L'école d'Elladat et sa cité Kalinach
Bonjour ou bonsoir.
Merci de votre visite! N'hésitez pas à nous rejoindre Wink
Ce n'est pas très compliqué : il vous suffit de choisir un nom et un prénom conforme à votre futur personnage.
La catégorie "Au tout début il y eu..." est là pour vous servir d'aide à la création du personnage. Et les membres seront ravis de répondre à vos questions.

Nous recherchons:
Des chaotiques.

L'école d'Elladat et sa cité Kalinach

.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le nouveau cours, en pleine Nature!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nelby le Fourbe



Race : Vampire
Poste : Gardien de la Forêt
Elément : Wethil et Amar
Nombre de messages : 457

MessageSujet: Le nouveau cours, en pleine Nature!   Sam 8 Nov - 18:31

Nelby disposait la dernière table quand les premières lueurs de l'aube pointèrent à l'horizon. I avait aménagé une "salle de cours" dans une clairière non loin de sa cabane; tables et chaises avaient été agencées en cercle large, un tableau noir était accroché à un vieux chêne et diverses images et croquis se trouvaient épinglés aux arbres alentours. La plupart représentaient des plantes, des animaux et des minéraux. D'autres plus obscurs représentaient des invocations druidiques et nécromantiques.

Hiderkrem (une fois de plus rafistolé) vaquait à ses occupation de jardinage et de préparation du cours à venir. Il ne portait plus sa faux ni sa grande cape à capuche, juste une armure fine noir et argentée, au cas où... D'ailleurs sa faux n'était guère bien loin, encore une fois, au cas où... Il n'était pas censé être doté d'une intelligence ni d'une réflexion propre. Mais certaines de ses actions montraient le contraire... Allez savoir, les erreurs de la Nature ou bien une invocation loupée?

Nelby avait bien récupéré de ses blessures et la combinaison de ses pouvoirs osseux et vampiriques lui avis permis de ne garder aucune séquelle mis à part les ecchymoses et les cicatrices. Cela avait de plus solidifié sa structure osseuse, lui octroyant une résistance au coups meilleure. Mais il se doutait que cela ne suffirait jamais à contrer les coups du Chasseur de Vampire. Quelle brute puissante celui-là. Il se demandait qui de Simhour ou du Belmont était le plus puissant... Mais il ne tenait pas trop à le savoir.

Le soleil se levait tranquillement, Hiderkrem prenait son poste au pied d'un grand arbre, Nelby révisait ce qu'il allait faire et revenait de temps en temps à la préparation de l'extrait de Kahfèh. Il avait tout les ingrédients et prévoyait une utilisation future en combat, à haute dose concentrée...

Tout était prêt, il ne manquait plus que les élèves... Allaient-ils venir?
Revenir en haut Aller en bas
Indil Erelda
Wethil
avatar

Race : Mi-vouivre mi-hybride félin
Poste : Elève
Elément : Wethil
Nombre de messages : 182

MessageSujet: Re: Le nouveau cours, en pleine Nature!   Dim 9 Nov - 14:36

Indil adorait la pleine lune, c'était un fait. Gambader toute la nuit avec une sorte d'extase dans le coeur qui le faisait battre trop fort, trop vite, un peu comme une gamine amoureuse... Non simplement son corps qui se ravissait d'avoir le devoir de se transformer. Oh comme les attitudes humaines étaient rigides, ces êtres étaient si ... stricts. Un chat ça pouvait faire tout ce que ça voulait, quand ça voulait.
En même temps elle se prenait ce droit aussi sous forme humaine, mais enfin. Elle avait couru toute la nuit, comme une folle, comme une cinglée. Elle venait de s'arrêter tant bien que mal devant une rivière, avec une acrobatique pirouette – comprenez qu'elle avait freîner qu'avec les pattes de devant , que celles derrière s'étaient finalement retrouvées devant celles de...devant, et accessoirement dans la flotte.- quant elle s'était aperçu que quelques timides rayons de soleil avaient l'audace de venir réchauffer son pelage trempé. Surprise, elle leva la museau pour apercevoir une boule d'une teinte différente à tout ce qu'il l'entourait naître de l'horizon... Allons bon la vision diurne des chats laissait vraiment à désirer... La boule, c'était le soleil. Le félin sortit tant bien que mal de l'eau froide pour venir se secouer sur la rive, le poil hérissé. Elle détestait l'eau sur forme animale.

Indil dansa un instant d'une patte sur l'autre avant de se décider à reprendre son apparence d'adolescente. L'eau qui imprégnait ses poils était vraiment trop désagréable. La rousse se redressa, la moitié supérieure de son corps sèche, l'inférieure encore humide. Elle observa un long moment ses pieds nus enfouis au milieu des hautes herbes, déconnectée de toute idée. La jeune fille aurait pu rester à peu près toute une vie comme ça, immobile et sans pensée lui traversant le crâne, un peu comme crétine. Par bonheur un rayon de soleil eut l'idée d'éclairer un de ses petons, la tirant de sa transe. Elle écrasa soigneusement le dit trait de lumière puis releva la tête, à la recherche d'une occupation. Celle-ci lui fut gracieusement fournie par l'orée de la forêt qu'elle apercevait au loin. Peut-être quelqu'un aurait l'obligeance d'être déjà debout et en vadrouille à la recherche de champignons vénéneux pour empoisonner un ami? Elle boutonna un des rares boutons de la chemise autrefois bordeaux qu'elle portait jusqu'à présent largement ouverte et avança nonchalamment vers son nouvel objectif instantané.

Rien ne peut surprendre un esprit aussi malade que le sien. Mais quelqu'un de normalement constitué psychologiquement aurait peut-être hausser un sourcil ou deux en voyant l'installation qu'on y avait récemment placé. La vouivre ignorait si c'était déjà là la veille au soir mais en tout cas elle ne s'était jamais promenée entre les tables. Du moins jusqu'à maintenant... Profitant que l'unique être vivant – elle ne comptait pas le squelette mal construit- avait le dos tourné sur quelque chose elle se faufila le long du cercle, effleurant le bois des tables du bout de l'ongle. Elle finit passer les jambes par-dessus l'une d'elle pour pénétrer à l'intérieur du cercle. Une jambe sous elle, l'autre pendant vers le centre du cerle, elle était assise tranquillement sur une table, son menton dans la même, le coude sur sa jambe. En silence, elle se contentait de regarder Nelby à travers ses boucles.
Revenir en haut Aller en bas
Nelby le Fourbe



Race : Vampire
Poste : Gardien de la Forêt
Elément : Wethil et Amar
Nombre de messages : 457

MessageSujet: Re: Le nouveau cours, en pleine Nature!   Dim 9 Nov - 17:12

Nelby étudiait attentivement une ancienne méthode d'invocation d'êtres d'Outre-Tombes quand il senti quelque chose/quelqu'un s'approcher de la "salle de cours". Une personne finalement, bien étrange et qui se déplaçait bizarrement. Il sourit, espérant rencontrer un élève aux aptitudes magiques étonnantes. Il se retourna d'un bloc, faisant voler sa cape tel une caricature d'un Vampire. Lui trouvait qu'il avait la classe, après, tout dépendait du jugement et de la bonne santé mentale de l'observateur.

En face de lui se trouvait une adolescente rousse, attablée nonchalament et... bien peu vêtue. Il ne se souvenait pas l'avoir déjà rencontré auparavant, mais bon, sa mémoire n'était plus une valeur sure. Elle ne l'avait même jamais été. Il s'avança tranquillement vers l'élève, pris une chaise et s'installa à quelques mètres d'elle. Il ne voulait pas faire fuir la première arrivante. Il se répétait sans cesse qu'il lui fallait éviter de sourire pour ne pas découvrir ses canines. Mais la politesse lui obligeait de sourire à ses élèves pour ne pas paraitre un méhant professeur. Dilemme intense dans un esprit aussi peu logique que le sien.

Une bonne minute passa avant qu'il ne se décida à parler. Il se releva, puis se rassit. Avant de se relever à nouveau. Il ne savait décidemment pas comment se comporter en société.

"Bien le bonjour mademoiselle! Je suis le professeur d'Amar, Nelby le Fourbe, Gardien de la forêt de Kalinach. Vous êtes en avance, le soleil est à peine levé. Mais qu'importe, le cours débutera avec vous. Les autres le prendont en route. Laissez moi aussi vous présenter mon assistant: Hide. N'ayez crainte, malgré son apparence, il est totalement innofensif."


Il se retourna et alla vers le tableau noir, en cours de route il se retourna et demanda gentiment:

"Comment vous appelez-vous? Et quels sont vos éléments maitrisés? Que souhaitez-vous apprendre ici?"
Revenir en haut Aller en bas
Indil Erelda
Wethil
avatar

Race : Mi-vouivre mi-hybride félin
Poste : Elève
Elément : Wethil
Nombre de messages : 182

MessageSujet: Re: Le nouveau cours, en pleine Nature!   Dim 9 Nov - 19:39

L'individu qui jusqu'à présent tournait le dos à la rousse se retourna brusquement. Il avait du entendre ou sentir la jeune fille ou quoique ce soit d'autre...Les habitants d'Elladat étaient si étranges qu'on ne pouvait jamais trop savoir ce qui allait vous tomber dessus. Des mages en somme. Et cinglés pour la plus part. Néanmoins la méthode de l'homme pour se retourner était... comment dire...risible. Tout à fait risible. Indil éclata de rire, mais d'un rire à peu près normal pour une fois. Ce type était très certainement un vampire... Mais il était encore plus ridicule que Simhour! Elle avait jusqu'à lors très fortement douté de la capacité que quelqu'un puisse être pire que l'imbécile flambeur... Mais ce type l'était.

Elle le suivit paisiblement du regard une fois calmée, le regardant s'installer sur une chaise pas très loin d'elle. La façon dont il la regardait lui donnait une impression bizarre... Pas forcémement mauvaise mais...pas bonne non plus. Bizarre et quelque peu désagréable. La wethil haussa un sourcil et lui lança.

-Vous avez l'air d'un dresseur d'animal qui espère apprivoiser un fauve.

A moitié craintif à moitié assuré... Mal à l'aise aussi, avec une distance de sécurité... Cet homme était étrange, aurait dit quelqu'un de normalement constitué. Indil se contenta de sourire d'un air tout à fait stupide, sans se demander si ses dents avaient repris apparence humaine ou bien s'il lui restait les canines pointues d'un félin. De toute façon ce genre de chose on le lui disait souvent assez vite. Ou alors elle se mordait la lèvre et avait l'air tout simplement bête.

Mais toujours moins que l'homme qui semblait jouer aux chaises musicales sans savoir s'il devait rester debout ou assis.

Professeur? Cours? Indil cligna des yeux, une fois, deux fois. Puis se laissa basculer en avant, tombant sur le ventre dans l'herbe fraiche. Totalement abasourdie.


-Cours? Cours?!

Elle eut une soudaine crise de fou rire, la faisant à moitié s'étouffer et avaler de la terre. Un cours. Elle. Dans un cours. Oh mon dieu. Oui, elle avait très tendance à oublier qu'elle se trouvait dans une école et que cette école n'était pas uniquement constituée de forêt. Dommage, hein ? Elle enfouit sa tête dans les herbes sans arriver à s'arrêter de rire. Au pire elle arrêterait de respirer. Elle?En cours? Non mais oh, plutôt mourir! Elle entendit le ...le professeur s'adressait encore à elle d'un ton gentil mais elle ne l'écoutait plus. Trop hilarde.
Revenir en haut Aller en bas
Nelby le Fourbe



Race : Vampire
Poste : Gardien de la Forêt
Elément : Wethil et Amar
Nombre de messages : 457

MessageSujet: Re: Le nouveau cours, en pleine Nature!   Dim 9 Nov - 21:02

Nelby observa attentivement la jeune fille, qui finissait de rigoler discrètement. Il se sentit un peu vexé sur le coup. Mais quelque chose en elle lui rappelait un félin, mais savoir ce qu'il en était réellement, ça c'était une autre chose... Pour plus tard, dirons nous.

Nelby finissait son discours quand soudain, la fille tomba dans l'herbe d'un seul coup. Il se précipita pour voir si elle allait bien. Il fut surpris de la retrouver complètement écroulée de rire. (Encore!) Nelby tiqua légèment puis la redressa et la remis sur sa chaise. Elle semblait ne s'apercevoir de rien, perdue dans ses éclats de rire incessants, quasiment nerveux et irrépressibles. Nelby la secoua, sans effet.

C'en était trop. Qu'on se fiche de lui un moment cela ne le gênait pas réellement; mais aussi ouvertement et gratuitement cela ne passait pas! Il était tout de même un professeur et elle une élève. Commencer un cours en étant ouvert et gentil ne marchait donc pas, il devait donc mettre un bon tour de vis. Se faire respecter tout de même, bon sang de bonsoir!

Etrangement, le cerveau de Nelby avait vacillé et touché une zone jusqu'à présent oubliée: l'amour propre. Une brume verte foncée se forma lentement dans la zone de la salle de cours et Nelby dévoila au grand jour ses yeux, rappellons le, un peu hors nature: un globe noir et un autre vert. Il leva un bras en direction de l'élève et cria d'une voix macabre et sifflante:

"Calme-toi sur le champ, je n'apprécie guère que l'on se moque de moi! Le cours va débuter alors tiens toi tranquille!"

Et il finit sa phrase en disparaissant dans la brume, pour réapparaitre juste à côté d'Indil, en lui faisant un grand sourire de gamin, mis à part qu'un gamin normalement constitué n'est pas doté de canines proéminantes. Il ajouta sereinement en conservant son sourire:

"ça marche?"
Revenir en haut Aller en bas
Indil Erelda
Wethil
avatar

Race : Mi-vouivre mi-hybride félin
Poste : Elève
Elément : Wethil
Nombre de messages : 182

MessageSujet: Re: Le nouveau cours, en pleine Nature!   Mar 11 Nov - 17:18

Le professeur avait beau secouer le corps de la jeune fille dans tous les sens, elle-même ne ressentait rien. Son corps bougeait, ses muscles et ses os s'entrechoquaient, ses mèches volaient et sa nuque lui ferait plus tard un peu mal. Mais son esprit était comme assez souvent, déconnecté. L'énervement de Nelby aurait normalement fait tiqué la jeune fille qui se serait, en relation avec son humeur de l'instant, ou bien énervée ou bien qui aurait cherché à l'agacer encore un peu plus avec ses mimiques d'agacante gamine.

Ce coup-ci elle était pas en état, désolée, mais Indil c'est un être à humeur et mentalement très instable. Et la nouvelle qu'on voulait la faire assister à un cours la mettait hors d'elle. Dans le sens propre du terme. Le cri du vampire n'aurait pas dû la faire réagir et dans un sens se n'étaient pas les mots employés ni la brume qui se baladait autour d'elle qui lui fit hoqueter soudain, se bloquant en plein rire. Elle lâcha un petit cri et se plaqua soudain les mains sur les oreilles. Les chats sont sensibles aux ultrasons et quand une voix devient sifflante, c'est encore plus désagréable pour eux. Style ongles sur un tableau de craie.

Indil resta bloquée sur pause quelques instants, immobile sur la chaise qu'on lui avait attribué de force. Elle rouvrit les yeux juste à temps pour voir Nelby réapparaître à côté d'elle et reprendre un sourire plus sympathique. Elle renifla l'air, captant l'électricité d'énervement qui s'y trouvait encore quelques instants auparavant en même temps que la colère du professeur. Puis elle détacha lentement ses mains de ses oreilles pour venir les placer sur ses jambes croisées. La jeune fille lui semblait soudain très calme. Trop calme. En fait, c'était plutôt sereine, presque mature. Et ce n'était pas souvent qu'on la voyait dans cet esprit.
Elle rendit le sourire du vampire et constata, amusée.


-Intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Nelby le Fourbe



Race : Vampire
Poste : Gardien de la Forêt
Elément : Wethil et Amar
Nombre de messages : 457

MessageSujet: Re: Le nouveau cours, en pleine Nature!   Mar 11 Nov - 18:41

La réaction de la jeune fille ne fut peut-être pas celle qu'attendait Nelby, mais au moins, elle ne se payait plus sa tête et avait l'air de le prendre un peu plus au sérieux. Bien, maintenant que les limites étaient établies, il n'en serait que plus plaisant de les franchir... Nelby se rappela qu'il n'avait pas mangé depuis un certain temps et à cette sensation de manque vint s'ajouter celle, plus perfide, de la soif de sang. Une plaie dévorante de l'intérieur qui vous tordait les entrailles et vous faisait voir en chaque être vivant une source potentielle de ce nectar carmin et chaud. Il secoua la tête et reprit ses esprits avant même avoir fait le moindre pas en direction de son élève. La promesse de ne pas toucher aux élèves fait à Dame Lyre était gravée dans son crâne. Mais combien de temps allait-il tenir? Il sortit une flasque d'un des plis de ses vêtements et en bu deux ou trois gorgées après s'être retourné. Il conservait toujours une réserve de sang sur lui, encore une fois, au cas où.

Le liquide était froid, trop ferreux et à la limite insipide. Mais cela convenait à Nelby, il était de plus bien trop occupé en ce moment pour penser avoir un festin. Le brouillard s'éleva et se répartit uniformément au dessus du cercle de tables, limitant ainsi la pénétration profonde des rayons de lumière. La lumière qui était déjà une source d'ennui avant son état de vampire, était devenue quelque chose de vraiment dangereux pour lui.

Il avança vers le tableau et traça quelques symboles étranges. Ils s'avérèrent être des dessins approximatifs d'arbres et d'animaux. Il se retourna et expliqua que la base de la magie Amar était la Nature en elle-même. L'énergie verte primordiale, la plus puissante car celle qui donnait la vie. Les autres magies ne pouvaient pas détruire la Source de Vie, la Nature. Les éléments sont comme soumis à celui-ci.

Nelby se retourna et en souriant, demanda:

"Au fait que savez-vous faire comme magie? Cela m'éclairera un peu sur la façon dont je doive orienter votre apprentissage."

Hide apporta des fioles diverses et variées ainsi que quelques fines seringues en métal et déposa le tout à côté du petit alambic d'où une odeur forte et un peu amer s'échappait. Un liquide brun-noir tombait goutte après goutte dans un grand bol en verre, dégageant une légère fumée blanche.
Revenir en haut Aller en bas
Halthios Lame de Roc
Amar
Amar
avatar

Race : Oghter (centaure)
Poste : Elève d'Elladat
Elément : Amar
Nombre de messages : 67

MessageSujet: Re: Le nouveau cours, en pleine Nature!   Mar 18 Nov - 0:11

Halthios avançait lentement, sa canne s'enfonçant dans l'humus à chaque pas. Il commençait à s'essouffler, mais ces derniers temps, il s'était beaucoup déplacé dans le château, et les marches de longueur moyenne n'étaient plus pour lui une aussi difficile épreuve qu'avant. Et l'air de la forêt lui était bien plus agréable que celui, poussiéreux et renfermé, du château. Malgré tout, la décision du professeur Nelby de déplacer le cours jusque là, si elle lui épargnait la montée de deux escaliers, rallongeait le trajet d'un bon kilomètre. Il était donc contre cette idée.

Mais enfin, des voix lui parvinrent, signalant probablement la proximité de sa destination. L’une était celle du professeur Nelby, sans aucun doute. L’autre, Halthios ne la connaissait pas. Elle était féminine, mais ne ressemblait pas à une voix qu’il ait déjà entendue. Elle le mettait également étrangement mal à l’aise, même s’il était trop loin pour percevoir les mots ; des petits frissons lui couraient le long de la colonne vertébrale à chaque fois que la fille parlait.

L’oghter repoussa ces appréhensions saugrenues et continua à marcher dans la direction des voix. Il dut pour cela enjamber quelques fougères et effilocher sa robe sur un buisson de ronces, mais il finit par déboucher sur la clairière aménagée pour l’occasion sans inconvénient majeur.

Son regard fit le tour de la salle de classe improvisée par le professeur Nelby. Si l’on exceptait le cadre plus rassurant, ce n’était guère différent de celle qu’il avait à Elladat. Il était là, bien sûr, devisant tranquillement avec… celle dont la voix avait inquiété Halthios. Le regard de ce dernier fut immédiatement capté : elle était installée sur une chaise dans une position sage mais étrangement décalée, comme si c’était la première fois de sa vie qu’on lui demandait de se tenir droite. Elle répondait à Nelby, mais son ton aussi semblait hors contexte, produit de l’instinct plus que de la réflexion. C’était probablement cela qui avait inquiété l’oghter : le cerveau de cette fille ne devait pas tout à fait fonctionner comme le sien.

Il inspira un grand coup et fit un pas de plus en avant, se dévoilant enfin. N’osant pas risquer de croiser le regard de la rousse, il se dirigea immédiatement vers le professeur, et lui uniquement.


« Bonjour, professeur. Je viens assister au cours d’Amar. »
Revenir en haut Aller en bas
Indil Erelda
Wethil
avatar

Race : Mi-vouivre mi-hybride félin
Poste : Elève
Elément : Wethil
Nombre de messages : 182

MessageSujet: Re: Le nouveau cours, en pleine Nature!   Sam 29 Nov - 19:38

Indil gardait son apparence d'enfant sage, les jambes impeccablements croisées – raccourcissant encore de quelques centimètres le bas de sa tenue mais ce n'était pas le genre de chose qu'il fallait souligner comme je suis en train d'impitoyablement le faire - . Et elle se tenait droite contre le dossier de sa chaise, les mains gentillement rangées. Presque innocente boucle de cuivre. Et puisque pour une fois la féline n'était pas occupée à faire moultes bêtises elle pouvait utiliser sa curiosité toute animale pour scruter chaque fait et geste de son «professeur». De quoi d'ailleurs? Non parce que la vouivre pouvait proposer une bonne vingtaine de matières moins politiquement correctes les unes que les autres. Bref. Elle l'espionnait sans vraie discrètion – discréquoi?- , l'observant lui tourner brusquement le dos pour faire...quelque chose. Elle tendit le cou, assez remise de ses émotions pour avoir envie de se lever et d'aller voir ce qu'il traficotait dans son coin, encore un peu trop choquée pour oser le faire. Pas encore.

Le professeur arrêta enfin de lui cacher quelque chose pour s'approcher de l'étrange carré noir pour... tracer des choses en couleur blanche dessus. Indil se crispa aussitôt sous le léger son qu'elle percevait au fur et à mesure que les choses naissaient des doigts du professeur mais réussit à ne pas cacher ses oreilles. Peut-être à cause de la curiosité qui parvenait à dominer son blocage. Qu'est-ce qu'était ce machin étrange et comment les écritures apparaissaient? Cela n'avait pas l'air magique pourtant...

Indil inclina légèrement la tête sur le côté. Elle ignora superbement la question de son professeur pour poser la sienne dans un souffle. Après tout, un élève n'est-il pas censé poser des questions sur ce qu'il ne comprends pas?


«.... Comment vous faîtes-ça?»

Tout le reste, les fioles, les odeurs qui s'en dégageaient lui passèrent ainsi largement au-dessus de la tête. Néanmoins lorsqu'une autre voix intervient elle réagit cette fois. La rousse tourna la tête vers le nouveau venu... Le nouveau truc. Elle leva un fin sourcil en considérant de bas en haut, de haut en bas, de droite à gauche, de gauche à droite puis enfin dans les deux diagonales, l'être qui venait tout juste de les rejoindre... et de saluer le professeur.

«Et moi, je ne mérite pas de salutations?»

S'enquit-elle aussitôt avec un ton de lady légèrement outrée. Taquine aussi mais avant tout de grande dame. Ce n'était pas parce qu'elle tenait plus de la fille des rues qu'elle n'était pas dotée d'un certain talent pour les imitations... Bah quoi? Déjà l'être était plutôt laid mais en plus il faisait comme si elle n'existait pas! Ca, ça avait le don de mettre en rogne l'exubérante jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Nelby le Fourbe



Race : Vampire
Poste : Gardien de la Forêt
Elément : Wethil et Amar
Nombre de messages : 457

MessageSujet: Re: Le nouveau cours, en pleine Nature!   Jeu 18 Déc - 21:53

Nelby reconnu Halthios, l'être hybride qui avait une faible constitution. Étrangement, presque par compréhension, Nelby voulait par tout les moyens le rendre fort. Comme Simhour l'avait rendu fort. Il voulait être en quelque sorte celui qui aidait pour une fois... Il s'approcha vivement de lui, en marchant vivement; avec le jeu des ombres, on aurait dit que Nelby avançait sans bouger les jambes, ce qui rendait le personnage encore plus bizarre. Il lui serra vigoureusement la main en prenant soin de ne pas le blesser avec ses os qui avaient de temps en temps la fâcheuse habitude de sortir sans commandement.

"Mon cher Halthios, la marche jusqu'ici ne vous a pas trop fatigué? J'ai une bonne nouvelle pour vous! Vous serez le premier, enfin second, l'ayant testé sur moi, à utiliser mon remède miracle à base de graines de Kahfèh!! Cela confère une énergie démente!! Hahaha! Mais bref, votre camarade a raison, la courtoisie et tout particulièrement avec les dames et demoiselles est quelque chose d'essentiel! Je me doute que vous ne l'aviez pas remarqué, avec l'atmosphère ambiante, je dois dire que vous pouvez être troublés. Mais voyez-vous le soleil n'est pas mon ami..."

Nelby débita ce discours avec la même hate, rajoutant quelques inepties au passage. Vraiment ce Kafèh ne devait pas être assez dilué... Peut-être en rajoutant un peu de cristaux de canne à sucre... La tête de Nelby bouillonnait de nouvelles expériences à tester quand il revint d'un coup vers le tableau et se retourna d'un bloc. Il venait de se rendre compte qu'il avait fait allusion au soleil, et commme il connaissait sa mauvaise habitude de sourire tout le temps, il se douta que son identité n'était plus secrète. Il décida donc de clarifier la situation afin qu'il n'y ait pas de malentendus. Il annonça d'un ton plus sérieux et parla lentement (enfin, normalement pour un être humain normal):

"Je tiens à vous dire quelque chose avant de continuer. J'ai beau être très discret, certaines de mes particularités n'ont pas du vous échapper. Je suis en effet pourvu de canines proéminantes ainsi que d'une déficience physique extrême sous l'action de rayons lumineux. En d'autres termes, je suis un vampire. Que cela ne vous effraye pas, ou juste le moins possible, j'ai juré allégeance à Dame Lyre de Vertus, directrice d'Elladat et lui ai promit de n'être la cause d'aucun trouble avec mes élèves. Vous pouvez avoir confiance en moi."


Etrangement, ces mots semblaient perdre leur sens dans la bouche de Nelby le Fourbe... Remarquez, pas si étrange que cela quand on le regardait... C'était le parfait opposé de la personne en qui on peut faire confiance les yeux fermés. Sauf évidemment Hide, qui vouait sa vie à son maître. Ce dernier s'activait toujours autour des fioles, oscillant entre le désir d'essayer un mélange et celui de boire la mixture qui reposait, enveloppée d'une brume noire et glaciale...

"Bien, maintenant que vous êtes là, je vous repose ma question: que savez vous faire avec la magie Amar? Est-ce que vous maitrisez une autre magie? Prenez un siège Halthios. Savez-vous maitriser deux magies conjointement? Là où vous le souhaitez, devant le tableau ça ira parfaitement. Aimez-vous la Nature? Ou au contraire la craignez-vous? Hide, on ne touche pas! On aura peut-être la chance de rencontrer des animaux sauvages par ici."

Nelby se calma un peu et décida de s'asseoir. Il prit un siège et fit face à ses élèves, assez loin pour avoir une vue d'ensemble et assez proche pour avoir accès au tableau en un tour de "chaise". Le cours débutait seulement. Et cela s'annonçait épuisant. De plus Nelby n'avait jamais enseigné auparavant et espérait ne pas faire de gaffe...
Revenir en haut Aller en bas
Halthios Lame de Roc
Amar
Amar
avatar

Race : Oghter (centaure)
Poste : Elève d'Elladat
Elément : Amar
Nombre de messages : 67

MessageSujet: Re: Le nouveau cours, en pleine Nature!   Mar 23 Déc - 19:21

Halthios considéra le professeur Nelby en silence. Il était différent de la dernière fois… Plus exubérant. Le Kahfèh ? Oui, il lui en avait vaguement parlé lors du premier cours, mais l’oghter n’y avait pas trop pensé. C’était ça, l’effet de sa mixture ? Une énergie débordante, à n’en pas douter, mais Halthios n’avait pas trop envie de se mettre à agir de la sorte. Evidemment, il ne pouvait pas vraiment dire ça à Nelby : il aurait insulté à la fois son travail et ses expériences. Et puis, il ne fallait pas juger trop vite. Le professeur était, logiquement, bien plus expérimenté que lui. Il savait sûrement ce qui était meilleur pour ses élèves, et il ne les mettrait pas en danger.

Il ne pouvait pas dire non plus que l’hypothèse de Nelby selon laquelle Halthios n’aurait pas remarqué Indil était fausse. Bien sûr qu’il l’avait vue, et même si ça n’avait pas été le cas, ses piaillements outragés auraient tôt fait de manifester sa présence. Il avait simplement évité au maximum de croiser son regard, et même de la regarder. L’instinct était puissant chez les centaures, et celui d’Halthios lui certifiait qu’il ne serait jamais proche de cette fille. Tous deux étaient élèves d’Elladat, mais les quelques murs entre leurs corps au château n’étaient rien comparés au monde qui séparait leurs esprits. Malgré tout, il n’y avait pas d’échappatoire : pour ne pas vexer Nelby ni installer d’emblée une mauvaise ambiance en se tenant à l’écart de la rousse, il devait rectifier son impolitesse. Il se tourna donc vers elle, bien qu’évitant toujours résolument de la regarder directement.


« Excusez mon impolitesse, mademoiselle. Bonjour. »

Une révérence rapide pour compléter le salut, et voilà Halthios qui se retournait de nouveau vers Nelby, lequel – qui l’eût cru ? – lui inspirait plus de confiance que la fille assise là-bas. Il écouta sa courte présentation, et au fur et à mesure que les mots de Nelby s’imprimaient dans son esprit, toute chaleur quittait le corps de l’oghter. Un vampire ? Il y avait tant de créatures dans ce monde qu’il n’était pas étonnant que celle-ci, cauchemar des livres pour enfants, existe également. Mais Halthios ne savait rien d’eux, à part qu’ils étaient plus puissants que la majorité des races mortelles, et qu’ils se nourrissaient d’êtres vivants. Le professeur leur demandait de ne pas prendre peur… La belle affaire. Mais il voulait faire confiance à Nelby. Sa première impression de lui avait été bonne. Il déglutit et chassa tout sentiment négatif de son esprit. Il ne fallait pas qu’il songe qu’il était coincé entre une folle et un meurtrier… Parce que si c’était vrai, la seule solution sage devenait la fuite, et elle était interdite à Halthios. En d’autres termes, mieux valait chasser ses préjugés et continuer à faire confiance à Nelby, malgré la difficulté que cette révélation imposait. Et à Nelby seulement, parce que l’autre, la psychopathe, il ne la sentait vraiment pas du tout.

Le cours commença, et la tension induite par la révélation de Nelby s’effaça légèrement. Halthios, qui fatiguait, obéit avec bonheur à la suggestion du professeur et prit une chaise. Assis aussi droit que possible, les yeux rivés sur le tableau et ignorant toujours sa « camarade », il répondit comme il put aux questions noyées dans la logorrhée de Nelby.


« Je ne sais pas faire grand chose. Je ne sais canaliser mon énergie que dans la terre. Ca la fait trembler légèrement, mais je ne peux pas le faire longtemps, parce que je ne sais pas bien filtrer mon énergie, donc le peu que j’ai se déverse d’un coup et je me retrouve épuisé. J’ai aussi assisté à un cours de Cala il y a longtemps, mais mon affinité avec cet élément est minimale. »

Voilà. C’était Halthios. A chaque fois qu’il résumait cela, il se demandait s’il avait vraiment sa place à Elladat. Mais bon… On ne demandait pas aux élèves d’être des monstres de puissance. Peut-être finirait-il par apprendre à mieux maîtriser ses pouvoirs. Il fallait l’espérer ; c’était pour ça qu’il était là, après tout…
Revenir en haut Aller en bas
Indil Erelda
Wethil
avatar

Race : Mi-vouivre mi-hybride félin
Poste : Elève
Elément : Wethil
Nombre de messages : 182

MessageSujet: Re: Le nouveau cours, en pleine Nature!   Mar 18 Aoû - 17:37

Pitoyable. La réaction du professeur à l'entrée de la créature était pitoyable, tout comme la faiblesse, la laideur de cette dernière. Leur salut était vigoureuse et énergique, mais quelque chose dans le regard et les paroles du professeur le trompait: il avait pitié, il compatissait. Et cela entraînait du dégoût dans les yeux d'Indil. Quel besoin avait-il d'accentuer l'infirmité de l'être en voulant ainsi le soutenir? Bien sûr, il était bien difficile de passer à côté d'une telle infirmité mais... accepter ainsi de l'aide aussi indulgente et la voir ... ça donnait des nausées à la vouivre. Celle-ci retient à grand peine une moue qu'elle transforma en un sourire quelque peu crispé. Il fallait qu'elle s'occupe vite fait et redevienne aussi inattentive qu'avant: observer les autres lui apprenait trop de choses sur eux, et les connaître était bien une des dernières choses qu'elle souhaitait.

Et, grands dieux que Nelby parlait vite. C'était impressionnant! Elle avait l'iimpression d'avoir manqué un mot sur deux, même si elle comprenait la teneur de ses propos. Enfin, il sembla se calmer sufisamment pour les prévenir de sa nature vampirique. Vous pouvez avoir confiance en moi... Oui bien sûr. Elle n'avait confiance qu'en deux personnes et, aux dernières nouvelles, lui et elles ne se ressemblaient en rien, mais alors en rien du tout. Elle pouffa légèrement de rire, visiblement ravie de la nouvelle. Indil lança un grand sourire radieux au professeur, teinté d'un étonnement sincère:


«-Mais c'est pas possible comme vous vous reproduisez vraiment vite! Un, deux, trois... Vous comptez faire d'autres petits? »

Oui parce qu'elle était sincère dans sa bêtise... Ne lui enveuillez pas, par pitié, elle n'y est pour rien, c'est presque de naissance. Conscience qu'elle avait quitté le rôle de sainte nitouche endossée quelques minutes auparavant et déjà trop lourd à maintenir, elle reprit sa prude position précédente.

En attendant, Indil attendait toujours le salut de la chose maladroite, et cela avec un certain orgueil... Mêlé d'un sentiment qui pouvait s'approcher de celui d'une blessure d'amour-propre. Le dénommé Halthios ne lui avait même pas jeté le moindre coup d'oeil! Pour une damoiselle du calibre de la vouivre c'était humiliant!.... Elle écumait intérieurement. Même lorsqu'il l'avait enfin saluée – ou plutôt lorsqu'il s'était abaissé à la saluer vu le temps que ça lui avait pris! Qu'est-ce qu'il avait contre elle? - il ne l'avait pas regardé. Là elle avait deux alternatives, soit elle estimait qu'une telle créature la salirait de son regard...soit elle se battait pour sa fierté!... Pourquoi pas les deux?! Un tel parti n'était pas impossible pour quelqu'un dont l'esprit et aussi désorganisé que le sien... Elle bondit aussitôt de sa chaise avec son sourire le plus délicat:


«-Vous êtes tout excusé monsieur Halthios! »

Elle sautilla vers lui le plus rapidement possible – vu qu'un escargot était plus vif et alerte que la créature, il y avait peu de chance qu'il l'empêche d'accomplir sa nouvelle idée stupide. Mais sait-on jamais. - et lui fit la bise avec entrain.

«-Coucou! »

Elle le laissa ensuite s'assoir tranquillement tandis qu'elle même reprenait sa place sur son siège.

Et nya nya... le professeur reparlait d'Amar. C'était quoi Amar? Indil ferma un court instant les paupières pour saisir le mot et l'assimiler. Maelyan! Maelyan était Amar! Sûre et certaine, puisqu'elle une fois plainte d'un de ses congénères Amar qui...voyons... avait utilisé une liane pour la pendre la tête en bas, comme une chauve-souris. Amar égal magie de la nature, de la terre! Biiien! A présent le discours décousu du professeur s''éclairait. C'était déjà ça, mais y avait-il matière à être si sérieux lorsque la vie peut n'être que rires?

Bobo la tête, trop de questions en même temps... Indil condensa donc sa réponse, histoire d'avoir la paix au plus vite:


«-Je suis Wethil. Il n'y a pas de raison de craindre la Nature puisqu'elle est en nous. »

Laconique. Et cette réponse n'était pas du tout due au fait que la nature l'avait sauvé lorsqu'elle avait failli perdre l'esprit. Evidemment, elle pouvait difficilement juger à quel point cet épisode et l'intervention de mère nature lui avait été préjudicable, vu son état causé par le dit préjudice...Enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Nelby le Fourbe



Race : Vampire
Poste : Gardien de la Forêt
Elément : Wethil et Amar
Nombre de messages : 457

MessageSujet: Re: Le nouveau cours, en pleine Nature!   Dim 30 Aoû - 23:26

La remarque de la jeune fille sur les vampires fit tiquer Nelby, encore une fois, peut-être une fois de trop. En tout cas, elle ressemblait de plus en plus à ses yeux à une outre de sang qui riait trop, était sarcastique et surtout, mais surtout exaspérante. Il se mordit les lèvres pour se retenir de lui sauter à la gorge, laissant perler quelques gouttes de sang qui filèrent sur son menton. Il les essuya d'un revers de manche, sans se cacher, et préféra se concentrer sur les capacités que lui énonçait Halthios. Il n'était pas doué, ça il fallait bien le dire, mais il était élève. Sur le coup, Nelby se rendit qu'il était assez puissant à la base finalement... Et sa vampirisation avait amplifié sa puissance. Il sourit intérieurement de ce fait. La puissance... ce mot chantait et dansait dans son complexe cerveau de conspirateur.
La fille se leva guillerette et vint embrasser Halthios... Décidément, elle devait avoir un grain. Non, elle avait un grain. Merveilleux... Les fous sont dangereux et imprévisibles, mais ils peuvent être des alliés ou des pantins très efficace. Ce qu'elle dit après en revanche apparaissait comme un concentré de raison, presque d'indifférence laconique dépourvu de toute empreinte de folie. Ainsi donc elle maitrisait les ombres et n'avait pas peur de la Nature. Nelby détourna son regard de son élève masculin et glissa vers Indil, du moins on aurait dit qu'il ne bougeait pas les pieds pour avancer... Surement à cause de la brume verte et sombre qui recouvrait le sol. Nelby se lécha les dents plus d'une fois avant de commencer d'un ton doucereux et... fourbe:

"Wethil?! Quelle aubaine! Il se trouve que je maitrise Amar ET Wethil. Cela pourrait être intéressant de mêler du Wethil à un cours d'Amar... Dans ce cas ma chère amie, pourriez-vous nous décrire vos capacités? Cela nous intéresse vraiment... N'est-ce pas Halthios?"

Nelby s'approchait encore, s'arrêta juste devant la chaise d'Indil et se pencha doucement vers elle. Ses yeux devinrent ternes derrière la brume on ne distinguait qu'une tache verte et une tache de... de vide. Il avait vraiment soif; en son être se battaient sa raison guidée par la promesse de Lyre, et son instinct guidé par le vampire bestial en lui. Cette envie de sang transpirait de lui comme par ondes malsaines; la température des lieux chuta d'un coup d'environ 5 degrés. Il était maintenant à la même hauteur qu'Indil, il avança encore un peu, avant de souffler d'une haleine glaciale sentant le sang:

"Oui... Dites-nous ce que vous savez faire..."

Finalement, la raison l'emporta pour cette fois-ci, et il se releva lentement avant de se diriger sans un bruit ni un regard pour quiconque vers la table aux alambics. Il sorti une seringue en argent à trois pointes courtes de sa cape, la remplit d'un liquide brun tirant fortement sur le noir, et s'injecta le tout au niveau de son bras gauche, manche relevée. Ses veines se tintèrent du liquide sombre qui se répandit rapidement dans son organisme, puis ne laissa plus rien apparaitre. Il se retourna un peu chancelant et transpirant, avant de reprendre d'une voix un peu essoufflée, mais tout ce qu'il y avait de plus normal, comme humaine:

"Alors? Nous attendons, jeune fille."
Revenir en haut Aller en bas
Halthios Lame de Roc
Amar
Amar
avatar

Race : Oghter (centaure)
Poste : Elève d'Elladat
Elément : Amar
Nombre de messages : 67

MessageSujet: Re: Le nouveau cours, en pleine Nature!   Mer 2 Sep - 16:18

La lunatique Indil, après avoir quitté sa moue boudeuse et son drapé de vexation, adopta une attitude complètement opposée. Comme une petite fille pleine d’entrain, elle sauta de son perchoir et se mit à gambader vers… Aïe, danger, c’était Halthios son objectif… Mais il n’eut même pas le temps d’esquisser le moindre mouvement de recul qu’un contact frais vint se coller à sa joue rugueuse. Sans considération aucune pour la laideur scientifiquement prouvée de l’oghter, Indil avait gracieusement déposé ses lèvres sur son visage. Il ne s’y était pas attendu et se méfiait de la rousse, mais elle parvint à le déstabiliser l’espace d’un instant. Même s’il n’y avait pas vraiment de réflexion derrière cet acte, cela restait un geste d’affection, chose qu’Halthios n’avait pas particulièrement l’habitude de recevoir au sein de sa tribu, et encore moins après. Pour une fois, il bénit l’aspect brunâtre de sa peau qui l’empêchait de rougir.

Indil, elle, s’était déjà désintéressée de lui. Il reporta donc son attention sur le professeur Nelby qui attendait toujours la réponse d’Indil aux questions posées. Halthios écouta avec étonnement la réponse bien sage de la rousse. Etait-ce vraiment ce qu’elle pensait ? On aurait cru une ligne apprise par cœur pour jouer la petite fille modèle devant les professeurs, mais si elle jouait la comédie, elle le faisait à la perfection, il fallait le reconnaître. En tout cas, Nelby était fort enthousiasmé par ses paroles – mais plus, semblait-il, par l’évocation du Wethil que par l’éloge de la Nature. Maintenant, il la pressait fortement de décrire ses capacités… Et il héla même Halthios pour qu’il participe à la conversation.

L’oghter aurait préféré rester caché derrière sa table le temps que Nelby décharge toute son énergie malsaine sur Indil. Affolé par le coup d’œil dans sa direction, il se dépêcha de dire ce que Nelby voulait entendre :


« Euh… oui. »

Puis il continua à se faire tout petit, en plaignant sincèrement Indil qui devait affronter le côté extravagant du professeur vampire.
Revenir en haut Aller en bas
Indil Erelda
Wethil
avatar

Race : Mi-vouivre mi-hybride félin
Poste : Elève
Elément : Wethil
Nombre de messages : 182

MessageSujet: Re: Le nouveau cours, en pleine Nature!   Sam 5 Sep - 17:55

Dire qu'Indil ne s'attendait pas à la réaction du professeur était peu dire. Non elle ne s'y attendait pas le moins du monde, quoique ce ne soit pas pour les raisons que l'on pouvait penser, ou qu'Halthios éprouvait. Non, elle, ne voyait juste pas en quoi ses pouvoirs pouvaient bien intéresser quiconque. Ils ne l'intéressaient même pas elle-même, c'est dire! La vouivre n'avait parlé de la nature de son don que pour avoir la paix, car elle avait bien compris que jamais Nelby ne la lâcherait tant qu'elle n'aurait pas craché le morceau. Mais le cours... Malgré la colère qu'avait eu Nelby lorsqu'elle s'était moquée de lui, son sentiment envers cette ... chose, était inchangé. Non, non non. Elle n'assisterait pas au cours. Ou plutôt elle n'assisterait pas au cours sans faire le maximum pour le saboter en cours de route. Non mais ho, fallait pas la prendre pour n'importe qui.

Mais déjà, Nelby s'approchait d'elle d'une façon, qui, pour quelqu'un de normalement constitué n'annoncerait rien de bon. Indil l'observa tranquillement, croisant une de ses jambes au-dessus de l'autre, son corps reprenant une attitude qui lui était plus naturelle, se détendant provisoirement. Ses yeux fous croisèrent ceux de Nelby, pas franchement plus normaux non plus. Mais autant ceux de l'enseignant étaient vides, autant les siens étaient encombrés et chaotiques. L'impression qui se dégageait de lui était vraiment étrange... Non, elle ne ressemblait pas à celle de Simhour, même lorssqu'il avait falli l'égorger un soir. Elle était beaucoup plus...sale. Doucereuse et mauvaise. Elle ressemblait même peut-être à celui du type insupportable qui occupait le corps de Simhour. Indil avait supporté celle-ci, elle supporterait celle-là . Quant au regard que lui portait le professeur, elle ne s'en inquiétait pas trop. La jeune fille commençait à avoir l'habitude qu'on la regarde comme de la viande, même si c'était d'habitude pour d'autre raison. Elle sourit doucement, gentiement à Nelby avant qu'il ne se détourne d'elle pour courir s'injecter un liquide peu appétissant. Indil pencha la tête sur le côté et murmura :


«-Je ne savais pas que le sang était brun... »

Visiblement, la question lui trottait dans la tête. Le nous attendons jeune fille la fit sursauter. Elle recroisa ses jambes différement et servit à Nelby son plus joli sourire.

«-Oui, nous attendons que vous nous appreniez à nous servir de l'élément Amar, puisque, en tant que professeur, c'est votre rôle... Si je me trompe pas évidemment, parce que je dois vous avouer que les cours et moi... »

Elle eut une moue attendrissante, d'enfant gênée de sa propre ignorance, et pourtant attachante. La féline poursuivit d'une petite voix.

«-C'est le premier cours auquel j'assiste, vous comprenez? »

Indil baissa la tête, la releva, puis chercha une sorte de soutien du côté d'Halthios auquel elle fit un pauvre sourire. Elle replongea ses yeux vers ses mains fermement entrelacées l'une à l'autre et ajouta d'un ton plus tranquille.

«- En fait, je n'aurais jamais cru assister à un cours. La magie ne m'intéresse pas vraiment.»
Revenir en haut Aller en bas
Nelby le Fourbe



Race : Vampire
Poste : Gardien de la Forêt
Elément : Wethil et Amar
Nombre de messages : 457

MessageSujet: Re: Le nouveau cours, en pleine Nature!   Jeu 8 Oct - 20:55

Nelby écouta les dernières phrases de ses élèves et une idée réaliste mais peu plaisante lui vint alors en tête.
Mince, je ne dois pas vraiment être un bon prof... Les menaces ne servent à rien, faut se rendre à l'évidence, je viens de terroriser 50% de ma classe et l'autre moitié s'est braquée contre moi. Je devrais peut-être rendre le cours plus intéressant, je suis là pour leur apprendre la magie à la base.

Nelby revint vers son tableau en sautillant plus qu'en marchant: il se sentait investit d'une envie d'enseignement débordante. Transmettre son savoir lui plaisait au plus haut point. Il était enfin utile à des gens non maléfiques; ses anciens jobs en tant qu'assassin notamment n'étaient en aucun cas supervisés par des gens bien intentionnés. Il effaça prestement le grand tableau noir et se mit à écrire le titre du cours: "Maitrise de la végétation et Applications directes". Il souligna ces quelques mots puis se retourna vers sa classe; disons deux élèves qu'il espérait motivés, même s'il ne se faisait pas trop d'illusions...

"Bien, étant parti sur de mauvaises bases, je propose d'effacer ce qui vient de se passer et de relancer le cours véritable. Comme indiqué à l'instant, ce cours se basera essentiellement sur les végétaux, leur maitrise et application. Pour exemple concret, je pourrais citer la croissance quasi instantanée."

Nelby posa devant lui un pot de fleur dans lequel une pousse de lierre sauvage était planté. Il toucha du doigt les racines et insuffla une onde magique au lierre. Le résultat ne se fit pas attendre: la plante se développa tant en racines qu'en lianes et feuilles. Il arrêta l'onde quand les branches avaient atteint le mètre de longueur. Le pot avait cédé sous la pression des racines et ces dernières pendaient mollement le long de son bureau.

"Voici le genre de choses que vous serez amenés à faire d'ici quelques instants. Mais ne vous affolez pas, je vais vous détailler explicitement la manipulation à réaliser. Tout d'abord je dois vous avouer que ce genre de croissance n'est viable que très peu de temps car tout végétal doit grandir naturellement à l'aide d'eau, ce que je suis moi-même incapable de produire, ne maitrisant pas Cuivénen. La nature conserve ses règles même en l'aidant avec la magie. Bien, Hide va vous donner une pousse de lierre à chacun. Ensuite vous allez essayer d' "écouter" cette plante, sentir son essence de vie, la sève circulant dans ses ramifications et racines. Cette épreuve relève plus de l'observation que de la magie pure. Une fois que vous ressentirez cette aura, dirons nous, touchez là avec la main entière, sans l'écraser évidemment. La main en effet et non pas les doigts comme moi. Pour des débutants, excusez le terme, il est plus simple d'établir une liaison avec plus de surface que celle infime du bout des doigts. Ensuite, vous allez essayer de vous synchroniser avec l'esprit du lierre, comme s'il faisait partie de vous, comme un organe en plus. C'est une étape délicate et qui nécessite une forte concentration. Encore à ce moment, il n'est pas question de magie. Cette dernière intervient à cet instant dans le processus. Une fois l'assimilation spirituelle effectuée, insufflez au lierre une onde Amar en vous concentrant sur l'évolution et la croissance."

Hide venait de distribuer les pots de fleurs et Nelby vint s'asseoir près de ses élèves. Il se tourna vers la jeune fille au caractère franc et bien trempé, puis il se dépêcha d'ajouter:
"Vous me dites que vous ne savez pas maitriser Amar. Selon moi, chaque être vivant a les capacités de maitriser n'importe quel type de magie, il faut juste réussir à affirmer ce potentiel. La Nature est en vous, essayez de la sentir au plus profond de votre âme, laissez vous vous envahir par l'esprit de la forêt ou encore l'essence tellurique. Ce travail ne requiert que de la concentration, c'est un effort sur soi. Bien évidemment il existe des prédispositions, comme vous avec Wethil ou bien Halthios avec Amar."

Nelby s'arrêta, hésitant puis prit le parti de continuer:
"Vous pourriez me demander pourquoi alors je ne maitrise que deux magies ou bien pourquoi tout les mages ne sont pas tous polyvalents. En ce qui me concerne la réponse est simple: que ce soit pour le feu, l'air ou l'eau je n'arrive pas à ressentir leur esprit. Pour la lumière, eh bien ma condition de vampire m'en empêche tout bonnement."

Le regard de Nelby s'égara loin vers l'horizon, puis il se leva et encouragea ses élèves à commencer l'exercice. Il retourna nettoyer le lierre sur son bureau puis écrivit au tableau les étapes qu'il avait énoncé.

Bon, ça a l'air de mieux partir là... Mais entre une fille qui ne sait pas manier Amar et Halthios dont les pouvoirs limités influe sur son physique, je crois que je n'irait pas plus loin pour ce premier cours... Mais c'est un début, j'ai hate de voir s'ils y arrivent. Mince, j'aurais du les prévenir que... Non ça devrait aller, je veillerais au grain.
Revenir en haut Aller en bas
Halthios Lame de Roc
Amar
Amar
avatar

Race : Oghter (centaure)
Poste : Elève d'Elladat
Elément : Amar
Nombre de messages : 67

MessageSujet: Re: Le nouveau cours, en pleine Nature!   Mer 14 Oct - 20:35

Halthios assista silencieusement à l’échange entre les deux cinglés. Hum, le terme était peut-être un peu fort… Oh, et puis non, décida-t-il finalement en voyant, d’une part, Nelby s’injecter des trucs louches, et d’autre part Indil tomber en admiration morbide devant la couleur de ce liquide. Du sang ? Certainement pas. Mais alors, de quoi s’agissait-il ? Halthios n’avait pas la curiosité d’Indil. Il préférait ne rien savoir.

Mais lui-même, il devait l’avouer, commençait à s’intéresser à tout ça, maintenant qu’il s’habituait à l’ambiance franchement glauque installée par le professeur. Après tout, ce n’était qu’une façade, Nelby avait beau prétendre appartenir à la race des vampires, il ne ferait aucun mal à ses élèves ; Lyre de Vertus veillait au grain. Restait donc le cours d’Amar proprement dit qui allait bientôt commencer. Halthios avait hâte d’y assister, et peut-être d’y apprendre de quoi mettre un terme à son incompétence totale.

Avant ça, toutefois, il fallait que Nelby cesse de reluquer la fraîche jeune fille comme s’il allait lui sauter dessus dans la seconde suivante. Halthios était à peu près sûr qu’un tel regard aurait suffi à n’importe quel soldat de la Garde pour jeter Nelby au trou avec pour motif « dangereux criminel sexuel » – si toutefois ledit soldat ne lui avait pas déjà mis une tatane dans la figure et un pieu dans le cœur à cause du sang vampirique, la nécromancie et tout le bazar. Mais Indil ne semblait pas s’en formaliser. Elle se contenta de baisser les yeux… et de sourire à Halthios ? Ce dernier détourna prestement le regard en sentant de nouveau la température de son visage augmenter. A quel jeu jouait-elle ? Il ne parvenait pas à savoir si elle était la pure et naïve innocente ou la diablesse fourbe et perverse. L’oghter se dit que c’était probablement l’effet recherché, et décida d’ignorer les frasques d’Indil. Enfin… de les ignorer encore plus.


« Monsieur », dit-il de la voix la plus respectueuse possible, « est-ce que le cours va bientôt commencer ? »

Le cours commença. Nelby fit une démonstration d’Amar en transformant une petite pousse de lierre en grosse pousse de lierre. Impressionnant. Egalement inutile, jugea Halthios avec désapprobation. Mais peut-être n’était-ce que pour le bien de l’exercice. L’oghter se tut jusqu’à ce que le squelette lui apporte sa propre pousse de lierre ; il le remercia alors d’une petite voix, tout en étant parfaitement conscient que l’aberration n’avait probablement que faire de sa gratitude.

Le lierre et le garçon se dévisagèrent un moment. En soupirant, Halthios posa la main sur les feuilles. Insuffler de l’Amar, ça, il savait faire, enfin, en théorie. Contrôler le flot de magie était une autre affaire. En général, ça restait aussi simple que « Corps d’Halthios => Terre ». Il ne savait pas faire autre chose et il ne savait pas se limiter. Peut-être serait-ce un bon exercice. Il se concentra pour sentir le lierre, et uniquement le lierre, afin de doser la quantité d’énergie qu’il faudrait y envoyer et de le faire de façon naturelle, plutôt que brutale comme il le faisait d’habitude.

Cela prit quelques minutes ; alors, il y eut cette instant, un quart de seconde peut-être, où Halthios eut la certitude absolue d’être synchronisé avec sa plante. Le lierre et lui ne faisait qu’un, et l’Amar du garçon allait pouvoir couler dans les feuilles comme le sang dans ses veines.

Sûr de lui, il ouvrit les vannes.

La terre dans le pot lui explosa à la figure.

Il s’était laissé aller et avait fait… eh bien, comme d’habitude, à part qu’il avait transmis son énergie dans un pot plutôt que dans le sol. Le micro séisme ainsi créé avait été plus violent encore que les secousses dont Halthios était capable en temps normal, car l’énergie avait été concentrée en un seul point.

Par conséquent : boum. La terre retombait en pluie sur les cheveux d’Halthios et il y avait des bouts de pot de fleurs un peu partout. Quant au lierre… n’en parlons même pas.

Evidemment, l’incident n’avait pas dû passer inaperçu. Halthios rassembla toute la dignité dont il était capable, s’efforça de ne pas songer au regard moquer qu’Indil devait lui lancer et leva les yeux vers Nelby avant de lui dire calmement :

« Monsieur, j’aimerais avoir un autre pot, si cela n’est pas trop demander. »
Revenir en haut Aller en bas
Indil Erelda
Wethil
avatar

Race : Mi-vouivre mi-hybride félin
Poste : Elève
Elément : Wethil
Nombre de messages : 182

MessageSujet: Re: Le nouveau cours, en pleine Nature!   Mer 7 Avr - 18:16

Indil était en période petite fille toute mignonne qui ne fait pas encore trop de bêtises, et pouvait donc à peu près s'apercevoir des changements de comportements qui se déroulaient chez les congénères qui l'entouraient. Comme Nelby qui se mettait soudain à sautiller comme un lapin devenu marteau. Le fait en soi, ne dérangeait pas Indil qui avait quelques problèmes psychologiques de son côté. Néanmoins, cela lui donnait envie de faire autant, de se rouler dans l'herbe, de miauler à tour de pattes et de bondir sur le premier papillon qui lui passerait devant le nez. Par bonheur pour son image de marque, Nelby arrêta bientôt de se prendre pour un lapin et se mit à écrire au tableau.

Notez que cette brusque envie de folâtrer dans l'herbe, avait ôté Halthios du champ de vision de la folle qui n'avait donc pas remarquer sa réponse à son sourire. Personne ne savait ce qui se serait passé si ça aurait été le cas, mais certainement que cela était mieux pour l'Amar. Néanmoins, la question de l'oghter avait bien pénétrer l'oreille de la jeune fille. Mon dieu, il tenait vraiment à ce que le cours ait lieu ? Tout le contraire d'Indil! Et voilà que le professeur se mettait à gribouiller quelque chose au tableau... Problème: Indil avait quelques problèmes pour euh...comment dire... lire. Donc elle se contenta de fixer Nelby avec un sourire débile sur les lèvres.
Elle leva un léger sourcil lorsqu'il se remit à communiquer avec eux d'une manière qu'elle puisse comprendre. Effacer nanana pour commencer le cours véritable? Eh ho! C'était trop facile, de supprimer et recommencer à zéro ! Si a chaque fois qu'une discution prenait un cours qui ne nous convenait pas, on choisissait de faire revenir nos souvenirs au tout début de la discution, cela allait vite devenir infernal!

En outre, un cours d'Amar qui se basait sur la maîtrise des végétaux... Cela semblait logique, au vu de ce qu'elle savait sur l'Amar. Bon, maintenant le professeur s'amusait à faire joujou avec un pot de fleur. La vouivre détestait ses machins-là. Quelle étrange et stupide idée que d'enfermer une plante dans un pot si non naturel. Elle pousserait bien mieux et serait bien plus jolie si elle était au chaud dans la terre meuble ! .... Nelby venait de splendidement faire effrondrer son raisonnement en faisant grandir de manière inopinée la petite plante originellement rabougrie. Ah.

Indil ne retient pas le petit reniflement dédaigneux émanant de son nez lorsque Nelby leur annonça que de toute manière la plante ainsi éclose n'était durable et viable. Ah ! Qu'est-ce qu'elle venait de dire hein ? Il fallait l'écouter ! ...Ah non en fait, selon le vieux bouc, il fallait écouter la plante. Ah ouais. Simple, hein. Cela ne vous jamais ait arrivé d'écouter les malheurs de votre bouleau préféré ou encore de conseiller le lierre grimpant le long de votre maison au sujet de sa vie conjuguale avec la haie du voisin ?
Jusque là, si les propos de Nelby étaient un chef-d'oeuvre d'absurde – quoique... Attendez, Indil va bien relever le défi -, ils étaient plutôt amusant. Mais les paroles que le « professeur » lui adressa particulièrement furent beaucoup moins hilarante pour la partie sensée de la rousse.

Se laisser envahir par l'esprit de la forêt. Hm. Voyons voir. Elle livra un sourire innocent au professeur en hochant gentillement de la tête. Elle allait essayer. Pour de vrai. Cela rendrait peut-être le gigolo plus favorable à sa charmante personne. Et puis, comme manifestement elle était coincée ici... Par contre, l'étape de l'aura, merci bien, elle allait la zapper. Fixer une plante verte comme si elle était télépathe, c'était au-delà des limites de sa « patience ». indil ferma les paupières, luttant pour ne pas les rouvrir, curieuse comme un chaton. Un petit triangle de langue pointa entre ses lèvres, tandis qu'elle apposait ses griffes sur le lierre.

Maintenant, qu'était-elle censée faire ? Attendre que la plante lui cause ? Qu'elle se mette spontanément à croître, touchée par sa main thaumaturge ? Indil pouvait au moin se concentrer. La Nature. Autour d'elle. En elle. Elle était un élément de la nature, comme le pauv' p'tit lierre. S'immerger. La Nature.
Le frôlement de l'herbe sur ses flancs, le vent sifflant dans ses moustaches, la terre poussiéreuse entre ses coussinets. Indil tombait dans un puit sans fond de sensations, tête la première, le museau savourant la Nature, l'Amar.

Un bruit de terre cuite qui se brisait lui heurta les oreilles. Indil sursauta, rejetant son propre pot pour le laisser se fracasser à son tour de l'herbe, rejetant dans le même temps son buste, son corps se renversant en arrière, sa chaise lui tombant dans les jambes. La rousse s'étala dans les hautes herbes, le souffle court. Elle avait dû...se laisser emporter ! La chaise couchée sur le côté, ses jambes par-dessus, délivrées de sa robe remontée à son nombril, Indil reprenait ses esprits, ses iris jaunes et fendus de noir s'affolant.
Bon point: sa perte de contrôle n'avait dû être que spirituelle, puisqu'elle voyait ses cuisses nues et la mèche de cheveux roux atterrie devant ses yeux. Le fait qu'elle sentait distinctement ses oreilles frémir – chose impossible à une vraie humaine – et voyait le monde sans rouge, n'était pas si important. Sa tignasse cacherait aussi bien ses yeux que ses oreilles velues.
La tête à l'envers, elle observa un Halthios couvert de petites mottes de terre.

« Etrange arbre biscornu. »

Visiblement, c'était grâce à lui qu'elle était sortie de son esprit chat. Elle esquissa un sourire bizarre pour le remercier. Indil leva brusquement un bras perpendiculairement au sol, un doigt tenu vers le ciel. Là! Une étoile filante !

«-J'peux en ravoir un aussi? »
Revenir en haut Aller en bas
Nelby le Fourbe



Race : Vampire
Poste : Gardien de la Forêt
Elément : Wethil et Amar
Nombre de messages : 457

MessageSujet: Re: Le nouveau cours, en pleine Nature!   Jeu 27 Mai - 22:56

Nelby était revenu à son bureau et griffonnait rapidement un cahier devant lui avec une plume à encre. Il prévoyait de nouvelles combinaisons avec les graines de Kahfèh, pour éviter au maximum les effets indésirables. Il tournait en rond les formules et dosages dans sa tête quand une petite explosion sourde résonna dans la forêt. Un bout de pot de fleur en terre cuite atterri sur son bureau, accompagné de terre noire. Il leva un sourcil en hameçon et se redressa, laissant son regard errer entre ses deux élèves pour connaitre l’origine de cet incident. Il s’avérait qu’au premier abord plus aucun de ses élèves n’avait de lierre en pot. Ces derniers étaient répandus au sol. Seconde observation et pas des moindres : la jeune fille était tombée en arrière, sa robe relevée jusqu’…oh Grands Dieux !! Et Halthios arborait une mine gênée, il était couvert de terre aussi. Visiblement c’était lui le responsable. Il avait fait littéralement exploser sa magie. Et par liaison son premier pot.

Nelby soupira, il n’avait rien d’un professeur officiel mais se sentait concerné par les résultats de ses élèves. Il se douta que pour un premier cours pratique, il en demandait beaucoup. Il allait devoir changer son optique. Bah, après tout, il n’avait pas pour le moment fait preuve d’une grande stabilité. Mentale surtout, mais c’est un autre sujet… Il se leva sans un mot, effaça le tableau avec des grands gestes lents, son esprit toujours encombré par des tonnes d’informations pour la plupart inutiles, mais cherchant un nouvel axe de travaux pratiques. Bien, il allait donc séparer sa classe en deux. Il se retourna d’un bloc et vola presque jusqu’à Halthios. Toujours ces mêmes déplacements si rapides les pieds dans l’ombre que l’on ne le voyait pas bouger ses jambes. Il épousseta légèrement les épaules de l’Oghter, et l’emmena à un bout de la classe en le maintenant fortement, trop peut-être, la main dans son dos.

"Mon cher ami, vous venez de me montrer que je vous emmenais dans une mauvaise direction. La croissance des plantes, même en tant qu’exercice basique n’est pas appropriée à vos capacités. Vous êtes un terrestre plus qu’un végétalien. Une branche de la magie Amar nettement plus offensive et puissante. Vous venez de me bluffer."


Nelby souriait, ses blanches canines à l’air, sympathiquement. Venant d’un vampire et de surcroit venant de Nelby lui-même, ça avait de quoi faire peur. Très peur. Mais il ne se rendait absolument pas compte que le fait de paraitre gentil le rendait encore moins avenant.

"Un terrestre comme vous doit se concentrer sur la Terre. Evident me direz-vous ! Haha ! Mais pas si simple en fin de compte. Voici des grands bacs de terre, il y en a trois comme vous le constatez."

Nelby insuffla dans chacun des bacs de la magie Wethil mêlée Amar, les colorants en noir marbré vert. Très beau soit dit en passant…

"Chacun des bacs à une résistance propre le premier faible le dernier très solide. Vous allez me faire exploser ces bacs. Vous allez concentrer votre pouvoir en un séisme assez puissant en fonction des résistances. Mais sachez que plusieurs petits séismes ne valent pas un grand, même si la puissance totale dégagée est la même. Les bacs ont un seuil de rupture, en dessous, c’est comme si vous souffliez dessus, au dessus, ça lâche et vous le faites exploser. Amusez-vous bien et n’hésitez pas à me demander si jamais des problèmes surviennent. Maintenant je dois voir cette charmante… jeune fille."

Nelby avança vers Indil, toujours avec ce grand sourire gentil à ne pas croiser un soir dans une ruelle isolée. Il la prit sous les aisselles et la releva avec aise, la chaise avec. Il posa son regard dans le sien, soutenant les yeux mutins.

"Bien, il semble que vous n’êtes pas anti-douée pour la magie Amar, mais votre point fort semble être Wethil. Je ne suis pas censé l’enseigner, mais je vais faire une exception. Disons que je vais vous diriger sur la limite entre Wethil et Amar, un voyage qui demande une certaine rigueur… Tant pis on fera sans !"

Nelby plaça ses paumes vers le ciel devant lui et créa deux orbes magiques, un noir et un vert. Il réuni ses mains de façon à mélanger ces deux orbes. Il obtint un seul orbe dont la couleur n’était pas sans rappeler la protection des bacs de terre d’Halthios. Il prit la main de la jeune fille et la posa contre la sphère de magie.

"Ressentez le pouvoir ainsi combiné. Vous distinguez le Wethil facilement, il coule en vous. Repérez le reste, voyez l’association. Je veux que vous arriviez à faire la même chose. Créez une sphère Wethil en ayant à l’esprit la Nature, végétaux, animaux, minéraux, terre, monde, vie. C’est un travail difficile je le conçois, mais il vous intéressera peut-être plus que la simple croissance du lierre."

Nelby libéra la magie confiée en sphère en posant la main contre Indil, laissant la magie parcourir son corps. Sans aucun dommage évidemment, juste pour lui faire ressentir Amar. Il se leva et revint à son bureau, repris sa plume et recommença à griffonner sur son cahier. Il était fier de lui, ça c’était un cours qu’il s’annonçait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Halthios Lame de Roc
Amar
Amar
avatar

Race : Oghter (centaure)
Poste : Elève d'Elladat
Elément : Amar
Nombre de messages : 67

MessageSujet: Re: Le nouveau cours, en pleine Nature!   Mer 14 Juil - 20:51

Halthios se passa la main dans les cheveux pour en enlever la terre. Il était vaguement confus. Il ne se serait jamais douté que canaliser la magie dans les plantes était si différent de le faire avec la terre. Voilà le résultat : il avait réussi à se faire remarquer… Mais d’un autre côté… être le centre d’attention dans une classe de deux n’était pas aussi gênant, surtout quand l’autre élève était Indil : elle aurait tôt fait d’accaparer de nouveau le regard de Nelby. Pour une fois, Halthios fut soulagé d’être en compagnie d’une fille aussi extravagante.

Il se laissa guider sans piper mot par Nelby, qui l’amena devant trois autres bacs de terre. Cette fois-ci, l’exercice était différent, et malgré lui, Halthios se sentit un peu bête. Il n’osait pas dire à Nelby qu’il ne savait pas comment il avait fait exploser le premier pot et qu’il doutait de pouvoir le refaire aussi facilement. Mais c’était lui le professeur… et au moins, pendant qu’Halthios bûcherait sur les bacs de terre, il aurait la paix. A condition que Nelby donne aussi quelque chose à faire à Indil pour qu’elle ne vienne pas voir ce que son petit camarade était en train de fabriquer.

Pendant que le professeur s’éloignait, Halthios tira une chaise devant les bacs et les défia du regard. Bon. Ca ne pouvait pas être si difficile. C’était un cours, après tout. Il repensa aux mots de Nelby. Cette idée de distinction entre les terrestres et les végétaliens était très différente de tout ce que l’oghter savait sur l’Amar, mais après tout, pourquoi pas. Cela pouvait expliquer le manque de délicatesse qui caractérisait sa magie. D’un autre côté, l’exercice des bacs de terre l’inquiétait : son plus gros problème avait toujours été de retenir ses maigres réserves d’énergie magique qui se vidaient entièrement à la plus petite tentative de sortilège, et non, au contraire, de tout décharger d’un seul coup comme Nelby le lui demandait. Mais encore une fois, il était professeur et savait ce qu’il faisait, malgré son aspect fantasque et ses discours incohérents. Enfin… probablement. En tout cas, Halthios l’espérait. Sinon, ça allait certainement mal finir.

Il commença à concentrer son pouvoir. Cette fois-ci, il ne réfléchit pas et plongea directement la main dans la terre du premier bac, puis y insuffla sa magie par ce biais. La terre commença à frémir sous ses doigts. Halthios sentait son énergie diminuer à vue d’œil, mais il serra les dents et continua à la transmettre au bac. Le contenu s’agitait de plus en plus mais le bac lui-même ne bougeait pas, comme Halthios s’y était attendu puisque Nelby l’avait renforcé par magie. Pas la moindre craquelure laissant penser qu’il allait bientôt casser. Mais une chose était sûre : Halthios ne serait pas le premier à céder. Pas question de s’en laisser conter par un bac à fleurs.

Sans se préoccuper de ce qui se passait avec les deux autres, sans essuyer la sueur qui dégoulinait sur son front, Halthios redoubla d’efforts.
Revenir en haut Aller en bas
Nelby le Fourbe



Race : Vampire
Poste : Gardien de la Forêt
Elément : Wethil et Amar
Nombre de messages : 457

MessageSujet: Re: Le nouveau cours, en pleine Nature!   Mar 8 Mar - 0:44

Le soleil montait haut dans le ciel à présent, et Nelby commençait à se sentir faible. Le vampire, même camouflé sous une cape d'ombre et sous un feuillage dense forestier, même complètement drogué au Kahfèh, ressentait la puissance néfaste de la lumière du jour. Bien pire qu'un Belmont même, cette immonde boule de feu gigantesque imposait sa loi sur terre et dans les cieux. Lutter était impossible, évidemment, et cela, tout les vampires l'avaient bien compris. Même Nelby le Fourbe. Pas si demeuré que ça finalement...
Hide se redressa d'un bloc dans un couinement de cartilage, puis se dirigea vers les affaires éparpillées et commença à les regrouper dans des grandes malles en bois d'ébène. Il ressentait la fragilité de son maitre face au soleil et ne pouvait se permettre de le faire attendre. Ce dernier se planta au milieu de sa "classe" et annonça d'une voix forte avec de légers tremblements:

"Mes chers élèves, en ma qualité de seigneur nocturne, je me vois obligé de mettre fin à ce premier cours. J'ai par ailleurs certaines affaires en cours d'une importance considérable qui requièrent mon attention, et ce pendant un temps assez incertain. Je ne sais donc pas quand je pourrais à nouveau vous faire cours. Je vous demande donc de travailler de votre côté le peu de choses que j'ai pu vous enseigner. Cependant sachez que j'aurais toujours un œil sur vous, il ne s'agit pas de rechigner à la tache donc. Je vous recontacterai pour le prochain cours. Soyez prêts."

Nelby s'avança vers les pots de fleurs et posa sa main sur l'épaule d'Halthios puis vint planter ses yeux bicolores dans ceux de l'oghter.

"Cet exercice vous fera le plus grand bien, je tiens à ce que vous le pratiquiez chaque jour, peu importe si vous allez jusqu'à l'épuisement ou si vous n'usez qu'un fragment de votre puissance. C'est la régularité et l'assiduité qui révèlera votre potentiel, que je pense assez important soit dit-en passant. Oh, une dernière chose mon jeune élève: vous avez intérêt à parvenir à briser le 3e pot avant notre prochain cours. Je compte bien brûler les étapes. Ne me décevez pas."

Il termina sa phrase en un murmure glauque, puis se coula telle une ombre au travers de la "classe" improvisée jusque devant l'incarnation féline de la rébellion. Il s'enveloppa autour d'elle comme une cape sombre et lui susurra quelques mots inaudibles à moins d'avoir l'oreille accolée à sa bouche.

"Tachez de revenir, ça sera intéressant. Ou plutôt, vous avez grand intérêt à revenir, chère demoiselle. Ah, et une dernière chose: soignez votre attitude, je ne suis pas souvent un gentil. Non pas que je sois méchant avec mes élèves notez, j'ai promis que vous deviez rester en vie et en un seul morceau à la directrice. Mais si je dois sévir pour insubordination, cela m'enchantera au plus haut point..."

En un souffle de vent Nelby revint derrière son bureau, leva les bras au ciel, et disparu en s'effaçant dans les restes d'obscurité de la forêt. Hide avait rassemblé toutes les affaires, les chargea sur lui et prit son envol.

Ainsi se terminait le premier cours en plein air de Nelby le Fourbe, professeur remplaçant, ex-assassin, fraichement vampirisé, complètement dérangé et drogué.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le nouveau cours, en pleine Nature!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le nouveau cours, en pleine Nature!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» .the magic of the mind
» Baptême d'Opaline Montgomery [PV]
» Balade en pleine nature / With Caliban Aoeki [TERMINE]
» Attention, un électron libre vient d'être lâché en pleine nature...
» [FB] En pleine Nature

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'école d'Elladat et sa cité Kalinach :: Et le monde extérieur... :: La forêt-
Sauter vers: