L'école d'Elladat et sa cité Kalinach
Bonjour ou bonsoir.
Merci de votre visite! N'hésitez pas à nous rejoindre Wink
Ce n'est pas très compliqué : il vous suffit de choisir un nom et un prénom conforme à votre futur personnage.
La catégorie "Au tout début il y eu..." est là pour vous servir d'aide à la création du personnage. Et les membres seront ravis de répondre à vos questions.

Nous recherchons:
Des chaotiques.

L'école d'Elladat et sa cité Kalinach

.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'arrivée de la Mahai [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ellnya
Divinité Mahai.
avatar

Poste : Divinité Mahai
Elément : Amar
Nombre de messages : 9

MessageSujet: L'arrivée de la Mahai [libre]   Lun 24 Déc - 18:33

Après des journées entières de marche et des nuits à dormir à la belle étoile en présence de plusieurs étranges créatures, Ellnya la Mahai s’arrêta, le sourire aux lèvres, en plein milieu de la lande déserte. Autour d’elle, de nombreuse collines se dressaient, plus grande et plus imposante les unes que les autres.

Penchant la tête sur le coté et plissant ses yeux aux couleurs des profondeurs marine, la créature observait droit devant elle, l’air satisfaite… La ville n’était pas loin. Ellnya se souvenait…très vaguement de ces collines, même si elle n’y avait jamais vraiment poser les pieds lorsqu’elle était élève à Elladat…et encore Nymphe. La dernière fois qu’elle était venu, elle avait découvert la rage, la haine et l’odeur du sang. Aujourd‘hui, elle était plutôt fière de ses anciennes réactions, qui avaient fait d’elle se qu’Ellnya était à présent. Une vraie Mahai…une divinité !

Droite et fière, elle laissa le vent balayer ses cheveux, la brise fraîche ne lui apportait qu’un bref réconfort après cette route. Car ce qu’elle apprécierait le plus, c’était de goûter à un peu de repos. Pourtant ce n’était pas le moment…elle était trop proche du but pour ce laisser aller. Bientôt, elle entrerait à Kalinach…et par sa simple volonté, des centaines de personne deviendrait de sa race. Et serait ses esclaves ! Ellnya ferait alors honneur à la petite communauté, mais grandissante des Mahai.

Laissant échapper un petit rire mesquin, elle reprit sa marche, de son pas félin mais d’une démarche froide et lasse. Plus elle approchait de Kalinach et plus Ellnya ressentait la victoire qui grandissait. Mais cette vanité qui l’envahissait l’empêchait de se rendre compte d’autre chose… Mais cela se manifesta bientôt, et d’une violence extrême.

La douleur fulgurante qu’elle aurait du s’attendre à ressentir avant toute chose lui transperça le ventre, lui coupant le souffle. Immédiatement, elle recula. Lentement au départ, car la douleur qui lui arrachait des grimaces la clouait presque sur place. Bientôt, elle se mit à courir, le plus vite possible en sens inverse, fendant l’air, sans qu’aucun bruit ne se face entendre.

Arriver à l’ombre d’une colline, elle laissa échapper sa colère. Il semblait qu’un minuscule détail avait été oublié. Car comme tout les Mahai, Ellnya ne pouvait entrer à Kalinach… Le bien y était trop présent. Et il avait faillit la détruire. Alors, dans un hurlement de rage qui résonna dans toutes les collines des environs, Ellnya signala au monde la fureur qui l’habitait.

Elle voulait cette Cité…et même si cela prenait du temps, elle l’aurait !


Dernière édition par le Ven 28 Déc - 14:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: L'arrivée de la Mahai [libre]   Mer 26 Déc - 22:15

Ahakom aimait son nouveau corps. Non, en fait, il l'adorait, oui, voilà ! Il trouvait absolument admirable l'idée d'occuper à présent le corps qui avait autrefois appartenu à son disciple qui l'avait trahi et aidé ses ennemis à le bannir du monde physique. Et pas un corps faiblard, hein : le mieux de ce qui se faisait en matière de vampire. Vieux, puissant, séduisant ; Simhour n'avait pas perdu son temps pendant ces derniers siècles. Tout ça pour confier à son vieux maître un corps en parfait état de marche.

C’est tandis qu’Ahakom se livrait à ces pensées en flânant dans le plan du Sombre qu’il repéra un soudain accès de puissance maléfique, qui le recouvrit et l’enveloppa, furieux, colérique, avant de se dissiper. Eh bien… quelque chose de pas très joli était en colère dans les environs, apparemment… et quelque chose de puissant. Intrigué, Ahakom focalisa son attention dans la direction d’où était provenue la vague. Ah oui, effectivement ! Une puissance maléfique rayonnait dans le coin. Il y avait donc un autre grand méchant à Elladat ?

Intéressant.

Ahakom caressa l’idée de voyager directement par le Sombre et de se rematérialiser tout près de l’être. Et puis il abandonna l’idée : c’était le genre de chose qu’aurait fait Simhour avec sa petite forme brumeuse. Mais ça manquait de diplomatie, et Ahakom n’avait pas survécu – enfin… façon de parler – tout ce temps en faisant preuve d’un orgueil surdimensionné. La prudence était de mise, et vu la puissance de l’autre, mieux valait commencer sur un pied amical.

Il revint sur le plan matériel et marcha tranquillement dans la direction où il avait senti l’aura. Il avait fière allure, ayant délaissé les vêtements pourpres et rouges de Simhour pour une tunique noire soulignant sa silhouette, une paire de hautes bottes de cuir et une très longue cape, noire également, flottant derrière lui. Un peu cliché. Ahakom aimait les clichés.

Enfin, il la vit, quand il passa le sommet d’une colline. C’était une femme aux longs cheveux noirs et dont la pâleur pouvait rivaliser avec celle du vampire. Il en aurait été presque jaloux. En plus, elle aussi était habillée de noir – hum, enfin, si on pouvait appeler ça habillée… Le regard d’Ahakom dériva sur les vastes zone de peau révélée par les vêtements assez… légers de la demoiselle. Ah, là, il fallait aller lui parler, tout à fait.

Ahakom dévala la pente et s’approcha d’elle en arborant un air digne et empesé.


« Bonjour, ma chère dame. Je n’ai pu m’empêcher de noter votre contrariété. Puis-je vous aider ? »

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Ellnya
Divinité Mahai.
avatar

Poste : Divinité Mahai
Elément : Amar
Nombre de messages : 9

MessageSujet: Re: L'arrivée de la Mahai [libre]   Jeu 27 Déc - 0:05

Appuyer contre un arbre, la Mahai frissonnait de fureur. Elle avait un mal de chien à se calmer, ses nerfs à vif, encore sous le choc de son échec cuisant la laissait dans un état abominable. Elle haletait littéralement. Comment avait elle pu se laisser avoir ? Et surtout, comment cette Cité pouvait elle détenir tant de bonté ! C’était à en vomir… Et Ellnya sentait d’hors et déjà que la tache serait plus difficile que prévus. Cependant, elle était prête à tout… et divinité Mahai qu’elle était, le mal triompherais… Peut importait quand, même si le plus vite était le mieux.

D’un coup, elle retint sa respiration, immobile contre l’arbre, Ellnya tendit l’oreille. Dans sa fureur, elle n’avait pas entendu les signes distinctifs qui laissait présager la venu de quelqu’un. Et pourtant, elle sentait une présence, un regard persistant sur elle, et sa colère n’enfla que plus encore. Fixant le sol, elle ferma les yeux un instant afin de localisé la présence : Au dessus d’elle, quelques mètres, colline…
A cette instant précis l’être sembla dévalé la pente, et la Mahai jeta un regard dédaigneux sur celui-ci.

Manifestement, il s’agissait d’un être à tendance maléfique. Une peau grisâtre, des cheveux blancs… mais tout cela lui paraissait d’une importance mineur a côté de cette aura qui le rendait plus proche d’elle que des habitants de la Cité. Néanmoins, elle n’avait pas décidé sa venu, il serait donc mal accueillit

La phrase qu’il prononça alors déplus considérablement à la Mahai. De la politesse ? Écœuré, elle aborda une expression plus mauvaise qu’auparavant et laissa un silence lourd plané, puis lâcha d’une voix étrangler :

« Je ne sais pas ce qui te fait croire que tu peu d’adresser ainsi à moi… Mais sache que tu n’est pas le bienvenue en ma présence… »

Puis elle se redressa, quittant son arbre et s’étendant sur toute sa hauteur et observant l’inconnu de haut, devinant les méfaits et le goût du pouvoir. La Mahai avait horreur d’être surprise, comme beaucoup de chose d’ailleurs… mais plus encore lorsqu’elle venait de subir une défaite. Une furie intérieur la consumait, et cette présence l’importunait. Cependant, elle le fixa longuement, retenant son influence de Mahai pour l’or… Attendant la suite, certainement plus intéressante Après tout, si elle avait besoin de quelque chose actuellement, c’était d’une personne qui pouvait entré à sa place dans la Cité… rien de plus.


Dernière édition par le Ven 28 Déc - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: L'arrivée de la Mahai [libre]   Ven 28 Déc - 1:39

Bon, alors en plus de s'énerver facilement, elle était très désagréable, la demoiselle. Ahakom conserva le sourire. Des caractères de cochon, il avait eu l'occasion d'en rencontrer pas mal, et il savait comment les adoucir - ou comment les faire définitivement disjoncter.

D'humeur badine, Ahakom décida de la faire disjoncter. Pour cela, il suffisait de commencer par afficher un grand sourire benêt. Ceci fait, il effectua une profonde courbette devant l'étrangère, comme un simple d'esprit qui n'aurait pas compris qu'il était indésirable.


"Je suis désolé, madame, vraiment désolé, mais vous êtes sûre que vous n'avez pas besoin d'aide ? Quelqu'un pour vous protéger dans ces hostiles contrées, peut-être ?"

Un sentiment de gêne s'insinua soudain en lui. Il se rendit compte qu'il ne se conduisait pas normalement. Provoquer un être aussi puissant - car caractère de cochon ou pas, elle était définitivement puissante - n'était pas dans ses habitudes. Mais, sûr de ses pouvoirs et par goût du jeu, il avait décidé d'aller la titiller, pour voir, alors que rien ne lui prouvait qu'il la dominait en termes de force. Lui d'habitude si prudent et peu orgueilleux à moins d'être sûr d'avoir l'avantage... L'orgueil, c'était plutôt le genre de Simhour - et il était clair qu'il pouvait se le permettre, vu sa puissance de feu. Puissance de feu qui était maintenant entre les mains d'Ahakom. Etait-elle donc la source de son orgueil ? Ou, plus inquiétant, se pouvait-il que la personnalité de Simhour, avec lequel il cohabitait, influât directement sur son esprit ?

"Hé, le jeunot," demanda-t-il mentalement à Simhour. "C'est toi qui t'amuses ?"
"Je ne vois pas ce que tu veux dire," répliqua l'autre esprit d'un ton qui indiquait clairement le contraire.
"Il va falloir que tu comprennes que c'est moi qui ai gagné, Simhour. Reste en retrait, tu veux ?"

Pas de réponse. Bon. Maintenant qu'Ahakom avait détecté la supercherie, il pouvait se livrer complètement à la conversation avec la "jeune femme", si c'en était bien une. Avant toute chose, il recula prudemment d'un pas et inclina la tête en signe de respect - mais sans se départir d'un énigmatique sourire. Ce corps était décidément trop habitué à sourire. Bah.

"Pardon si je vous ai froissée, ma dame," reprit-il. "J'étais simplement curieux. Votre puissance m'intrigue. Puis-je vous demander votre nom ?"

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Ellnya
Divinité Mahai.
avatar

Poste : Divinité Mahai
Elément : Amar
Nombre de messages : 9

MessageSujet: Re: L'arrivée de la Mahai [libre]   Ven 28 Déc - 14:49

L’inconnue ne sembla pas vouloir se défaire de son atroce sourire et de ses courbettes, qui donnait la nausée à la Mahai. Et pourtant, elle ne sentait aucune aura de bonté en cet être, au contraire très malsain. Mais le jeu qu’il s’amusait à prolongeait irritait profondément la divinité qui commençait très sérieusement à perdre l’envie qui lui restait de tenir ses nerfs. Il insistait, s’excusait, et pire encore lui demanda si elle n’avait besoin de personne pour la protéger. Quoi de plus amusant ! Puisque si il y avait un danger « dans ces hostiles contées », c’était sans aucun doute la Mahai. S’apprêtant à répondre une nouvelle fois, plus violemment cette fois ci pour se débarrasser définitivement du parasite, Ellnya empêcha sa voix de Mahai le temps d’observer la situation qui s’offrait à elle.

Une chose étrange se passait, à l’intérieur même du corps de l’inconnue. Et la gène qu’elle ressentait émaner de lui ne fit qu’accentuer ses doutes. Ellnya ne savait pas ce qui n’allait pas chez lui…mais il semblait qu’en plus d’être un Être mauvais, il avait une capacité cacher, un secret intéressant dont elle ne devinait pas encore le fond. Son état d’esprit changea quelque peu, la Mahai se demandant enfin si il ne lui serait pas utile, bien qu’elle le trouvait tout bonnement détestable… Elle resta alors silencieuse, mais n’effaça nullement l’expression de profond dégoût qui planait sur son visage maléfique. Elle se tenait droite, implacable, et commença lentement à dégager son influence de Mahai trop longtemps contenu.
Lorsqu’il se remit enfin à parler, Ellnya l’écouta, le fixant sans bouger. Puis elle laissa un long silence avant de prononcer distinctement :

« Ta politesse excessive m’écorche ! Prive t’en en ma présence, et ne demande jamais le nom d’une Mahai si tu tien à le connaître un jour… »

Voila seulement ce qu’il avait besoin de savoir. Maintenant, elle n’avait plus rien à dire, l’instant suffisait. Parler prenait trop de temps, et développer ses phrases semblaient d’une inutilité éreintante. Alors que quelques mots suffisaient, ces absurdes créatures s’affolaient pour déblatéré des heures sur des propos en quelques minutes tenues… La Mahai avait bien trop perdu de temps à parler lorsqu’elle était Nymphe, à présent, elle n’en avait plus le cœur.

Restant face à l’inconnu qui avait reculer d’un pas au préalable, elle s’interrogeait alors de sa puissance à lui. Car si il était téméraire au point de venir affronter une puissance dont il connaissait l’ampleur, il ne semblait pas fou. Et plus son influence ce dégageait, et plus la Mahai ressentait tout le mal dont il était imprégner et il n’était pas le dernier à en être imbibé comme cela. C’était la seule chose de plaisante chez lui…
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: L'arrivée de la Mahai [libre]   Dim 30 Déc - 18:03

Ahakom dévisageait son interlocutrice juste assez discrètement pour ne pas être trop provocateur. Maintenant qu'il s'était un peu calmé, il voulait à tout prix éviter ça. Il avait croisé pas mal d'êtres à grande puissance dans sa vie et sa non-vie, et il connaissait maintenant le meilleur moyen de survivre à ce genre de rencontres : ne pas les affronter directement. Non pas qu'il était sûr de perdre, mais il était plutôt du style à attendre son heure et à frapper par derrière.

D'un autre côté, maintenant qu'il avait les pouvoirs de Simhour, il était fort probable qu'il puisse écraser à peu près n'importe quel mage des environs, mais... Ne pas se jeter à corps perdu dans la bataille sans informations. La puissance qu'il avait ressentie n'était pas forcément supérieure à la sienne, mais il ne pouvait pas non plus assurer qu'elle y était inférieure. Même avec la force de son disciple combinée à la sienne propre, mieux valait faire attention avec ce genre de brutes. D'autant plus qu'elle semblait un peu... disons, sur les nerfs.

Et puis, pourquoi penser directement à l'affrontement ? Qui sait... Si elle n'était pas aussi farouche qu'elle le laissait paraître, il y avait peut-être possibilité de trouver un terrain d'entente... Peut-être.

Déjà, la contenter.

Le vampire se redressa et quitta son attitude empesée. Elle n'avait même pas répété qu'il n'était pas le bienvenu, ce qui, d'une certaine manière, était plutôt encourageant, à condition qu'il fasse attention à ne pas l'insupporter. Et vu comment elle avait réagi à ses mots polis, il semblait que le meilleur moyen pour cela était justement d'agir de manière plus familière, comme elle le faisait avec lui.


"D'accord, plus de politesse. Je t'appellerai donc... Mahai ? Mahai, pour le moment. Puisque tu n'as pas l'air d'aimer ça, je vais cesser d'y aller par quatre chemins, Mahai : je m'appelle Ahakom, autoproclamé le Premier, et je suis dans les environs probablement le seul être qui puisse rivaliser avec Lyre de Vertus en termes de pouvoir brut. Enfin, peut-être à une exception près, et je crois que cette exception, c'est toi. C'est pourquoi je veux en savoir plus à ton sujet. Est-ce assez direct pour toi, Mahai ?"

Il attendit sa réponse, espérant l'avoir intriguée assez pour qu'elle s'intéresse à lui, et surtout, qu'elle ne soit pas encore plus vexée par cette attitude que par la politesse.

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Ellnya
Divinité Mahai.
avatar

Poste : Divinité Mahai
Elément : Amar
Nombre de messages : 9

MessageSujet: Re: L'arrivée de la Mahai [libre]   Lun 31 Déc - 0:05

La réponse de cet inconnu ne se fit pas attendre, et très vite, il quitta sa politesse mal placer avec Ellnya qui ne l’écouta qu’à moitié… Le fixant sans dévier son regard noir sans vie, mais non pas sans expression, la Mahai n’avait reçut que les mots les plus importants de la tirade et les mémorisaient soigneusement selon leur importance. Alors, il venait de la cité, et cet accès qu’elle n’avait pas, la Mahai était prête à en prendre grand soin, puisque c’était à présent la seule chose qui retenait son pouvoir de faire de cette cité la sienne, en faisant honneur à sa race, tout en la propageant. Car c’était de cela, dont les Mahai avaient besoin. Et puisqu’ils n’étaient qu’un nombre monstrueusement faible puisqu’elle pouvait les compter sur les doigts de la mains, la tâche aurait pu s’annoncer facile si seulement elle n’avait pas choisit une Cité aussi difficile d’accès…

Elle sentit alors qu’une chose la heurtait, et murmura sans même s’en rendre compte :

« Lyre de Vertus… »

Ce nom la fit violement frissonner Non pas qu’elle en avait peur, mais il semblait si imprégner de bonté que le même mal que celui qui l’avait envahit lorsqu’elle avait tenter d’entré dans la Cité la reprenait. Repliant quelque peu ses fines épaules et croisant ses mains sur sa poitrine comme si elle avait froid, Ellnya, grimaça de colère. Ce nom, juste celui-ci, semblait lui faire obstacle. Et son instinct lui disait, et même lui hurlait que cette personne écraser, elle pourrait affecter Kalinach. Mais pour le moment, elle retourna à l’inconnu dont elle ignora la question final et la moitié des propos. Et, tentant d’oublier ce mal qui venait ironiquement du bien, elle lâcha sans aucune grâce :

« Tu dit pouvoir rivalisé avec cette « De Vertus »… De quoi pense tu être capable ? Et qui est elle exactement ? »

Si ses phrases étaient tournées comme des questions, elle n’étaient pas plus que l’ordre d’y répondre.

Elle attendit alors que celui-ci réponde, alors qu’elle reprenait peu à peu son assurance, le bien s’éloignant lentement de ses chairs et de ses esprits. Elle ne supportait pas de se sentir si…vulnérable ! Mais à présent que ses forces lui revenaient, la Mahai sentait que son influence embrumait de nouveau sa personne, mais ne la déployait pas… Il semblait au contraire, que la préserver était une bonne chose, puisque l’inconnu n’avait pas de bon côté…

Elle se redressa alors de nouveau et déclara, alors même qu’elle ne lui avait pas laisser le temps de dire quoi que ce soit :

« Et bien ! Répond !! »
Revenir en haut Aller en bas
Simhour Burningblood
Gardien renégat
avatar

Race : Vampire (Humain)
Poste : Renégat
Elément : Naur
Nombre de messages : 744

MessageSujet: Re: L'arrivée de la Mahai [libre]   Dim 6 Jan - 1:05

Ahakom observait silencieusement les réactions de cette Mahai, ne perdant pas une miette de ses expressions ni du ton sur lequel elle prononçait ses mots. Elle semblait assez irascible, prompte à s'emporter au moindre détail, les nerfs à fleur de peau... Pas si différente de Simhour, mais en plus violente, peut-être. Le genre d'oiseau avec lequel il fallait se montrer délicat et diplomate pour éviter qu'il explose.

La façon dont elle prononça le nom de Lyre, notamment, étonna le vampire. Que pouvait-elle sentir dans ces mots qui la perturbait tellement ? Oh, certes, la directrice, puissante et énigmatique, avait de quoi perturber, mais un simple nom ? Peut-être se connaissaient-elles déjà... Mais la phrase suivant le détrompa. Elle lui demandait qui elle était... Si ces deux-là se connaissaient, la Mahai ne voulait pas que ça se sache. Mais qu'à cela ne tienne ! Ahakom allait satisfaire sa curiosité, notamment concernant ses propres capacités. Il eut un sombre sourire. Oh oui, ça, elle allait en entendre parler, de ses capacités.

Il entrouvrit la bouche pour parler, quand la Mahai le coupa en lui hurlant de répondre. Complètement excitée, celle-ci.

"Patience, Mahai," répondit froidement Ahakom. "Je vais me faire un plaisir d'éclairer ta lanterne. D'abord, Lyre de Vertus est celle qui t'interdit l'accès à cette cité. C'est la directrice d'Elladat et la deuxième plus puissante magicienne que je connaisse... Du moins, parmi celles qui oeuvrent pour le bien. Et me concernant..."

Il eut un sourire malsain. Ses pouvoirs étaient devenus si énormes que lui-même n'était pas tout à fait sûr de leur limite. Par contre, il savait qu'il pouvait les utiliser pour faire réagir son interlocutrice... Oui, la provoquer. Cette fois, c'était calculé ; juste pour la tester.

"... Mes pouvoirs sont suffisants pour écraser n'importe quelle Mahai en vadrouille," termina-t-il d'un ton doucereux.

S'il ne s'était pas trompé, ce genre de pique devrait faire réagir son interlocutrice afin qu'elle lui en dévoile un peu plus. Et si elle avait un brin de jugeotte, elle ne tenterait pas tout de suite de l'atomiser sur place... juste au cas où il aurait dit vrai.

_________________
Pourtant, sous la tutelle invisible d'un Ange,
L'Enfant déshérité s'enivre de soleil,
Et dans tout ce qu'il boit et dans tout ce qu'il mange
Retrouve l'ambroisie et le nectar vermeil...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'arrivée de la Mahai [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'arrivée de la Mahai [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la licorne arrivé au temple du scorpion.(libre)
» Arrivé et déjà oublié? (Libre)
» L'arrivée du Loup-Garou [libre]
» Une nouvelle arrivée chez les gryffondor [libre]
» Arrivé de Boule de sable (libre pour le clan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'école d'Elladat et sa cité Kalinach :: Et le monde extérieur... :: Collines et plaines-
Sauter vers: