L'école d'Elladat et sa cité Kalinach
Bonjour ou bonsoir.
Merci de votre visite! N'hésitez pas à nous rejoindre Wink
Ce n'est pas très compliqué : il vous suffit de choisir un nom et un prénom conforme à votre futur personnage.
La catégorie "Au tout début il y eu..." est là pour vous servir d'aide à la création du personnage. Et les membres seront ravis de répondre à vos questions.

Nous recherchons:
Des chaotiques.

L'école d'Elladat et sa cité Kalinach

.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Joli joli poisson...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Indil Erelda
Wethil
avatar

Race : Mi-vouivre mi-hybride félin
Poste : Elève
Elément : Wethil
Nombre de messages : 182

MessageSujet: Joli joli poisson...   Mer 13 Aoû - 23:42

Indil fixait silencieusement le cours d'eau à ses pieds nus. Il y a quelques minutes encore, elle frôlatrait tranquillement, museau au vent, les pattes dans la mousse et l'herbe de la forêt quand elle avait reconnu un bruit, un son qu'elle pouvait reconnaître entre tous. Une des rares évocations de son enfance qui avait réussi à outrepasser son esprit vacillant. Celle de l'eau vive roulant sur les cailloux. L'eau, qui l'attirait autant qu'elle la repoussait. Les félins et les vouivres ne s'entendent pas du tout à ce sujet, paraît-il. Mais, non seulement l'eau claire, peu profonde, laissant voir chaque gravier qui en tapissait le fond la fascinait, mais de plus elle se sentait profondément... Crasseusse.

On ne refait pas un félin. Elle adorait se frotter à l'herbe, à la terre, s'étendre des heures au soleil... Mais le retour sous sa forme féminine n'était pas toujours très propre. Sa crinière toujours aussi emmêlée, sa chemise parsemée de taches diverses, son teint d'ivoire doté de taches de rousseur couleur poussière . Un bain s'annonçaient inévitable, songea la jeune femme, fronçant le nez. Prudemment; elle avança un pied dans l'eau, avant de l'en retirer vivement. Froid. Quoique le contraire aurait été bien pire à son goût! Elle se glissa doucement dans l'eau, se laissant porter par le très léger courant jusqu'à une région plus profonde du ruisseau, l'eau lui allant jusqu'aux épaules.

La jeune fille défit les derniers boutons survivants de son vêtement, laissant celui-ci s'épanouir autour d'elle, se gorgeant d'eau et se nettoyant naturellement. Elle plongea, ouvrant ses grands yeux clairs dans l'onde, elle effleura du bout des doigts le dos étincelant d'un poisson se promenant près d'elle. C'était presque beau, cette magie, la magie d'Elladat. La confiance. Même les poissons faisaient confiance aux humains et n'en avaient pas peur. Combien de jeunes mages avaient sourit en nageant en compagnie de la faune aquatique? La rousse laissa l'animal jouer près de son doigt, puis se faufiler entre ses jambes, avec un sourire enfantin, ravi et ravissant. Lorsque l'être revient près de son visage elle fixa ses yeux avec le même entrain, encourageant le poisson à s'approcher jusqu'à effleurer son nez, lui faisant faire un ersatz de rire aquatique. La confiance n'était pas quelque chose qui entrait dans le champ de l'imagination d'Indil.Elle enfonça sans prévenir ses ongles dans les ouïes, comme elle l'aurait fait en tant qu'animal avec ses crocs ou ses griffes.

Elle refit surface, à bout de souffle, quelques minutes plus tard, relâchant le cadavre de l'alevin noyé qui vint flotter à quelque distance d'elle, entre deux eaux. La féline porta ses doigts légèrement ensanglantés à ses lèvres, les suçotant pensivement, les yeux clos. Ainsi, une épaule nue, les paupières irrémédiablement fermées, son escarboucle luisant aux derniers éclats du soleil, on pouvait la prendre pour une vraie vouivre. Sauf qu'une vraie vouivre ne tuait pas les poissons par jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Jeu 14 Aoû - 0:22

Ahakom s'arrêta et tendit ses sens, tous ses sens, dans toutes les directions.

Il y avait un esprit non loin, un esprit plus complexe que les vies simples des animaux de la forêt. Le vampire ne pouvait pas en savoir plus à cette distance, mais c'était probablement un être pensant. C'était justement un être pensant qu'il cherchait, une fille qui avait pour habitude de batifoler dans la nature au lieu d'aller en cours. C'était peut-être elle, ou peut-être pas, mais le meilleur moyen d'obtenir une réponse, c'était d'aller voir.

A mesure qu'il s'approchait, il obtenait au compte-gouttes des informations supplémentaires sur la personne. Point de télépathie, malheureusement ; il ne lisait pas dans les esprits, mais dans les âmes. Et cette âme là était, euh... bizarre. Elle ne semblait pas appartenir à un humain, mais venir d'origines variées et indiscernables. Il sentait aussi la magie dans cette âme, une ombre qui empaquetait tout ce fatras de sentiments divers, contradictoires et pour le moins instables. Sur quoi était-il donc tombé ?

Mais à bien y réfléchir, cela correspondait à la description qu'il avait trouvée dans le coeur de Simhour. En gros, une folle. Il avait trouvé la vouivre au coeur de chat qui battait la campagne. Il n'avait plus qu'à aller se présenter, enfin, se représenter.

Au bout d'un moment, il put s'en remettre à ses sens un peu plus naturels, quoique surnaturellement aiguisés - il l'entendait clapoter dans le ruisseau non loin de là, et il sentait les odeurs de son corps, la crasse qui la recouvrait et s'évanouissait peu à peu, et le sang qui battait dans ses veines. Il s'approcha encore et vit les cheveux roux qui s'emmêlaient autour de son visage comme autant de serpents, et la chemise noire qui formait un sombre halo autour de son corps qui flottait dans la rivière. Hum, un corps plus très couvert, du coup.

Ahakom se retourna et se dissimula derrière un arbre, le temps de décider de la conduite à tenir. Il pouvait se présenter comme étant Simhour. Mais non, ce n'était pas dans son intérêt. Il voulait nouer des liens avec la jeune fille sous sa véritable identité et voir s'ils pouvaient collaborer, au moins un temps. Simhour, lui, n'avait rien fait d'autre avec elle que titiller un corps et chercher des sensations qu'il ne pouvait plus vraiment ressentir. Il y avait fort à parier qu'elle ne le tenait pas en haute considération de toute façon - d'après les souvenirs de Simhour, leur relation était... compliquée.

Mais il y avait définitivement quelque chose à tirer de cette jeune fille, s'il jouait bien son coup. D'abord, saluer.

Sans se montrer, il lança calmement :


"Excusez-moi, mademoiselle. Êtes-vous bien celle qui répond au nom d'Indil Erelda ?"

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Indil Erelda
Wethil
avatar

Race : Mi-vouivre mi-hybride félin
Poste : Elève
Elément : Wethil
Nombre de messages : 182

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Dim 17 Aoû - 21:21

Indil savourait le bref répit qui lui était accordé. Loin de tous les bruits de la ville et de l'école... L'école. Un court rictus étira ses lèvres, école... Ce n'était pas comme si elle y allait souvent, ça il fallait bien l'avouer. Mais les murs et surtout les toits lui filaient la chair de poule, c'était... Physiologique voilà.
La grimace se transforma lentement en léger sourire. Les élèves, tous ses mages, tous ces idiots lui apportaient un sentiment similaire mais certains étaient tout de même amusants, comme ça en passant. Elle n'avait jamais été d'une nature très sociable de toutes manières, alors supporter tout ce... Toute cette civilisation, c'était ça le bon terme, lui mettait les nerfs à rude épreuve.

Et tant que le chat en elle se la fermait, elle était très bien dans ce petit cours d'eau discret. Juste là avec le gargouillis indécent de l'eau, l'odeur du sang qui parvenait très sommairement à ses narines – absence des moustaches oblige - , l'air frais, la liberté... Elle s'étira comme un chat, rouvrant délicatement les paupières pour observer la rive à l'ombre. Bientôt il ferait nuit et Elladat deviendrait bien plus distrayant pour quelqu'un dans son genre... Elle aimait la nuit, elle n'y pouvait rien, ses gènes l'y poussaient avec acharnement. Quoique la vouivre ne faisait rien contre eux, certes.

Mais une voix rompit brusquement l'atmosphère qui commençait à plaire à la jeune fille. Inconnue, définitvement masculine. Et qui connaissait son nom. Elle fronça le nez, tournant sur elle-même, observant les berges désertes. Mais qu'est-ce que les gens avaient toujours à se cacher? Elle, elle le faisait mais...C'était pas pareil, non mais ho!


«Certainement plus que vous en tous cas. Vous avez donc peur de l'eau pour rester planquer comme un rat?»

Lança-t-elle, pas méfiante pour autant. Juste agacée de se voir dérangée. Indil Erelda... Elle donnait rarement son prénom et son nom en même temps... L'administration, Simhour et Maelyant étaient au courant... Ce n'était pas la dernière, Simhour l'aurait reconnue et l'administration... Va chier.
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Lun 18 Aoû - 18:31

Le vampire était resté immobile derrière l'arbre, bras croisés, à attendre sagement le bon vouloir de la princesse Erelda, si toutefois c'était bien elle. Sinon, il repartirait et se désintéresserait de la rousse qui se baignait. Mais à en croire Simhour, elle lui ressemblait comme deux gouttes d'eau.

Elle répondit enfin, et Ahakom sursauta, surpris. Au son de la voix de la jeune fille, son coeur avait fait un bond inexplicable. Quoique, peut-être assez explicable, finalement. Cela devait venir de Simhour. Son colocataire lui avait raconté que leur courte relation n'avait été qu'un moyen de se distraire, un amusement sans conséquences. Mais il n'avait pas dit qu'il s'était malgré tout autant attaché à la jeune fille. Manifestement, cette soirée sur la tour restait un souvenir chéri par Simhour, même si elle était sans lendemain.

Ahakom esquissa un sourire pervers dans l'ombre de l'arbre. Si c'était vrai, il allait s'amuser... Sans compter qu'il pourrait peut-être aussi utiliser cette histoire à son avantage vis-à-vis d'Indil... Est-ce qu'elle avait gardé un bon souvenir de cette soirée au milieu de sa folie ? On allait bientôt le savoir. Mais d'abord, faire connaissance.


"Il ne s'agit pas de peur, damoiselle Erelda," répondit poliment Ahakom. "Mais je ne suis pas du genre à me montrer devant une jeune fille à moitié déshabillée. Redevenez décente et nous pourrons faire progresser la conversation."

Il avait néanmoins l'intuition qu'elle n'avait que faire de la décence. En tout cas, cela collait bien à ce qu'il savait d'Indil Erelda.

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Indil Erelda
Wethil
avatar

Race : Mi-vouivre mi-hybride félin
Poste : Elève
Elément : Wethil
Nombre de messages : 182

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Lun 18 Aoû - 20:04

Damoiselle Erelda... Qui était cet imbécile planqué derrière l'arbre encore? A part l'administration et autres sottises, les seuls à l'appeller Damoiselle Erelda étaient les dragueurs du dimanche qui se donnaient une contenance à peu près proprette. Elle n'était pas une damoiselle et ça les gens normalement constitués le voyait assez rapidement, habituellement .

Il n'était pas du genre... Indil secoua ses longs cheveux trempées, riant doucement. Pour qui il se prenait? C'était lui qui venait l'emm...lui gâcher la vie et monsieur croyait encore qu'il pouvait se permettre de lui poser ses conditions? C'était de la pure folie! Redevenez décente... Indil n'avait jamais obéi à quiconque, à part peut-être au souvenir de sa mère, alors... Un mince sourire moqueur s'afficha sur ses lèvres. Son esprit de contradiction étaient naturellement développé au-dessus de la moyenne... Autant en profiter, non?

Elle laissa retomber ses bras le long du corps, laissant dans le même mouvement sa chemise glisser pour de bon de ses épaules, jusqu'à s'égarer dans l'eau à plusieurs mètres dans son corps. Indil tourna légèrement la tête vers le tissu qui venait de dégringoler de son dos, l'observant derrière sans rien dire avant le repousser de la main. Ceci fait elle se tourna vers le coin d'où provenait la voix pour narguer l'inconnu.


«Qui te dit que j'ai envie de te parler? C'est toi qui veut me voir, pas le contraire...»


Se désintéressant de l'homme comme si l'histoire était d'ors et déjà classée elle replongea un instant sous l'eau, reprenant sa baignade là où elle en était précédemment, sans se soucier de lui ni de son vêtement qui flottait plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Lun 18 Aoû - 21:08

Ahakom pencha la tête en arrière l'appuya contre le tronc de l'arbre, souriant malgré lui. Voilà l'Indil qu'il connaissait... Ou plutôt, celle que Simhour avait connue. Une chose était certaine, alors que le monde devenait fou, que tout le monde s'entredéchirait et que des alliances millénaires s'effondraient pour un quignon de pain, la rousse, elle, toute incarnation du chaos qu'elle était, n'avait pas changé d'un brun. Toujours inégale à elle-même, en quelque sorte.

C'était d'ailleurs cela qui lui avait plu... C'était la seule mortelle d'Elladat qui ne tournait pas en rond pendant trente ans avant de prendre chaque décision : elle ne savait pas ce qu'elle voulait, puisqu'elle voulait tout et rien à la fois. Notamment, qu'on lui fiche la paix pendant qu'elle semait sa folie aux quatre coins de Kalinach. Voilà qui parlait au coeur de Naur du vampire... Aussi chaotique que les flammes, peut-être même la personne qui lui ressemblait le plus à cent kilomètres à la ronde.

Ahakom eut un frisson et bondit sur ses pieds, enragé.


"Simhour ! tempêta-t-il à voix basse. Tais-toi ! Je te l'ai dit : je suis celui qui donne les ordres ici, maintenant !
- Bah. Tu es venu voir Indil, donc ? Je vais prendre plaisir à regarder pendant que tu te casses les dents.
- Si ton corps n'était pas aussi le mien, je te jure que je te réduirais en..."

Il s'arrêta net, d'abord parce que Simhour s'était retiré, ensuite parce qu'il venait de se rendre compte qu'il ne parlait plus vraiment à voix basse. Est-ce qu'Indil l'avait entendu ? Possible, probable même. Est-ce qu'elle y avait prêté attention ? Ca... c'était moins sûr. Elle semblait s'être désintéressée de lui. Quelle garce... Mais s'ils partaient d'un meilleur pied, elle pourrait certainement lui être utile. A condition de ne pas la laisser filer avec le courant.

Et puis, s'il attendait son bon vouloir, il était parti pour poireauter toute la journée...

Il finit donc par se résoudre à sortir de derrière l'arbre - manifestement, elle ne se sentirait aucunement diminuée de discuter dans le plus simple appareil. Après tout, c'était elle qui l'avait choisi. Ahakom fixa donc les yeux sur les cheveux roux qui flottaient dans le ruisseau, et il fallut bien reconnaître qu'il aurait été dommage de laisser tout ceci caché. Mais ce n'était pas très important... Ahakom n'était pas venu pour le corps d'Indil, mais pour sa magie et sa position à Elladat. Il avait bien l'intention de ne pas repartir bredouille, et il était sûr qu'il pouvait arriver à quelque chose avec elle.


"Me voilà, damoiselle Erelda," lança-t-il à la nageuse. "Puisque vous insistiez pour que je me montre... quoique pas autant que vous... je suis là. Retournez-vous et dépêchez-vous de me reconnaître, que nous puissions commencer à parler de choses sérieuses. Ou dois-je venir vous chercher ?"

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Indil Erelda
Wethil
avatar

Race : Mi-vouivre mi-hybride félin
Poste : Elève
Elément : Wethil
Nombre de messages : 182

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Lun 18 Aoû - 21:46

Indil refaisait tout juste surface lorsqu'un chuchotement lui parvint, provenant manifestement du coin où l'autre imbécile à la manque s'était caché. Le temps que ses oreilles reprennent conscience du monde qui les entouraient elle ne put capter que quelques mots « réduirais en...». S'il était plus que probable que ça soit l'inconnu de derrière l'arbre qui marmonne quelque chose un court instant la pensée qu'il ne devait quand même pas parler tout seul traversa l'esprit de la jeune fille. Avant de s'éteindre comme la braise qu'on a plongé dans le ruisseau.

Et de toute manière elle avait autre chose à penser, au bruissement qu'elle venait d'entendre, Monsieur avait enfin décidé de sortir des fourrets. Elle sourit malicieuse.


«On arrête de jouer au voyeur?»

La vouivre se retourna sans cesser de sourire, avant que ses fins sourcils s'écarquillent légèrement. Surprise.

«Simhour Burningblood»

Souffla-t-elle à mi-voix. Encore une hallucination? Car ce n'était ni la voix ni le comportement du vampire, non... Mais c'était bien son corps et sa silhouette. Elle secoua à nouveau la tête, choississant de faire abstraction de la surprenante ressemblance physique entre les deux hommes. Pas la première fois qu'elle voyait des choses que ses amies certifiaient ne pas voir le moins du monde... Et ce n'était pas cela qui allait l'empêcher de s'amuser ou non!

«Venir me chercher? Délicieuse proposition!»

Ria-t-elle sans transition. En quelques brasses elle s'approcha de la rive pour lui tendre les bras, sans cesser de lui sourire sans raison.

«Viens! Viens donc! Sinon on ne parle pas!»

Elle se recula d'un élan, ses origines vouivres se ravissaient de retrouver leur élément original. Elle pencha légèrement la tête sur le côté, avec une innocente feinte.
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Mar 19 Aoû - 0:35

Elle l'avait voulu, elle l'avait eu. Le vampire était maintenant debout sur la berge, bras croisés et regard fixé sans dévier ni ciller sur elle, et sur ses yeux quand elle se retourna vers lui. Elle parut surprise, ce qui contenta Ahakom. Il refusait que cette gamine lui en remontre plus longtemps. Pourquoi est-ce qu'il avait voulu la rencontrer, déjà ? Il commençait à avoir des doutes. Mais Simhour n'était pas un imbécile, loin de là ; impulsif, oui, mais s'il la jugeait intéressante - même en pensant avec ses organes génitaux - c'était qu'Indil devait renfermer plus que son enveloppe de peste horripilante ne le laissait penser.

Mais déjà, Indil avait repris sa contenance habituelle et enchaînait sur la menace qu'avait énoncée Ahakom, en la qualifiant de "proposition"... Hum. Il cernait le personnage de mieux en mieux. La question, c'était : est-ce qu'il accepterait d'entrer dans son petit jeu ? Il n'était pas Simhour, il était là pour affaires sérieuses.

Quoiqu'à bien y repenser, et à étudier les formes de la jeune fille avec une galanterie toute relative, la battre sur son propre terrain avait un certain attrait.


"Je ne suis pas un voyeur," fit-il doucement. "Je suis un homme venu discuter avec vous, tout simplement."

Il sourit et écarta les bras en faisant un pas de plus vers l'eau.

"Je ne suis pas non plus Simhour Burningblood. Ou du moins, pas entièrement. C'est une histoire compliquée, mais partez du principe que je suis l'idiot avec lequel vous avez fricoté sur la tour, mais en mieux."

Ahakom se tut et laissa retomber ses bras. Son regard se détacha d'Indil et tomba, songeur, sur l'eau qui clapotait à ses pieds. Il resta muet quelques secondes, puis reprit, décidé :

"Vous voyez, je ne pensais pas que les choses prendraient cette tournure. Mais il semblerait que vous ayez imposé des règles... alors..."

Le vampire releva brusquement les yeux pour les fixer de nouveau sur ceux d'Indil, aussi fous que toujours. Sans en dévier, il défit le fermoir de sa cape et la laissa tomber à terre. Il enleva aussi le haut de son costume noir soigné pour ne garder que la fine chemise de soie qu'il portait en dessous, puis retira lentement ses bottes. Enfin, il mit les pieds dans l'eau et avança résolument vers la petite rousse.

".. Je viens te chercher, que nous parlions."

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Indil Erelda
Wethil
avatar

Race : Mi-vouivre mi-hybride félin
Poste : Elève
Elément : Wethil
Nombre de messages : 182

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Mar 19 Aoû - 17:04

Non il n'était pas voyeur même si quelques regards s'égaraient par intermittence, hein? Il semblait tenir à conserver une image propre de sa personne avec un tel calme sérieux que s'en était risible. Surtout si vous posséder comme Indil la capacité de rire sans avoir besoin de raison valable. Elle retient un éclat de rire, se contentant d'un léger hoquet, sans quitter l'homme des yeux.

-Depuis quand les hommes discutent? Un homme, toi? Je n'aurais pas cru.

D'accord la deuxième partie de sa réponse était facile, elle devait l'admettre. Mais elle était d'humeur boudeuse quoique cela ne se voye pas encore particulièrement. L'inconnu l'avait dérangé et visiblement pour des futilités, en plus de lui taper légèrement sur ce qui lui restait de système. Ca donnait envie de se pendre de pareilles con...sottises. Un léger sourire semblable à celui d'un arnaqueur professionnel qui s'autorise un sourire en coin en voyant que son pigeon se laisse tranquillement plumer avec une bonne affaire en cadeau, vint sur ses lèvres. Même si l'inconnu rechignait à s'abaisser à son niveau – c'était sans doute ce qu'il pensait- et accepter de bon coeur ce qu'elle voulait, il avançait, petit à petit dans l'eau.

On ne capitule pas franchement mais au fond, le résultat est le même...


-Mais en mieux? Ca, c'est un raisonnement de Simhour. Tu a peur de lui ressembler ou quoi? T'as déjà son néant niveau modestie et son allure grandiloquente qui donne envie de se foutre de toi.

A la suite, elle leva ses bras au-dessus de l'eau pour applaudir en laissant échapper un petit rire pas très net.

-Oh oui! Oh oui! J'impose mes règles, oui, c'est à toi de savoir ce que tu veux!


Enfin, enfin il s'était décidé! Si Indil semblait folle de joie, c'était pour une fois, sincère! Elle l'était! Les choses promettaient de devenir un tantinet plus amusantes et plus distrayantes! Elle soutient le regard du corps de Simhour sans cesser de sourire d'un air guilleret, ce qui ne l'empêcha pas de voir une partie des vêtements de l'homme tomber sur la rive puis le voir s'approcher d'elle. Son air déterminé prêtait à rire mais pour une fois la jeune fille résista à l'envie.

-Pas trop tôt tu sais!

Elle tendit à nouveau les mains vers lui, lui faisant encore une fois signe de venir. Il y avait du progrès, c'était bien. Même s'il tenait visiblement à son idée de discution et si elle trouvait sa tenue encore endimanchée. Oh les faux lords et leurs pensées bizarres... Elle eut un petit rire.

-Tu vas mouiller tes beaux vêtements my lord.
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Mar 19 Aoû - 18:59

L'eau lui montait maintenant jusqu'aux genoux et Indil n'en finissait plus de lui jeter tout ce qui lui passait par la tête. C'était assez exaspérant. Se prêter à de tels enfantillages... Mais alors, pourquoi continuait-il ? Il devait se prendre au jeu malgré lui. Il fallait bien reconnaître qu'Indil donnait envie d'en savoir plus sur elle. Elle n'était pas réellement énigmatique, mais elle avait tellement de facettes qu'on ne pouvait reconnaître la vraie dans tout cela.

"Simhour était un imbécile," lança-t-il en souriant, tout en continuant à avancer dans la rivière. "Tu le connaissais, non ? Tout feu tout flamme, mais pas fichu de terminer quoi que ce soit. Je crois que tu es bien placée pour le savoir, d'ailleurs."

A moitié pour lui-même, il ajouta :

"Et puis, moi, je sais parfaitement ce que je veux."

Alors, sans prévenir, le vampire s'immergea dans l'eau. Il ferma les yeux et resta ainsi de longues secondes, avant, enfin, de ressortir sans broncher. L'eau cascadait de son visage et imprégnait sa chemise, qui, à présent transparente et plaquée contre son torse, ne couvrait du coup plus grand chose. Il écarta les bras en adressant un regard innocent à Indil.

"Voilà, je suis trempé et mes vêtements de "lord" sont ruinés. C'était bien dans les règles que tu m'imposes, n'est-ce pas ? Ou bien est-ce que je dois encore faire quelque chose pour attirer l'attention de la princesse ?"

D'un coup de talon, il se propulsa dans l'eau ; et, faisant fi du poids de ses vêtements, il nagea jusqu'à la jeune fille qui semblait s'extasier du tour qu'avaient pris les événements. Beaucoup moins respectable que dans les contes de fées, la princesse, mais bon, il fallait bien avouer qu'il ne correspondait pas non plus au cliché du prince charmant, si l'on oubliait ses vêtements coûteux et le visage d'ange que lui avait cédé ce cher Simhour. Pas de haute tour, pas de cheval blanc, pas de bons sentiments... Les temps avaient bien changé, et Ahakom avait dans l'idée que ce compte de fées d'un nouveau genre plaisait beaucoup plus à son interlocutrice. Lui-même commençait à s'amuser, il fallait l'avouer.

Il atteignit Indil et émerga de nouveau, cette-fois juste devant elle. Oui, elle était belle... Elle ne devait pas avoir de mal à accrocher des mâles pleins d'hormones, ou des vampires sans aucun contrôle sur eux-mêmes. Confirmation de ce qu'il avait dit plutôt : Simhour était vraiment un pauvre imbécile, tout excité pour un joli minois ! Cela dit, Indil ne valait pas beaucoup mieux dans le genre. Si Ahakom acceptait de lui donner ce qu'elle voulait, elle se montrerait sans doute beaucoup plus... réceptive à ses idées. C'allait peut-être se révéler plus facile que prévu, finalement.

Ahakom se pencha, approchant des lèvres tout doucement de l'oreille d'Indil.


"Alors ?" murmura-t-il. "On progresse, ou tu préfères tourner autour du pot ?"

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Indil Erelda
Wethil
avatar

Race : Mi-vouivre mi-hybride félin
Poste : Elève
Elément : Wethil
Nombre de messages : 182

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Mar 19 Aoû - 23:56

Elle le connaissait? Non, elle ignorait ce que ce mot voulait dire au juste... Connaître, confiance, amitié... C'était tellement vague comme termes! Et de plus cela rimait tellement avec stabilité que ça la rendait malade! Aussi elle haussa légèrement les sourcils, comme étonnée?

-Bien placée pour le savoir?

Le pire c'était que son incompréhension n'était pas feinte. Elle se rappellait très bien du moment passé avec le vampire sur la tour mais elle ne ressentait pas cela comme l'homme en face d'elle, pour elle se n'était qu'un évenement parmi tant d'autres... La vouivre reprit son sourire en entendant le petit ajout pensif fait par l'inconnu. Il était du genre décidé? Tant mieux pour lui! Ca ne changerait rien à son propre comportement indéci... Ou pas.

-Ah oui? Et quoi donc?

Hop baignade! La rousse inclina la tête sur le côté pour observer les ondulations de l'eau causées par l'immersion de l'homme. Durant un moment elle resta ainsi, parfaitement immobile, attendant que l'autre daigne revenir dans le monde terrestre et quitter pour cela le monde sub-aquatique. Si cela l'amusait, qu'il fasse!

Elle éclata de rire en le voyant surgir de l'eau, trempé mouillé. Sans retenue, la tête renversée en arrière. Ce n'était pas à proprement parlé amusant mais Indil... Indil avait toujours été un cas à part. Elle se laissa tomber légèrement en arrière, souriant d'un air malicieux. Elle l'attendait.


-Les vêtements sont lourds dans l'eau, ta mère ne te l'a jamais dit lord? C'est pour ça que le commun des mortels les enlève, tu sais? La princesse? Que proposes-tu pour la princesse?

Elle fit la moue, avec, somme toute, une allure princière avec sa longue crinière rousse et son escarboucle qui brillait sous une goutte d'eau. Celle qu'on attends d'une princesse plutôt jolie mais égocentrique et capricieuse, qui rejette les faveurs du prince mais accepte ses présents avec une joie enfantine... Si on arrivait à imaginer une vraie princesse dans la tenue d'Indil en pleine rivière.

Mais déjà – ou plutôt enfin – l'homme daignait s'approcher d'elle. Son sourire ne quittait pas ses lèvres sans qu'on sache s'il était sincère ou non tandis qu'elle le regardait émerger à quelques centimètres d'elle. La vouivre attendait la suite. Qui ne tarda pas à son contentement.
L'inconnu se pencha à son oreille, dans une attitude qui, chez Simhour aurait pu être qualifiée de séductrice mais qui chez lui...Enfin dans l'état d'esprit où Indil venait de tomber à l'instant, cela ne valait plus grand chose.


-J'attends toujours de savoir ce que tu me veux. Monsieur la discute.

La féline le regarda de haut en bas avec un regard d'enfant, l'innocence en moins. Levant ses bras au-dessus de l'eau, ses mains griffues se mirent en devoir de déboutonner avec un calme qui tranchait avec ce qu'on pouvait penser d'elle, les premiers boutons de la chemise trempée.
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Mer 20 Aoû - 1:01

Avec un fin sourire, Ahakom suivit des yeux les doigts d'Indil qui s'activaient sur ses boutons. Elle était insolente, éclatait d'un rire horripilant à chaque fois qu'il faisait quelque chose, mais il avait bel et bien réussi à retenir son attention plus d'une demi-seconde, ce qui n'était pas une mince affaire. Il avait donc suffi de lui donner ce qu'elle voulait, comme prévu...

"Notre ami commun," commença-t-il calmement, "avait peur de ce qu'il pourrait te faire.Il s'est empêché d'aller trop loin, et décevoir une dame est une faute grave... Mais peut-on te considérer comme une dame, après tout, chère princesse ?"

Elle se montrait de plus en plus curieuse, preuve qu'il avait piqué sa curiosité avec ses paroles. Il allait donc devoir lui expliquer enfin pourquoi il s'intéressait à elle. Mais pas trop vite... D'abord lui faire plaisir... Ensuite, peut-être, commencer à égrener ses informations. Pas trop lentement non plus, parce que sa capacité de concentration n'était pas beaucoup plus étendue que celle d'un moineau, et il ne fallait pas qu'elle se lasse de ce petit jeu, sinon il aurait toutes les peines du monde à la ferrer de nouveau.

La ferrer... Oui, tout ceci ressemblait décidément à une partie de pêche. Il fallait ferrer le poisson et le remonter, mais sans trop de précipitation pour ne point casser la ligne, et sans le laisser s'enfuir non plus. Cela étant dit, il ne parvenait pas à se départir de la très désagréable impression que les rôles de pêcheur et de poisson n'étaient pas du tout clairement définis, et que la proie n'était pas forcément celle qu'il croyait, pas complètement en tout cas. Indil avait une âme féline, après tout...

Le vampire repoussa résolument son trouble, il ne fallait pas le laisser obscurcir son jugement. Et il posa doucement les mains sur les épaules d'Indil tandis qu'elle s'affairait toujours sur sa chemise. Viens là, joli petit poisson. Tu vas peut-être m'avoir, mais je t'aurai aussi.


"Je vais répondre à tes questions, Indil. Mais d'abord, je dois savoir une chose. Quelle est ta loyauté envers Elladat, ? Est-ce que l'école est plus importante pour toi que ta liberté ? Dis-le moi, jolie princesse... parce que je puis te proposer un choix plus alléchant, si tu le désires."

Ce disant, il appuya son front contre celui d'Indil, leurs visages tout proches l'un de l'autre. Voilà. Si ses actes et ses paroles ne suffisaient pas à motiver la jeune vouivre à l'esprit chaotique, Ahakom rendrait les armes. Mais il était confiant : elle voudrait au moins en savoir plus.

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Indil Erelda
Wethil
avatar

Race : Mi-vouivre mi-hybride félin
Poste : Elève
Elément : Wethil
Nombre de messages : 182

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Mer 20 Aoû - 16:13

Indil n'écoutait déjà plus ce qu'il disait, concentrée comme une enfant qui tente de faire rentrer un triangle dans un trou en forme de carré. Lentement mais sûrement elle déboutonna une bonne moitié des boutons, comme si cette activité requérait toute son attention et la captivait. Elle s'interrompit lorsque ses oreilles captèrent le mot «princesse» lui faisant relever la tête et immobiliser ses doigts.

La jeune fille hocha la tête d'un air totalement vague, pour avoir l'air de participer à la discution alors qu'elle n'avait strictement rien entendu, mais le ton demandait une réponse. Aussi elle en donnait une. Fausse peut-être mais au moins elle avait l'air d'être attentive. Enfin, elle avait tout juste l'air car elle n'était guère crédible avec ce petit sourire emprunté. Excellente comédienne mais pas tout jours. Lorsque son cerveau partait en balade elle avait un peu de mal à mentir aussi bien que d'habitude.

Elle riva un regard d'enfant à celui, sérieux, de l'homme qui venait de poser ses mains sur ses épaules. Son air lui indiquait clairement, comme un signal lumineux, que cette fois il lui fallait écouter. La vouivre joignit innocemment les mains devant elle, plissant le front pour raccorder les différentes parties de son esprit épars. Ecouter. Et comprendre. Elle le laissa se rapprocher encore d'elle, assez pour faire que leurs fronts se touchent. La féline resta un long moment immobile, silencieuse.

Les paroles que venaient de lui servir l'inconnu tournaient en boucle dans son esprit, de manière plus ou moins décousues. Les assembler et déchiffrer les mots qui venaient de s'échapper des lèvres de Simhour, savoir ce qu'elles disaient et pourquoi il arborait un air aussi sérieux. Sa loyauté envers Elladat... Qu'elle était telle? Proche du néant, elle ne devait rien à Elladat et Elladat ne lui devait rien, ça c'étai clair. Ce n'était qu'un abri temporaire, autant dire rien dans l'esprit de la vagabonde.

L'école plus importante que la liberté... Elle sursauta violemment, échappant aux mains de l'homme. Elle recula un peu, l'observant toujours sans rien dire, son cerveau enfin mis en route. Elle n'aimait pas ça, pas ça du tout. Un choix plus alléchant... Pas bon ça, pas bon. La vouivre avait assez manipuler de gens en quelques années pour s'apercevoir assez souvent quant on essayait de servir d'elle. Une petite langue pensive apparut entre ses deux dents tandis que les derniers morceaux de l'idée qui venait de naître en elle prenaient une forme convenable.


«Pourquoi tu parles ainsi de la liberté? Veux-tu me l'aliéner si j'accepte? Je n'aime pas ça... Cela résonne comme des menaces... Tu veux te servir de moi. Si j'accepte je te devrais quelque chose hein? Tu dis que je tourne autour du pot mais toi aussi... Que veux-tu à la fin?»

Son ton était plus ou moins troublé, même si avec Indil on pouvait difficilement savoir si elle était désemparée ou non. Peut-être parce qu'elle même l'igorait. Néanmoins ses yeux fous s'étaient teintés d'inquiétude alors qu'elle fixait avec désarroi ceux, rouges, du vampire. Elle attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Mer 20 Aoû - 20:59

Ahakom observait les faits et gestes de sa rousse avec beaucoup d'attention. Elle oscillait entre le "cause toujours", la vague curiosité et... ah, tiens. Elle avait enfin fini par capter quelque chose dans son discours, et ça ne lui avait pas fait que du bien, apparemment. La voilà qui reculait, comme une jeune chatte effarouchée. Indil, peureuse ? Non, il avait vraiment dû toucher un point sensible pour obtenir une telle réaction. Mais elle l'avait mal compris. Soupir. Bon, marche arrière.

Le vampire défit tranquillement les derniers boutons et laissa sa chemise glisser dans l'eau. Après quoi, il avança lentement vers elle, les bras écartés et son torse nu, blanc, exposé au regard de la jeune fille, pour lui montrer qu'il était totalement inoffensif.


"Ne t'inquiète pas, Indil. Je ne veux rien t'enlever. Tu ne serais rien sans la liberté, hein ? Je te comprends parfaitement. Non, écoute... Je veux juste ton aide. Tu as vu ce qui se passe en ce moment ? La Garde veut imposer un ordre figé... Les Mahais veulent tuer tout ce qui bouge... Et Elladat, c'est une bande de trouillards qui se terre dans son château en attendant que l'orage passe. Mais l'orage ne passera pas... jamais. Sauf si je fais quelque chose."

Avec des gestes d'une lenteur calculée pour ne pas brusquer la méfiante Indil, Ahakom mit un genou en terre - ou techniquement, en eau... Il était devant elle, les bras toujours écartés, la tête baissée, agenouillé en signe de paix. Il fallait à tout prix qu'elle comprenne ce qu'il essayait de lui expliquer.

"Ta liberté, ma princesse, tu risques de la perdre dès que la balance des pouvoirs penchera d'un côté ou de l'autre. Je sais que tu refuses de choisir un camp, alors je ne te demande rien de tel. Je ne vais même pas m'immiscer dans ta vie, pas du tout. Je te propose juste de venir avec moi le jour où je resurgirai pour mettre un bon coup de pieds dans tout cela."

Il releva la tête, cessant de fixer les jambes d'Indil à travers les flots limpides, et la fixa dans les yeux. Le visage qu'il lui présentait était le modèle même de la franchise, et ses yeux rouges brûlaient d'un feu. "Tu dois me croire", lui disaient-ils. "Je ne t'oblige à rien, mais j'ai besoin de toi."

"Alors ?" finit-il par demander. "Est-ce que ça t'intéresse, ou tu préfères t'enterrer dans ta routine ?"

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Indil Erelda
Wethil
avatar

Race : Mi-vouivre mi-hybride félin
Poste : Elève
Elément : Wethil
Nombre de messages : 182

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Jeu 21 Aoû - 0:20

La réaction du vampire la surprit. Il avait l'air presque...désespéré par ses paroles. Un peu comme le psychologue en face d'un cas particulièrement difficile qui ne sait plus par quel bout prendre le patient mais qui s'exorte à la plus profonde patience. Il soupira avant de finir d'ôter de lui-même sa chemise, dévoilant son torse nu. Qu'est-ce qu'il voulait?Qu'est-ce qu'il comptait faire? Lui prouver sa bonne volonté? Indil resta immobile, le regardant s'approcher sans rien dire, sans même cligner des paupières. Pour une fois, elle écoutait, attentivement.

Elle écoutait le long discours du vampire, il voulait la convaincre, c'était visible. De quoi, elle ne savait toujours pas. Mais elle écoutait, c'était déjà ça. Il n'était pas aussi beau parleur que Simhour mais pour quelqu'un de censé son discours avait une argumentation qui tenait la route. Il s'agenouilla devant elle, lui faisant pencher un peu plus la tête sur le côté, emplie soudainement d'incompréhension. Il était étrange.

La Garde, l'école, les Mahais... Comme elle s'en fichait de tout cela, cela ne la concernait pas. Elle ne regardait même pas le spectacle qu'ils créaient, ce n'étaient pas ses affaires. Qu'ils s'entretuent s'ils voulaient tant qu'ils la laissaient mener sa petite vie en paix. Elle les méprisait au fond, peut-être. Elle ne les considérait pas comme importants et intéressants, ça oui. Pas assez puissants pour la menacer, elle et ses désirs chaotiques. De quoi parlait donc l'homme? Donner un coup de pied dans tout cela? Qu'est-ce qu'il pouvait bien y faire? Ils étaient tous fous à lier là-haut, dans leurs belles constructions qu'ils croyaient solides.


Elle sursauta en croisant à nouveau son regard. Routine... Elle frissonna légèrement, cette fois avec une raison. Elle n'aimait pas ça. Il voulait la tenter, il savait qu'elle haïssait ce mot... Que des belles paroles tout cela! Mais il était convaincant, ça peut-être, oui.


- Tu veux mon aide? Mais qu'est-ce que j'y peux moi? Qu'est-ce que tu y peux toi? Ils s'entretueront d'eux-mêmes, tous. Ils sont négligeables, ils ne m'atteindront pas.

Elle secoua la tête, secouant ses boucles chargées d'eau avant de baisser à nouveau le regard sur le vampire à ses pieds. La vouivre réfléchit un instant, se mordillant d'une de ses canines légèrement trop pointes la lèvre inférieure. Elle se décida finalement à ajouter.

-Tu es beau parleurr. Ma routine j'en veux pas et tu le sais bien. Mais à m'intéresser à tout cela je risque d'y perdre beaucoup, tu ne crois pas? Qu'est-ce que tu peux, toi , aux millieux de ces cinglés? Qu'est-ce que tu veux de moi?
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Jeu 21 Aoû - 23:40

Ahakom sentait qu'à défaut de l'avoir convaincue, ses paroles avaient jeté le trouble dans le coeur d'Indil. C'était déjà pas mal... Mais il commençait à douter du jugement de Simhour. Elle ne valait peut-être pas tant que ça, après tout. Certes, elle se fichait d'Elladat et de tout le monde, mais Ahakom avait une cause, et cette gamine ne semblait trouver son bonheur que dans les plaisirs éphémères et quotidiens. Comment l'amener à se battre à ses côtés ? Même en lui donnant ce qu'elle voulait, il ne s'assurerait sa fidélité que pour quelques secondes, jusqu'à ce qu'elle voie un truc brillant dans la rivière ou qu'un bel étalon lui fasse de l'oeil.

Cela dit, quelque chose lui disait qu'on pouvait faire d'Indil mieux que la fille crasseuse qui se baladait de menus jeux en petits plaisirs. Et il y avait peut-être encore moyen de la convaincre. Elle doutait de ses compétences ; peut-être que si elle comprenait qu'Ahakom était réellement en mesure de lui offrir une vie bien plus amusante que celle de se traîner dans la boue au milieu des conflits... là, elle viendrait voir, peut-être.


"Les choses ne sont pas aussi simples, Indil. Ca ne se terminera pas simplement sur un match nul : un jour, quelqu'un gagnera et tu devras choisir entre mourir et filer droit. Moi, je vis depuis des siècles et j'ai vu beaucoup d'empires s'effondrer - parfois, je leur ai donné un petit coup de pouce. Si j'ai quelqu'un pour m'aider, quelqu'un comme toi, je peux le refaire. Ca sera sûrement moins ennuyeux que ta vie actuelle, non ?"

Le vampire se tut un moment, histoire de réfléchir rapidement. Il était difficile d'expliquer à Indil ce qu'il attendait d'elle, vu qu'il n'en était pas encore trop sûr... Pour l'instant, il voulait juste tisser des contacts utiles à Elladat, mais est-ce qu'Indil comprendrait ça, et est-ce qu'elle aurait envie de faire partie de ce plan ?

Bon, on allait tenter une dernière fois la manière douce, et puis lui laisser le temps de réfléchir... Dans l'espoir qu'elle soit plus réceptive une fois qu'ils se connaîtraient, disons, mieux.

Ahakom sortit le sourire le plus séducteur du répertoire de Simhour.


"Mais tu as raison, Indil," déclara-t-il, "pourquoi se faire mal à la tête avec des intrigues dans le genre ? Je vais me taire sagement. Quand je saurai clairement comment tu peux m'aider, je reviendrai te chercher, et en attendant, je suis tout à toi. Est-ce que ça te va, ça ?"

Et puis après tout, maintenant qu'il avait ruiné sa chemise, autant aller jusqu'au bout...

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Indil Erelda
Wethil
avatar

Race : Mi-vouivre mi-hybride félin
Poste : Elève
Elément : Wethil
Nombre de messages : 182

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Lun 25 Aoû - 14:24

Indil soupira doucement. Elle n'aimait pas ce que disait Ahakom mais ces paroles ne manquaient pas d'attraits et l'attirer comme la lumière attire un papillon de nuit. Elle n'aimait pas ça. Jouer avec Simhour n'était pas la même chose que jouer avec l'autre, là, dans son corps. Il la manipulait d'une bien autre façon que le vampire, et elle n'arrivait pas à se défaire de l'étreinte qu'il nouait avec ses mots au fur et à mesure de la conversation. Et c'était ça qui lui faisait peur.

Habituellement son esprit tournait bride aussi souvent que le papillon change de fleur de prédilection. Mais là, il tendait ses filets dans chaque direction possible et cherchait à limiter ses possibilités de fuite. Pas bon ça. Pas bon pour la liberté et la caractère d'Indil. Marche arrière, vite. Il semblait si sûr de lui, si suant de confiance en lui. C'était peut-être la vérité, ce qu'il disait, mais peut-être pas. Et de toute manière, elle s'en fichait, non?


«Si je choisis de mourir, en quoi cela te concerne? Qu'est-ce qu'on a en commun, toi et moi?»

Son cerveau tiqua sur un autre terme avec un temps de retard. Ca aussi, c'était problématique, elle avait du mal à associer ses idées, encore plus de mal que d'habitude plus exactement.

«Quelqu'un comme moi? Tu ne sais rien de moi.»

Mais son cerveau était encore assez en état pour saisir les retournements brusques de situation. C'était ce qu'elle faisait elle-même habituellement, et elle était assez intelligente pour saisir quand quelqu'un utiliser les mêmes actions qu'elle. Et le sourire séducteur s'il avait apparu juste avec l'âme de Simhour, là, avec la voix de cet être qu'elle ne connaissait pas, il sonnait dangereusement faux.
Dangereusement. Enfin, plus ou moins, étant donné qu'elle avait une idée du danger assez vague.


«Tout à moi?»

La rousse quitta son apparence d'enfant perdue pour fixer les pupilles rouges du vampire. Sérieuse? Pas tout à fait. Déterminée et pas enfantine ni troublée pour un sous. Elle était Indil Erelda. Elle n'avait pas la puissance qu'elle ressentait chez l'homme, elle n'était pas aussi vieux que lui. Mais elle n'était pas pour autant inoffensive, bête ou manipulable. Elle eut un court sourire moqueur.

«Tout à moi. Tu ne sais même pas ce que ce mot veut dire. Tu ne sais pas ce que tu veux de moi alors tu gagnes du temps. Mais je suis très mauvaise perdante.»

Elle anihila la légère distance qu'elle avait placé précédemment entre eux, pour se coller contre le torse de Simhour. Sans le quitter des yeux ni le toucher. Son ton était légèrement virulent, comme un chat qui crache avant de mordre et de griffre de tout son corps. La soirée sur la tour lui revint en mémoire dans un flash. Vampire. Il n'y a pas que les vampires qui peuvent mordre.
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Mar 26 Aoû - 0:52

Ahakom sentait de plus en plus de trouble dans le coeur d'Indil. Bon, d'accord, avec elle, on ne pouvait jamais vraiment savoir, mais c'était un progrès... probablement. Il fallait continuer dans cette voie.

"On n'a rien en commun," lança-t-il avec un sourire éclatant. "Mais je ne crois pas que tu te soucies vraiment de l'esprit communautaire. Mais tu ne choisiras pas de mourir tant que ce monde ne te lasse pas complètement."

Son changement de stratégie eut l'effet escompté. Il avait réussi à la surprendre, sinon à la convaincre, en lâchant soudain ses belles paroles et en revenant à un niveau, disons... plus basique. Et elle l'avait surpris aussi, il devait l'admettre, en fonçant presque sur lui, comme pour l'attaquer. Non pas qu'elle lui faisait peur, non, mais tout de même, il ne s'était pas attendu à tant de violence. L'avait-il donc tellement énervée ? En tout cas... il fallait profiter de la proximité qu'elle avait créée.

"Tu es mauvaise perdante, ma jeune amie ?" murmura-t-il. "Allons... Nous sommes loin d'avoir terminé de jouer... Tu as tout le temps de te rattraper."

Ce disant, il glissa une main dans les cheveux de la jeune fille qui ne cessait de le massacrer du regard et joua un instant avec une boucle rousse, avant de la saisir soudain à la taille de l'autre main et de l'embrasser sans prévenir.

Maintenant, il fallait agir vite, parce qu'il ne savait pas comment elle réagirait quand elle se remettrait de la surprise. Sans cesser de l'embrasser avec passion, le vampire raffermit sa prise sur la taille d'Indil et fit agilement passer la main qui lui caressait les cheveux sur sa gorge, son épaule, puis sa poitrine.

Là, ses doigts effleurèrent une petite chaînette d'argent et une larme d'ombre qui y était suspendue.

Ahakom se figea. Au sein de son âme, Simhour revenait à la charge, et plus fort que jamais. Il tenta de résister, mais il savait déjà qu'il avait perdu d'avance. Non ! Qu'est-ce qui avait bien pu se passer ? Qu'est-ce que c'était que ce pendentif ? Voilà quelque chose qu'il n'avait pas prévu, mais alors, pas du tout...

Les lèvres du vampire et de la jeune fille se séparèrent enfin, d'un seul coup. La couleur Rubis de Sang, qui pulsait doucement sur le torse du premier, passa lentement d'un coeur de ténèbres à un tourbillon brûlant. Haletant, Simhour fixa la goutte d'ombre au creux de la poitrine d'Indil, puis remonta vers les yeux de cette dernière. Il haussa un sourcil.


"Bonjour, ma chère. Puis-je savoir pourquoi tu as en ta possession un peu de mon sang ?"

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Indil Erelda
Wethil
avatar

Race : Mi-vouivre mi-hybride félin
Poste : Elève
Elément : Wethil
Nombre de messages : 182

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Mer 27 Aoû - 21:47

Tant que ce monde ne te lasse pas totalement... Mais est-ce qu'il ne la lassait pas déjà depuis des années? Depuis la mort de sa mère? Ou bien depuis sa naissance? Elle n'avait jamais trouvé une véritable joie ou une véritable lumière en dehors de Maelyan et l'oubli. L'oubli de la vie, des responsabilités, juste courir dans les herbes hautes sous forme féline... C'était beaucoup plus facile d'être un chat qu'un humain. Un chat ne pense pas à la raison de la vie ou à d'autres anneries...

Mais laisser l'homme se servir d'elle pouvait bien être amusant... Divertissant tout du moins... Entrer dans son jeu et chercher à l'y battre, à avoir une longueur d'avance... Le manipulateur n'était pas forcément celui qu'on pouvait croire, non?

Le temps de te rattraper... Ainsinuait-il qu'elle avait déjà perdu? Non! Non! Non! Ca, elle s'y refusait catégoriquement. Jamais. Pas contre cet imbécile. Indil se raidit légèrement, prête à envoyer sa patte en pleine figure du vampire lorsqu'elle sentit une main agile se faufiler dans ses cheveux. Vous avez déjà vu un chat à qui on caresse la tête? Ca ronronne, n'est-ce pas? Le problème c'est que Indil était un chat. Aussi elle ne réussit pas à réagir assez vite pour s'écarte et se sentit enlacée puis embrassée par Ahakom.

Non pas que ça soit particulièrement désagréable ,notez. L'inconnu squattant allégrement le corps de Simhour, il était plutôt bel homme. Même s'il avait l'air moins habitué aux étreintes que le-dit vampire... Ce qui ne l'empêchait pas d'être franchement direct dans ces gestes... Mais Indil était très mal placée pour dire à quelqu'un que ces actions étaient impudentes ou immorables... Chacun ses problèmes. Elle se laissa faire sans bouger un muscle, puisqu'il était plus fort qu'elle. Ou plutôt parce qu'elle n'arrivait pas à connecter assez ses idées pour le repousser. Panne mentale.

Ahakom s'arrêta soudain de lui même pour la repousser en arrière. Surprise, elle se laissa couler un peu dans l'eau lorsqu'une voix la fit reprendre ses esprits instantanément. Mais perdre son souffle quant la voix fut reconnue par son cerveau. Mais pour autant, elle n'était pas surprise. Pas d'écarquillement de prunelles, pas d'hoquet d'étonnement non... Juste une respiration un peu plus saccadée. Elle sourit tranquillement, presque famillièrement.


«Simhour. C'est toi qui me l'avais offert, tu ne te souviens pas? Tu pleurais... »
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Ven 29 Aoû - 23:49

L'air absent, voire vaguement ennuyé, Simhour se passa une main sur les yeux et soupira. Il ne s'était pas vraiment attendu à reprendre le contrôle aussi tôt, mais il ne s'était pas attendu non plus à trouver un bout de lui-même sur Indil. Ironie du sort, c'était cette folle complète qui lui offrait une attache stable sur ce monde.

Il détailla sans vergogne la jeune fille qui se tenait devant lui, non, contre lui. Qui plus est vêtue de la tenue idéale pour ne pas avoir trop chaud, et accessoirement pour attirer l'oeil masculin. Eh bien, Ahakom n'avait pas chômé, il fallait au moins lui reconnaître ça.

Les yeux de Simhour revinrent à une zone plus décente du corps d'Indil, à savoir son visage. Elle souriait. Bon, avec elle, même les signes les plus clairs voulaient parfois dire tout à fait autre chose, mais quand même, elle avait l'air plutôt contente de le voir. Il sourit également en se rappelant les circonstances de leur première rencontre, et les relations assez... irrégulières qu'ils avaient partagées depuis. Il ne savait pas trop comment ils pouvaient s'appeler - pas amis, pas amants, pas ennemis - mais finalement, lui aussi était plutôt content de la voir.


"C'est vrai, je pleurais," murmura Simhour, bien qu'il n'eût pas le moindre souvenir de cette anecdote précise. "Mais je n'aurais jamais pensé que toi, Indil, la liberté incarnée, tu te chargerais d'un bibelot venant d'un homme," ajouta-t-il, cette fois-ci parfaitemement sincère, avec un sourire provocateur.

Puis son visage devint soudain grave. Il fixa Indil dans les yeux. Il sentait Ahakom rager au plus profond de lui... Il avait plutôt intérêt à être rapide.

"Bon, chère rousse," décréta-t-il, "je sais que tu viens de discuter avec mon colocataire. Je n'ai pas beaucoup de temps. Je voudrais juste te prévenir que c'est un type très dangereux. Ne lui fais jamais confiance."

Le vampire esquissa un sourire vaguement moqueur en jetant un nouveau coup d'oeil entendu aux atouts dévoilés de la jeune fille.

"Mais je ne sais pas pourquoi je te dis ça... tu es capable de prendre tes propres décisions, et tu m'as l'air déjà bien décidée..."

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Indil Erelda
Wethil
avatar

Race : Mi-vouivre mi-hybride félin
Poste : Elève
Elément : Wethil
Nombre de messages : 182

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Mer 3 Sep - 17:39

Indil attendait patiemment que Simhour se décide à bien vouloir lui accorder toute son attentin ainsi qu'une réponse verbale, puisque, pour l'heure, il semblait plutôt déterminer à l'examiner sous toutes les coutures, elle, et plus exactement son corps. Oui, elle n'était pas vêtue? Et alors? Où était le problème?! Elle appréciait de sentir des regards sur elle mais pas quand elle attendait que la personne lui dise quelque chose de relativement intéressant. Là c'était des démangaisons de gifle qui la prenaient très naturellement. Sauf que si elle imprimait avec force sa main sur la joue de Simhour il n'accepteraient jamais de lui répondre pour de bon... Et elle, elle voulait savoir! Pour une fois!

Aussi elle se patienta le plus qu'elle le pouvait sans montrer son agacement. Donc patienta très peu, vu son caractère mais enfin... Sans quitter son sourire s'il vous plaît. Avec un peu de chance il tournait moins autour du pot que l'aute bêta qui se croyait plus fort qu'elle. Elle éclata de rire en réponse au sourire délibérément provocateur qu'affichait le vampire. Non mais qu'est-ce qu'il croyait?


-Hey ho tu vas vite en besogne! Elle posa un instant sa main gauche sur le larme triturant volontairement le bijou. C'est pas trop un bibelot, il est plutôt joli, tu n'aimes pas?

La rousse ouvrit la chaîne a laquelle pendait la larme cristallisée, une chaîne qu'elle s'était faite offerte à grands renforts de sourires miellieux, évidemment. Elle élèva, dubitative, le bijou à la hauteur de son visage. Oui, il était joli. Pourquoi elle l'avait gardé? Parce qu'elle ne gardait jamais rien. Parce que Simhour était sûr qu'elle le jeterait. Voilà certainement pourquoi.

Elle garda les maillons argentés serrés dans sa paume, sans quitter la larme qui scintillait légèrement sous les reflets de l'eau, à la lumière du crépuscule. Sans regarder Simhour, mais pourtant elle l'écoutait. Si elle accordait un intérêt à son discours n'était pas dit, mais au moins, elle lui prêtait attention. Elle eut un bref sourire amusé.


-Je ne fais jamais confiance.

Ne lui fais pas confiance... Elle ne faisait jamais confiance, elle était trop cynique pour cela. Les gens ne vous aimaient uniquement par intérêt, tout comme elle se jouait d'eux. Est-ce que c'était si important en vérité? Est-ce que quelque chose était important? Pas vraiment, surtout pour la vouivre. Elle lui lança un court regard en coin.

-Pourquoi? Tu aurais de la peine si il m'arrivait malheur?

Elle se moquait ouvertement de lui et ne cherchait pas le moins du monde à s'en cacher. Elle l'affichait même, autant que lui affichait le regard qu'il lui lançait en la..dévisageant? Non, le verbe n'était pas du tout le bon. Ce n'était pas son visage qu'il observait, qu'il détaillait.

La féline ne résista pas à l'énervement soudain qui la submergea, envahissant tout son corps. Le ton de Simhour, ses attitudes... Tout cela lui tapait brusquement sur les nerfs. Beaucoup moins que ceux de l'autre, là , le truc dans le corps de Simhour. Mais quand même un peu. De sa main libre elle envoya une légère gifle, pas bien méchante, sur la joue du vampire.

-Ah oui?! Et qu'est-ce que j'ai décidé monsieur?

Elle le fixa, le regard soudain enflammé.
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Jeu 11 Sep - 20:49

C'était bien ça, Indil n'avait pas changé d'un poil... Toujours aussi dérangée et irritante... Mais Simhour l'aimait comme ça, et ce serait vraiment triste de la voir tomber dans les griffes d'Ahakom. Elle savait se défendre, certes... Mais Ahakom ne jouait pas dans la même catégorie, et la manipulation des coeurs, par les mots ou la magie, était sa spécialité. S'il la voulait vraiment, il l'aurait, et Simhour refusait que cela se passe ainsi. Tiens donc, il ne se savait pas si possessif, surtout envers une garce qui de toute façon n'appartiendrait jamais à personne. On a beau vivre plus de quatre siècles, on est surpris en permanence.

Les yeux du vampire suivirent avec attention la larme drapée d'ombre, le lien qui l'unissait à Indil et à ce monde, en quelque sorte. Elle scintillait légèrement, et pourtant, c'était un noyau de ténèbres qui semblait imperméable au soleil. A l'intérieur, Simhour sentait, faible mais bien présent, l'appel de son propre sang. Savoir qu'Indil gardait quelque chose de si personnel tout près de son coeur aurait pu être romantique, mais qui savait ce qui avait véritablement pu lui passer par la tête quand elle avait décidé de la garder ? En tout cas, Simhour pouvait remercier les dieux encore vivants qu'elle l'ait fait.


"C'est plus qu'un bibelot," reconnut-il. "Je ne serais pas là sans ça. De là à dire qu'il est joli... Bof, hein, la chaîne d'argent, ça ne te va pas très bien, c'est un métal beaucoup trop pur pour toi. Tu ne trouves pas ?"

Il baissa de nouveau les yeux sur elle, souriant. Décidément, ils ne pouvaient pas s'empêcher de se battre dès qu'ils avaient l'occasion de discuter... même si Simhour était actuellement en sursis et risquait à tout moment de voir Ahakom reprendre le contrôle. Mais on ne se refait pas.

"C'est bien, Indil, c'est bien. Mais Ahakom se fiche de savoir si tu lui fais confiance ou pas, du moment qu'il arrive à te donner un objectif qui va dans le sens du sien. Assure-toi juste de rester à distance, donc, plutôt que de te déshabiller dans ses bras. Et pour répondre à ta question... Oui, ça me ferait de la peine de te perdre. Tu sais que dans cette école, tu es l'une des rares qui ose me répondre, et la seule qui partage ma vision de la vie ? J'aime bien ça."

Aoutch. La gifle, aussi peu violente qu'elle fût, il ne pouvait pas dire qu'il s'y était attendu. D'un autre côté, ce n'était pas non plus le genre de comportement très surprenant de la part d'Indil.

Le vampire, souriant toujours, cligna des yeux et fixa l'impudente rousse. Il se colla tout contre elle, et, ses lèvres frôlant l'oreille d'Indil, ses doigts glissant lentement sur sa peau, murmura :


"Je crois que tu as décidé de me provoquer, c'est ça ? Moi, je vais décider de répondre à tes provocations.... Sauf si tu as mieux à faire ?"

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Indil Erelda
Wethil
avatar

Race : Mi-vouivre mi-hybride félin
Poste : Elève
Elément : Wethil
Nombre de messages : 182

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Ven 10 Oct - 21:31

Indil éclata tout simplement de rire en entendant l'aveu du vampire qui lui semblait presque contrint. Plus qu'un bibelot? Non , vraiment vous croyez? Elle n'était pas si sotte que ça, même si elle avait parfois – qui a dit souvent? - l'air ingénue. Et qui plus est elle saisissait plutôt vite. Elle adressa donc un léger sourire revanchard à Simhour et écouta patiemment la suite. La féline afficha une moue triste et boudeuse. Oui elle boudait. Vexée presque. Elle détourna le regard de l'homme, perdant son sourire.

-Je ne suis pas assez bien pour un métal pur, c'est ça?

Pour un peu, elle taperait bien du pied. Trop pur pour elle! Non mais oh! Cela voulait dire quoi ça? Son égo susceptible n'avait pas aimé cette phrase. Bon elle aurait certainement pu être pire mais Indil n'aimait pas beaucoup qu'on la critique. Comment ça, vous aviez pas encore remarqué?!

L'information qu'il ne serait pas là sans ça atterrit néanmoins dans son cerveau. Sans y traiter ni analyser toutefois, cela, ça sera pour plus tard. Quand Indil aura cessé de faire la tête.

C'est bien, Indil, c'est bien? On aurait dit qu'il félicitait un chien du tapette sur la tête. La jeune fille sentit ses poils se hérissaient sur ses bras. Elle n'était pas un chien! Elle détestait même ces sales bestioles! Cabots puants et mouillés! Et il lui donnait presque un ordre? Non, d'accord ce n'était pas un ordre, plutôt un conseil. Mais elle n'aimait pas du tout la façon dont il était exprimé ce qui revenait au même!


- Assure-toi de rester à distance... Oui papa! Je fais ce que je veux! Et si je n'obéis pas à ce... comment tu dis? A ce type mal léché, j'obéirais pas non plus à toi Simhour!

Grinça-t-elle, reposant ses yeux clairs et agacés sur lui. Il se prenait pour qui? C'était plutôt du genre à lui donner envie de se jeter aussitôt dans les bras de l'autre ce genre de réflexion! Grr.

-Oh que c'est mignon! Monsieur le grand méchant loup vampire a donc un coeur? Pour te répondre, ça je peux m'arranger pour continuer, ne t'inquiète pas.

Elle éclata de rire, retrouvant une ombre de sourire sur son visage. Sourire qui s'esquissa en une moue un peu attendrie. Et un peu sincère. Oui parce qu'entendre un homme qui lui disait qu'il aurait de la peine de la perdre c'était quand même assez courant. Elle était assez fouteuse de merde pour ça. Mais pour les raisons énnoncées plus haut c'était quand même, avouons le , beaucoup plus rare. Bon elle se couperait un bras plutôt que l'avouer ou même le ressentir mais ça faisait plaisir.

Son sourire augmenta lorsqu'elle vu l'air légèrement étonné du vampire. Elle se cacha la bouche de la main cette fois-ci, comme une gamine qui vient de surprendre quelque chose qu'elle n'aurait pas du voir mais néanmoins de particulièrement amusant. Et, dans le cas d'Indil, d'être prise d'une assez grave crise de rire. Mais d'un rire tout léger, très enfantin et presque aïgu. Innocent plus qu'insolent pour une fois.

Comme elle se penchait en avant pour camoufler son fou rire et que le vampire se rapprochait d'elle, elle tomba littéralement dans ses bras, s'accrochant d'une main à son épaule pour ne pas tomber dans l'eau. De l'autre, elle cachait toujours ses petites canines hilares. Indil enfouit un moment son visage dans le creux du cou du vampire avant de relever légèrement la tête, soudain stupéfaite. Et arrêtant presque de rire pour étouffer un petit baillement de chaton paresseux.


- J'ai des tas de choses à faire.. Provocation? C'quoiii?

Elle fixa les prunelles rouges de Simhour avec un air d'enfant avec de se remettre dans sa position précedente, pouffant de rire comme une idiote. Me demandez pas pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Sam 15 Nov - 13:48

[Venez à moi, puissances des ténèbres ! Obéissez-moi, créatures de l’autre monde ! Par la puissance de la Mort… THREAD NECROMANCY !]

Simhour inclina légèrement la tête sur le côté, le visage calme à peine orné de son sourire habituel, tout juste esquissé. Il observait la réaction de petite fille d’Indil. Une petite fille, oui : aussi caractérielle et aussi mignonne. Qui pourrait dire l’inverse devant son minois félin, les cheveux roux trempés qui sinuaient de chaque côté et les yeux scintillants en plein milieu qui regorgeaient de malice ? Mignonne, oui, mais pas attendrissante, attention, certainement pas. Indil était aussi attendrissante qu’un serpent à sonnette, et peut-être encore plus fourbe. Mais elle était mignonne, et Simhour se régalait de la voir piquer sa crise.

« Tu ne corresponds pas à la pureté, » fit-il, sans répondre exactement à la question. « Ou plutôt, la pureté ne te correspond pas. La pureté, ce n’est pas pour les filles des bois. La pureté, c’est Elladat et leurs fesses plantées sur leurs chaises, ils se tiennent droit et refusent les influences extérieures. La pureté, c’est une feuille blanche, toute blanche. Sans tache. Sans défaut. Sans intérêt. Cet argent… », il enroula la chaîne autour de son index et adressa à Indil son sourire charmeur, celui qui ne manquait jamais de faire tomber filles et garçons, « … est pur. Il est bien terne sur une fille comme toi, pleine de contradictions et de surprises. Nue dans une rivière ou couverte de poussière dans les bois, tu brilleras toujours plus qu’un sage bibelot en argent. »

Simhour approcha son visage de celui d’Indil, assez lentement pour qu’elle ne fuie pas, assez vite pour ne pas la lasser. Leurs fronts se touchèrent, et c’est dans cette position plus intime que le vampire reprit dans un murmure :

« C’est aussi pour cela que je ne m’attendais pas à ce que tu m’obéisses, sale gamine. Je ne veux pas que tu m’obéisses. Je te préfère cent fois comme cela, je te l’ai dit ; pourtant, je pourrais t’y forcer… », il glissa une main le long du bras et de l’épaule d’Indil pour venir caresser sa gorge exposée, « … mais je ne le ferai pas… », la main disparut et réapparut de nouveau pour venir prendre celle de la jeune fille, gentiment, presque avec douceur, « … parce qu’une Indil qui arrête de courir dans les bois pour obéir aux ordres d’un tyran idiot – moi, si je t’y forçais – n’est plus une Indil. Reste ainsi. La seule chose que je veux vraiment de toi… »

Théâtral, il mit un genou en terre, bien que ce fût en eau, sans lâcher la main d’Indil, et son regard de braise remonta le long du corps de cette dernière, glissant entre les courbes et caressant au passage tous les trésors qui lui étaient offerts, pour finir par s’accrocher aux yeux de la jeune fille, tout là-haut. Son expression joyeuse montrait que ses soucis s’étaient temporairement éloignés et qu’il ne pensait à rien d’autre qu’à ce que qu’il avait devant lui, et qui aurait pu l’en blâmer ? Se morfondre alors qu’on était seul à seul dans une rivière avec une fille comme Indil uniquement vêtue de son esprit et de son mordant eût été un affront, une hérésie, même.

« … la seule chose que je te supplierai de reconnaître, » reprit-il, « les seuls mots que j’aimerais voir franchir tes jolies lèvres, c’est que je suis mille fois plus séduisant que l’autre empaffé qui s’est installé chez moi, n’est-ce pas ? »

Il rit, et, avant de se relever, vola un baisemain sur le bout des doigts d’Indil, des doigts aux ongles martyrisés, cassés çà et là et incrustés de terre et du sang de petits animaux même après leur passage dans l’eau de la rivière, pas des doigts de princesse, les doigts de sa princesse à lui, même s’il ne lui aurait jamais dit cela à voix haute, il avait son honneur, et de toute façon, la jeune fille semblait allergique aux adjectifs possessifs, surtout quand c’était à elle qu’ils s’appliquaient.

« Bon, Indil, j’aurais adoré rester et qu’on continue à s’amuser ensemble, » dit le vampire avec la plus parfaite sincérité, « mais je dois m’en aller, l’autre commence à s’agiter, je n’aurais peut-être pas dû l’insulter. On jouera de nouveau une autre fois, promis, et on pourra même reprendre où nous en étions. Est-ce qu’il y a une dernière chose que tu veux me dire, nymphe rousse, ou daignes-tu m’accorder mon congé ? »

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Indil Erelda
Wethil
avatar

Race : Mi-vouivre mi-hybride félin
Poste : Elève
Elément : Wethil
Nombre de messages : 182

MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   Lun 22 Déc - 18:49

Indil attendait impatiemment de savoir comment ce vieux filou dragueur allait bien pouvoir s'en sortir. Par quelle pirouette allait-il réussir à s'excuser sans en avoir trop l'air? Elle patientait tant bien que mal, l'observant discrètement à travers une mèche de ses cheveux. Cachée pour avoir l'air complètement boudeuse. Tu ne corresponds pas à la pureté, ou plutôt la pureté ne te corresponds pas... Elle avait failli être mécontente! Depuis quand est-ce qu'elle se souciait d'être adaptée à quoi que ce soit? Non mais ho! Ceux qui n'étaient pas d'accord ne savaient pas ce qu'ils perdaient, c'était tout.

Par contre la définition de la pureté apportée par Simhour lui convenait beaucoup mieux. Elle réussit à lui tirer un sourire puis presque un court éclat de rire qu'elle retient tant bien que mal . Joli Simhour, joli. Elle fit la moue, quelque peu amusée. On aurait dit une princesse qu'un bateleur tente de distraire. Sauf quand on considérait mieux les deux personnages, mais ça c'est pas la même histoire.

«Une feuille vierge c'est bien ennuyeux, il n'y a rien à lire... Mais on peut gribouiller dessus... »

Elle répondit par un sourire du même acabit au sourire charmeur de Simhour. Celui-ci était très enjôleur... Ils étaient faits du même bois, lui et elle... Ce qui faisait que leurs tours marchaient relativement bien l'un envers l'autre et non parfaitement comme avec le commun des mortels... Evidemment que cet argent était pur tête de pioche, c'était même tout son intérêt! Mais le joli compliment que le vampire venait de glisser dans son argumentation était ... joli. Et très agréable. Même s'il était très loin d'arriver à faire rougir la sauvageonne il réussit à la toucher, ce qui était déjà assez difficile comme cela. Et ce qui la touchait lui faisait peur. Elle agita ses boucles et bougonna comme une enfant pour se protéger:

«Je ne suis pas sage, moi! »

Elle riva à Simhour son grand regard clair alors qu'il s'approchait encore un peu d'elle. La jeune fille se raidit légèrement en sentant le front de l'homme touchait son escarboucle mais s'efforça de ne pas reculer. Il se fichait du bijou , c'était pour elle qui s'approchait ainsi, pour lui parler, se morigéna-t-elle. Mais est-ce qu'elle pouvait contrôler un instinct héréditaire vieux de plusieurs millénaires? La vouivre se concentra sur les paroles de Simhour. Elle inclina légèrement la tête sur le côté, déconcertée parce ce qu'il disait.

« Tu ne veux pas que je t'obéisse? Pourquoi me donnes-tu des ordres dans ce cas?... Et je suis pas une sale gamine!»

Tout à son étonnement elle avait presque oublier de se conduire comme telle et de ronchonnait qu'elle n'était ni sale ni enfantine! ...A peine. Elle laissa effleurer sa gorge sans bouger, la lui offrant de la même manière qu'il y a plusieurs mois, sur le toit d'une tour... Pas qu'elle ait confiance, ce mot elle en ignorait la signification. Mais elle avait aussi beaucoup de mal avec le mot «méfiance ». Et puis, pourquoi Simhour lui ferait du mal à l'instant, hein?

Mais je ne le ferai pas...


« C'est gentil, ça dis donc. » sourit elle en ramenant sa tête vers l'avant comme auparavant, tout près de celle de Simhour.

« Cause toujours monarque stupide... Tu peux rêver que je t'apelle majesté. »

Simhour était-il donc obligé de balancer autant de jolis compliments avec l'air parfaitement sincère? Elle n'aimait pas ça. Elle n'avait rien pour s'en protéger, pour en rire. Pour en être libre. Alors malgré le sentiment agréable que cela faisait naître dans les brumes de son esprit, elle les repoussaient. Par peur? Non. Indil Erelda n'a jamais peur, surtout pas d'un homme. Mais quand même.

Sa stupeur revint lorsque Simhour se stoppa de lui-même pour s'agenouiller devant elle... Cette fois ses prunelles laissèrent filtrer son désemparement. Qu'est-ce qu'il était encore en train d'inventer? Il allait se noyer! Mais il avait l'air plutôt content de lui fut comme il la regardait. A la question -somme toute assez stupide- qu'il lui posa, elle répliqua en lui riant joyeusement au nez. Elle l'observa de haut en bas , amusée. La rousse semblait le juger et essayer d'estimer s'il y avait quelque chose de séduisant dans ce corps. Finalement elle objecta:


« Empaffé peut-être mais il est dans ton corps ! Vous avez la même tête et le même corps tous les deux! »

Elle retient à nouveau un rire, ne voulant pas rire de concert avec le vampire. Cela lui aurait bien trop donné raison! Mais la vouivre en avait bien envie, de rire! Sa bonne humeur lui revenait comme une marée qui souhaitait tout briser sur son passage. Elle avait soudain envie de rire à gorge déployée avec Simhour et de le serrer fort dans ses bras. Pourquoi.? Elle l'ignorait elle-même mais ce genre de choses n'avait pas tellement d'importance.
Aussi un peu d'agacement prit naissance dans ses yeux lorsque Simhour parla de prendre congé . Elle haussa les épaules, pas vraiment fachée, mais pas vraiment joyeuse pour autant.


« Que veux-tu que j'aille à te dire? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joli joli poisson...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joli joli poisson...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Joli-Trou, une localité succulente
» FILOU JOLI X PEKINOIS 1 AN 1/2 FOURRIERE 62 RISQUE EUTHA
» tv on the radio - un joli travail vocal...
» « Vogue, vogue mon joli petit bateau » - Adeline A. Romanov
» Un bien joli train

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'école d'Elladat et sa cité Kalinach :: Et le monde extérieur... :: La forêt :: Le ruisseau et sa cascade-
Sauter vers: