nombre de messages : 362

MessageSujet: Re: Journée de repos [Libre]   Dim 16 Aoû - 17:50

Assez étonnamment, Neio accepta sans grande gêne la proposition du Fomar. Sa légère confusion des instants précédents semblait s’effacer à chaque seconde malgré l’imprécision des paroles du magicien. Le discours avait beau être cohérent, il n’en demeurait pas moins suspect, surtout aux yeux d’un militaire de la Garde dont le comportement ne semblait aucunement laisser place au doute. Sa curiosité aurait-elle pris le dessus ? Avait-elle quelque chose en tête qui échappait à Exal ? Même si la deuxième solution paraissait la plus probable venant du major, le Fomar ne pouvait –par définition- pas déterminer de quoi il s’agissait. Restait le fait qu’il avait choisi de placer sa confiance en Neio, par conséquent il n’y avait pas à hésiter face à son attitude peut-être un peu trop sereine.

Il fallait donc ouvrir la marche, ce que fit le magicien non sans faire part de son plan à son interlocutrice :


"Nous allons nous approcher de l’Ambassade."

Encore une fois, c’était concis, mais le Fomar devait peser chaque mot qu’il prononçait s’il voulait obtenir ce qu’il cherchait en Neio –une éventuelle réaction magique. Il ne savait toujours pas ce qui pouvait l’attendre, mais sa volonté d’éclaircir la situation restait inchangée, avant tout dans l’intérêt du major.

Il dirigea ses pas en dehors de la basse-cour, vers une avenue de Kalinach depuis laquelle il serait plus aisé d’atteindre l’entrée des souterrains qu’il connaissait, invitant du regard Neio à faire de même.


[ => Seuls dans le noir... (Les Caves et Souterrains) ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journée de repos [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journée de repos [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une journée, tout simplement (Libre)
» Une journée de repos pour deux futurs parents
» Journée de repos Bek et Thomas
» Une journée au soleil (libre)
» Adieu la journée de repos (Rengali-Jay)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'école d'Elladat et sa cité Kalinach :: Kalinach :: La Citée :: La basse cour-
Sauter vers: