L'école d'Elladat et sa cité Kalinach
Bonjour ou bonsoir.
Merci de votre visite! N'hésitez pas à nous rejoindre Wink
Ce n'est pas très compliqué : il vous suffit de choisir un nom et un prénom conforme à votre futur personnage.
La catégorie "Au tout début il y eu..." est là pour vous servir d'aide à la création du personnage. Et les membres seront ravis de répondre à vos questions.

Nous recherchons:
Des chaotiques.

L'école d'Elladat et sa cité Kalinach

.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Joli joli poisson...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Sam 27 Déc - 23:54

Le visage d’Indil recommençait à se parer de quelques sourires, signe probablement que le discours de Simhour lui avait plus, même si elle n’était pas la plus romantique des gens du coin… Le vampire non plus, d’ailleurs. Enfin, quand ça lui convenait, si. Mais concernant Indil, les compliments qu’il venaient de lui faire n’étaient pas ce qui se faisait de plus fleur bleue ; bien loin des amants sans esprit qui élevaient leur objectif de copulation sur un piédestal tel le chien lèche les pieds de son maître, ses mots n’avaient rien d’hypocrite. Il le pensait réellement. Et le fait qu’Indil en ait été flattée montrait bien que son esprit, aussi foutraque fût-il, valait bien plus que celui des moutons d’Elladat.

Des moutons qu’il faut détruire.
Chut, toi !

Il allait vraiment falloir écourter cette conversation… damnation…

« Je te fais confiance pour gribouiller partout, » répondit-il à Indil sur un ton nonchalant.

Une lueur malicieuse illumina son regard. Il caressa les boucles rousses, splendides et brillantes malgré le peu de soin qui leur était apporté par leur maîtresse qui passait plus de temps à courir dans les bois qu’assise devant un miroir. Tirant gentiment dessus, il ajouta :


« Puisque tu n’es pas sage ! Va, va gribouiller partout à Elladat, en espérant que ça leur enlève un peu du plomb qu’ils ont dans la tête ! Si tout le monde était comme toi, on s’ennuierait moins là-bas ! »

Et puis il se releva. Indil ne disait plus grand chose. Enfin, si, elle répondait par moult commentaires effrontés au lyrisme légèrement exagéré de Simhour, mais il y avait quelque chose qui clochait. Ca restait gentillet par rapport aux piques habituelles de la jeune rousse, celles qui avaient failli pousser Simhour à l’égorger lors de leur toute première rencontre. Quant à sa réponse à la question larmoyante que lui avait posée le vampire, ce n’était pas vraiment une réponse. Elle avait l’occasion de le rembarrer violemment et ne l’avait pas saisie. La pauvre Indil devait vraiment commencer à être troublée.

« Alors je vais te laisser, ma douce, » conclut tout haut Simhour. « J’espère qu’on pourra se revoir quand je serai en meilleur état. Tu essaieras de porter une jolie robe. »

Il fit un effort de volonté pour tourner les talons. Oui, il aurait voulu rester ici avec la trop belle et trop pécheresse Indil – finalement à peine plus jeune, nota-t-il machinalement, que lui-même lors de sa mort –, mais Ahakom remontait peu à peu, et il avait l’air assez en colère pour se venger sur elle. Simhour ne voulait surtout pas ça. Alors, pour éviter de prolonger la conversation, il devait s’en aller.

Il s’arrêta néanmoins en entendant les derniers mots d’Indil, neutres en apparence, mais le vampire savait qu’il n’en était rien.

« Eh bien, » répondit simplement Simhour, « tu pourrais me dire que je t’avais manqué depuis cette nuit sur la tour, ou que tu as envie que je reste encore un peu. Mais je ne suis pas méchant, alors je ne vais pas te forcer à être hypocrite… ni à dire la vérité. »

Après ça, et sans attendre la moindre réponse, il partit. En courant, chose rare ; il n’osait pas voyager par le plan de l’Ombre comme à son habitude, de peur que cela laisse à Ahakom l’occasion de reprendre le contrôle. Mais il voulait s’éloigner d’Indil avant que quelque chose arrive qui le forcerait à rester. Alors il courut.

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Indil Erelda
Wethil
avatar

Race : Mi-vouivre mi-hybride félin
Poste : Elève
Elément : Wethil
Nombre de messages : 182

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Dim 11 Jan - 14:29

Indil guettait le moindre tressaillement du vampire, cherchant à savoir ce qu'il allait raconter. Il eut un court instant de silence qu'elle ne réussit néanmoins pas à interprêter. Pour une fois qu'elle prêtait son attention entière durant plus d'une minute à quelqu'un, celui-ci refusait d'afficher ce à quoi il pensait sur ses traits! Pourtant ce n'était pas faute de le détailler avec presque...avidité. Non avidité est un mot vulgaire, un mot mâle. Pas digne d'apparaître sur le visage d'Indil, du moins c'était ainsi qu'elle l'envisageait. On peut aimer se traîner dans la poussière et avoir une haute opinion de soi. Non mais ho.

Elle afficha un sourire radieux lorsque Simhour reprit la parole. Cette phrase lui plaisait beaucoup. Il lui fait confiance pour gribouiller partout? Elle n'avait pas de plume pourtant pour écrire pourtant... Qu'à cela ne tienne! Elle en volerait une à une quelconque proie qui passerait sous ses dents. Et l'encre? Quelqu'un en aurait bien, sinon ce quelqu'un se retrouverait avec une gamine impatiente qui tapait farouchement du pied. La vouivre posa délicatemenent une main sur l'épaule de Simhour avant de la faire lentement descendre le long de son torse. Indil lui livra un sourire innocent.


« Donc je peux te gribouiller dessus, par exemple?»

Elle s'approcha encore un peu de lui avant de sentir une main se glisser dans ses cheveux. Par bonheur il tira gentillement sur une de ses boucles. Par bonheur oui. Parce qu'un chat ça ronronne. Et par instant – en fait assez souvent – Indil appréciait énormément qu'on lui caresse les cheveux. Vous avez déjà vu une humaine ronronner? Non? Eh bah Indil préférait éviter. Même si ce n'était pas tellement selon sa propre volonté.

Mais la proposition suivante de Simhour...l'enchantait. Littéralement. Elle se mit à frapper ses mains l'une contre l'autre, applaudissant à tout rompre. Elle était guillerette comme tout. Gribouiller partout à Elladat? Oh oui! Prendre une plume et maculer avec application leurs murs tout blancs tout pas beaux? Oh oui oui ! Qu'importe le pourquoi! Puisque cela avait l'air amusant comme tout !

...Ma douce...Comment-ça, ma douce? Ca donnait envie de bouder ça! Une jolie robe? Non mais oh pour qui il la prenait?!


-Je ne suis pas une de tes soupirantes écervelées! Plutôt mourir que de porter ta fichue robe!

Gronda-t-elle sourdement. Comme un félin face à quelque chose qui ne lui plaisait vraiment, mais alors vraiment pas... Prêt à l'attaque. Elle n'était pas une poupée dont on choisit les vêtements pour l'habiller à son gré! Comment...comment osait-il! La vouivre serra les poings, enfonçant ses griffes dans sa peau. Stupide Simhour!

La phrase suivante du vampire manqua de la faire sortir de ses gonds. Oh comme il était tout simplement horripilant! A gifler! A être hypocrite ni à dire la vérité? Ca voulait dire quoi ça? Qu'elle était une pauvre petite chose soumise à sa volontée?! Elle n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit que l'homme tournait les talons. En courant avec un air ridicule. La rousse eut un léger sourire moqueur. Alors si ça, ça ne détruisait pas toute la classe dont il s'efforçait de se recouvrir...

Elle hurla pourtant:


« Va au diable! Chien! »

Déjà il avait disparu de son champ de vision pourtant. Elle se laissa tomber en arrière dans l'eau, son corps transperçant l'onde avec bruit. Ses lèvres formèrent simplements quelques mots en silence:

«Dis plutôt que c'est moi qui t'avais manqué... »
Revenir en haut Aller en bas
 
Joli joli poisson...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Joli-Trou, une localité succulente
» FILOU JOLI X PEKINOIS 1 AN 1/2 FOURRIERE 62 RISQUE EUTHA
» tv on the radio - un joli travail vocal...
» « Vogue, vogue mon joli petit bateau » - Adeline A. Romanov
» Un bien joli train

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'école d'Elladat et sa cité Kalinach :: Et le monde extérieur... :: La forêt :: Le ruisseau et sa cascade-
Sauter vers: